Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 08 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Législatives partielles : la droite favorite pour remplacer Pécresse, Darmanin et Bertrand

Les électeurs des Yvelines, du Nord et de l'Aisne sont appelés aux urnes ce dimanche, pour choisir les successeurs de leurs députés élus lors des régionales.

On vote

Publié le
Législatives partielles : la droite favorite pour remplacer Pécresse, Darmanin et Bertrand

Jour (limité) d'élections ce dimanche. Les électeurs de la 2e circonscription de l’Aisne, de la 10e du Nord et de la 2e des Yvelines sont appelés à choisir leur nouveau député, à la suite des démissions, pour cause d’élection à la présidence ou vice-présidence des régions, de Xavier Bertrand, Gérald Darmanin et Valérie Pécresse.

Dans l’Aisne, un candidat Les Républicains (LR), un divers droite, une FN et cinq de gauche, dont deux du PCF, se présentent. Le candidat LR Julien Dive, maire d'une petite commune, devrait profiter d'un "effet Bertrand.

Xavier Bertrand a en effet quitté son siège pour prendre la tête de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

Dans le Nord, le successeur désigné de Gérald Darmanin, qui a rejoint Xavier Bertrand en tant que vice-président, pourrait être le maire de Roncq Vincent Ledoux (LR), qui se présente face au Front national et à quatre candidats de gauche (PS, Europe Écologie-les Verts et PCF). A midi, à Tourcoing-ville, la participation s'élevait à 7%, a tweeté Gérald Darmanin.

Dans le canton des Yvelines, traditionnellement ancré à droite, le candidat Les Républicains Pascal Thévenot, également soutenu par l'UDI et le MoDem, apparaît favori pour succéder à Valérie Pécresse (LR). Mais il pourrait être contraint à un second tour, le 20 mars, en raison d'une forte concurrence à droite, notamment avec la présence d'un divers droite, Didier Blanchard, et de Benjamin La Combe, étiqueté Yvelines pour tous, émanation de la Manif pour tous.

 
 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€