Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 18 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Législatives : une candidate d'En marche ! aurait loué un logement insalubre à "un tarif exorbitant"

Véronique Avril se défend et promet de faire "ce qu’il faut" si cette affaire doit nuire à ses proches et à En Marche !.

Marchand de sommeil

Publié le
Législatives : une candidate d'En marche ! aurait loué un logement insalubre à "un tarif exorbitant"

C’est une nouvelle polémique qui secoue le mouvement d’Emmanuel Macron. Véronique Avril, une candidate de La République en Marche pour les élections législatives à Saint-Denis est accusée d’avoir mis en location un appartement de 23m² dans un immeuble insalubre durant cinq ans, à "un tarif exorbitant", selon une enquête de Médiapart. Cette chargée de mission à la Ville de Paris, ancienne membre du Conseil d’administration de Médecins sans frontières a acheté ce bien immobilier en 2011 alors que "l’immeuble insalubre était déjà classé depuis des années en état de péril imminent" à la suite d’arrêtés pris en 2004 et 2008.

Elle l’aurait ensuite loué à une famille de cinq personnes pour "650 euros (charges comprises)" par mois, "soit 28 euros/m²", "très au-dessus des tarifs pratiqués dans la ville (Saint-Denis, NDLR)", indique le site d’information.

Dès lundi soir, dans un communiqué, La République en Marche a affirmé "qu’à sa connaissance la candidate n’a pas été condamnée et qu’à ce jour aucune plainte n’a été déposée contre elle". Toutefois, le mouvement d’Emmanuel Macron a précisé qu’il "a saisi le comité d’éthique qui statuera dans les meilleurs délais sur la situation de Mme Avril". De son côté, l’accusée se défend déclarant que "la mairie avait dit qu’elle procédait aux travaux" nécessaires pour lever l’arrêté de péril imminent, ce qui n’a pas été le cas. Elle se place également en victime de cette situation. En effet, elle affirme qu'elle ne touche plus le loyer réclamé pour cet appartement depuis trois ans. "La famille locataire ne voulait pas partir. Ils ont été violents, ont changé la serrure. Je m’estime victime", se plaint-elle. A Médiapart, elle confie qu’elle s’attendait à ce que cette révélation voit le jour durant la campagne. "Si cela doit me nuire, ainsi qu’à mes proches et à En Marche !, je ferai ce qu’il faut", promet-elle, citée par le site.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 30/05/2017 - 09:00 - Signaler un abus Oui, mais

    personne ne cherche à savoir quelles casseroles que traîne leur chef. Si c'était MLP qui était passée, la machine à broyer serait "en marche" le soir même. Il serait temps que les "cerveaux lents" se réveillent et font travailler un peu leur pois chiche mité, car leur beau minet montrera son vrai visage dès qu'il aura obtenu la "majorité".

  • Par vangog - 30/05/2017 - 09:44 - Signaler un abus Margoulins sans frontières!

    Et les naïfs Français se font prendre à chaque élection...

  • Par Marie-E - 30/05/2017 - 11:17 - Signaler un abus comme c'est beau

    c'est pas grave puisqu'il n'y a pas de condamnation. Donc tout va bien si cela ne nuit pas à En Marche et son chef qui va bientôt guérir les écrouelles...Le curiculum vitae de cette dame est intéressant : Mairie de Paris et Médecins sans frontières...Bref encore un chemin à passer sans s'y attarder. C'est de plus en plus écoeurant ce qui se passe en France et quand je vois l'engouement des Français pour ce si disant renouveau de la vie politique française, je suis attérrée.

  • Par tananarive - 30/05/2017 - 11:27 - Signaler un abus Le changement.

    En fait le changement avec Macron c’est qu’il n’y a pas de poursuite judiciaire car les juges sont avec lui, et si pas de poursuites les candidats de Macron sont blanc comme neige et vierge comme l’enfant qui vient de naître. Par contre pour les adversaires poursuites judiciaires même si elles sont illégales.

  • Par ISABLEUE - 30/05/2017 - 12:05 - Signaler un abus Je jubile.. tout cela est jouissif

    comme leur poulain qu'ils ont réussi à faire élire, les journalistes ne peuvent plus parler de ce qui ce se passe autour de l'Elysée, puisque c'est confidentiel/défense !! Alors on sait tout sur son entourage... je me marre !!!!

  • Par BABOUCHENOIRE - 30/05/2017 - 14:39 - Signaler un abus Encore une gentille socialisante "en marche" qui bricole dans

    l'immobilier, elle a acheté un bien pourri pour toucher le loyer elle donne son RIB , mais pour les frais de remise en état faudra voir avec la municipalité, c'est typiquement le partage à la socialisme!!!

  • Par MGPresse - 30/05/2017 - 15:27 - Signaler un abus Fillon c'était avant !

    On ne va pas tout de même pas continuer à taper de la casserolles pendant cinq ans ! Maintenant c'est en marche ! Les casserolles au vestière et les godillots en avant ! Moi je pantoufle.

  • Par Poussard Gérard - 30/05/2017 - 20:16 - Signaler un abus Macron et sa machine a laver plus bans

    Et a recycler...de l'enfumage. ..tous ses comparses n'ont pas ete contrôlés et on attend des révélations sur Collomb... Bravo a ces électeurs qui ont choisi ce type qui a touché 3,3millions deuros et qui serait ruiné ou depensier, qui a utilisé 80%du budget de son ministère pour arroser ses futurs sponsors ou fait campagne a Las Vegas.. Que du beau monde a la tete de l'état...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€