Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 04 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Libye : la France mènerait des opérations secrètes pour lutter contre l'Etat islamique

Le journal Le Monde révèle que les services secrets français superviseraient des opérations clandestines afin de freiner la croissance du groupe djihadiste dans le pays.

Secret défense

Publié le
Libye : la France mènerait des opérations secrètes pour lutter contre l'Etat islamique

Des forces françaises interviennent dans le plus grand secret en Libye contre l’Etat islamique. C’est ce que révèle Le Monde dans un article mis en ligne ce mercredi. Le quotidien évoque des frappes ponctuelles "très ciblées, préparées par des actions discrètes voire secrètes".

Selon un haut responsable de la défense française cité par le quotidien, "la dernière chose à faire serait d’intervenir en Libye.

Il faut éviter tout engagement militaire ouvert, il faut agir discrètement". Dans cette optique, la France organiserait des actions militaires non officielles, à l’aide des forces spéciales. Mais les services secrets français superviseraient également des opérations clandestines, avec des militaires ne portant pas l'uniforme français.

Le journal précise que l’objectif de la France ne serait pas de gagner une guerre mais de frapper l’organisation de l’Etat islamique, afin de freiner sa montée en puissance. Ces moyens ne préjugeraient pas d’une future opération "officielle". Ces opérations seraient menées avec conjointement par la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Le Monde évoque la mort d’Abou Nabil, plus haut responsable de l’EI en Libye, qui avait été tué à Derna, en novembre 2015, par un raid américain. Selon les informations du quotidien, cette frappe a été initiée par Paris.

A LIRE AUSSI : Transfert de combattants et de cerveaux vers la Libye : l'Etat islamique est-il en train de changer d'adresse ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par EUROPE - 24/02/2016 - 10:12 - Signaler un abus Du sang et des larmes

    Le chef de nos armées est encore en train de nous surexposer, attention à la casse.

  • Par Benvoyons - 24/02/2016 - 10:41 - Signaler un abus Encore des Journalistes à la CON . Que de têtes coupées après

    une telle annonce. Répugnant que des hommes Journalistes fassent tuer des hommes qui sont sur le terrain pour les sauver juste pour le Dieu INFORMATION MON CUL

  • Par ba48500 - 24/02/2016 - 11:36 - Signaler un abus la France mène des ops clandestines en Syrie

    La bêtise des journalistes du Monde qui ne craignent pas de mettre en danger la sécurité de nos soldats. Et que dire de ce "correspondant anonyme" qui révèle ces faits aux journaux ? C'est de la haute trahison...

  • Par de20 - 24/02/2016 - 15:19 - Signaler un abus Opęrations secrètes? Plus

    Opęrations secrètes? Plus maintenant.

  • Par ISABLEUE - 24/02/2016 - 16:58 - Signaler un abus l'Immonde ne peut-il pas fermer

    sa grande bouche ??? c'est vrai que pour ces crétins, nos soldats sont quantité négligeable...

  • Par plazbovo - 24/02/2016 - 19:24 - Signaler un abus puisque c'est secret défense

    ce n'est pas très intelligent d'en parler dans la presse, non ? Vous relayez une info secret défense, c'est pas crétin ça, franchement ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€