Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 17 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Laurent Wauquiez ne veut plus abroger le mariage pour tous

Dans une interview à Valeurs actuelles, le favori pour la présidence des Républicains se concentre sur la PMA et la GPA.

Finalement, non

Publié le
Laurent Wauquiez ne veut plus abroger le mariage pour tous

Mine de rien, Laurent Wauquiez vient probablement de clôturer le sujet de la loi sur le mariage pour tous chez les Républicains. Dans Valeurs actuelles, celui qui est désormais le favori pour prendre la tête du parti, a opéré un grand revirement sur ce sujet. "On voit bien que la loi Taubira a ouvert une mécanique sur laquelle il est évident qu'il faut revenir. Il ne s'agit pas de démarier les couples de même sexe et le sujet n'est pas la notion de mariage" explique-t-il, "mais bien de fixer les lignes rouges pour empêcher toute marchandisation et toute remise en cause de la filiation."

En février 2016, il tenait pourtant un autre discours, en critiquant le revirement de Nicolas Sarkzy sur ce sujet.

"Moi, je n'ai pas changé d'avis. Je me suis opposé à la loi Taubira et je suis toujours pour la suppression de cette loi. Je n'ai pas changé mon cap sur cette question."

Le patron de la région Auvergne Rhône-Alpes préfère donc cibler la récente annonce du gouvernement d'ouvrir la PMA à toutes les femmes. Une mesure dont le but serait de "satisfaire le désir d'enfant de femmes homosexuelles vivant en couple" et qui serait une étape avant la PMA.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 19/09/2017 - 14:57 - Signaler un abus Freinage opportuniste

    Dicté par la tactique politique. Ce n'est pas la première loi de m....dans ce pays, et autant limiter la fosse sceptique des lois sociétales ! Manque de sens Commun Le Républicain.

  • Par jurgio - 19/09/2017 - 15:15 - Signaler un abus On ne peut jamais revenir sur une altération des mœurs

    Autant instaurer une interdiction de pillage pendant le passage d'un cyclone.

  • Par gilbert perrin - 19/09/2017 - 15:25 - Signaler un abus comme la droite !!!!!

    il fait marche arrière, quelle motivation dans sa doctrine ? changer ainsi du jour au lendemain, cela s'appelle de l'arrivisme... de l'électoralisme ??? OH ! il n'est pas le seul à LR, et ces gens là veulent recomposer le paysage politique il faut qu'ils s'y prennent autrement ? la spécialité des partis politiques dont LR et ses antécédants, c'est de se servir des électeurs quand on en a besoin. Ensuite on passe au coup suivant !!! De ce coté, PECRESSE en connaît aussi un rayon ? mais comment peut on construire avec des techniciens qui changent en permanence les plans qui n'écoutent aucun conseil , ils sont tellement EGO... Tant pis lui et les autres devront montrer une autre image s'ils veulent accéder à la présidence ???? heureusement ... l'olligarchie çà suffit G.P., c'est fini les citoyens ne veulent plus se contenter de promesses voyant fort bien combien les promesses ne concernent que celui qui les fait ? les gens savent entendre et comprendre ???

  • Par Ganesha - 19/09/2017 - 15:27 - Signaler un abus Ignorants

    Fin de l'article : ''... et qui serait une étape avant la PMA.'' Décidément, le stagiaire qui a écrit ce texte est aussi ignorant que Laurent Wauquier ! Mais, lui, au moins, ne rêve pas de devenir président de la République !

  • Par clint - 19/09/2017 - 15:49 - Signaler un abus Et de par la même il s'éloigne de Sens Commun !

    Mais il ne fait que suivre le pape qui a dit dernièrement qu'il ne parlait que du mariage catholique et non du mariage civil ! Pour moi le vrai problème de la PMA est que l'enfant ne connaitra jamais son père biologique, ce qui est souvent très traumatisant pour lui. Mais si on aime les enfants il y a l'adoption et Dieu sait qu'il y a beaucoup d'orphelins !

  • Par jurgio - 19/09/2017 - 16:55 - Signaler un abus Où est la marche arrière ?

    La politique telle que l'a voulue la « République » ne peut être faite que de compromis. Sinon, on milite pour un autre pouvoir....

  • Par cloette - 19/09/2017 - 17:14 - Signaler un abus ganesha

    Tout le monde a compris que c'était une coquille sauf vous . Il me parait difficile d'abroger totalement la loi , je suggère de changer le mot mariage en "épousailles" pour les homosexuels , et le mot pacte pour le mariage civil des hétérosexuels, en laissant le mot mariage pour les unions religieuses, le PS ne peut qu'être d'accord, qui passe son temps à s'occuper des mots . Pour les PMA et GPA, pour moi c'est non .

  • Par gilbert perrin - 19/09/2017 - 17:28 - Signaler un abus marche arrière pour qui ?

    il est exact qu'en pleine période pré élection, WAUQIEZ effectue là une marche arrière... Tout simplement,( je l'ai dit) pour placer le mariage homo parmi une de ses qualités pur être élu et non par CONVICTION et bon sens ???

  • Par Ganesha - 20/09/2017 - 13:08 - Signaler un abus Cloette

    Cloette, je me réfère surtout à la réponse de Laurent Wauquier à une question de J.M. Apathie au sujet de la PMA : #PMA "L'invocation du droit à l'enfant ne doit pas aboutir à la marchandisation du corps de la femme" - Wauquiez 09:00 - 13 sept. 2017. Ce bellâtre démontre ainsi qu'il ignore la signification des mots PMA et GPA, il confond ces deux procédures.

  • Par Ganesha - 20/09/2017 - 13:11 - Signaler un abus Reconversion

    Chaque fois que je vois Laurent Wauqiez, je lui trouve une ''tête de mort'' et je pense qu'une tenue noire d'officier de la Waffen SS lui irait très bien. Il devrait se reconvertir comme acteur dans des séries télé sur la seconde guerre mondiale.

  • Par cloette - 20/09/2017 - 18:25 - Signaler un abus ganesha

    le mot PMA

  • Par cloette - 20/09/2017 - 18:32 - Signaler un abus suite

    est impropre car dans procréation médicale assistée, le mot médical n'a pas lieu d'ère, la lesbienne n'est pas malade, il faudrait dire procréation technique de substitution . Cela prouve si besoin l'imposture , et LW a raison, il n'y a pas de droit à l'enfant, cela n'existe pas, c'est une invention des marchés . La société n'a pas à payer, cela pas plus qu'elle paie la chirurgie esthétique (sauf pour les accidentés ou les brûlés je suppose ).Mais tout le monde sait que PMA ET GPA sont des prétextes pour deux choses, le business, et les recherches transhumantes à venir ? A VOMIR !

  • Par cloette - 20/09/2017 - 19:20 - Signaler un abus rectification

    transhumanistes pas transhumantes, la transhumance, c'est pour le bétail, quoique ....

  • Par Ganesha - 20/09/2017 - 23:36 - Signaler un abus Cloette, oui, il y a bien un ''Droit à l'enfant n'es

    Cloette, la PMA est ''médicalement'' assistée, puisqu'elle est réalisée par un médecin. Par contre, elle n'est pas ''thérapeutique'', puisque le lesbianisme n'est pas une maladie. A mon avis, il y a bien un ''droit à l'enfant'' : j'ai suffisamment d'expérience pour connaître la force du ''désir d'enfant'' chez la plupart des femmes. Je suis abasourdi de voir croire que vous êtes ''investie de la mission divine'' de vous immiscer dans la vie de famille des autres. De décider quelles femmes sont ''dignes d'être mères''. La PMA, c'est long et compliqué, et les femmes qui y ont recours prouvent qu'elles en ont vraiment envie : beaucoup d'autres enfants naissent nettement moins ''désirés''. Quant à votre éternel refrain ''pseudo-psychanalytique'', il est complètement bidon, à une époque où les mères célibataires et les familles recomposées constituent désormais la majorité. En fait, vous le niez farouchement, mais vous êtes tout simplement homophobe !

  • Par cloette - 21/09/2017 - 06:43 - Signaler un abus Il y a un droit au logement

    car dormir comme les clochards est une atteinte à leur dignité d'homme, mais il n'y a pas de droit à l'enfant ne pas en avoir n'est pas une atteinte à leur dignité, c'est pourtant facile à comprendre .Je puis vous dire que tous les enfants à problème appartiennent à des familles mono parentales ( sauf exceptions qui confirment la règle .) Il faudrait se demander pourquoi , Les familles recomposées sont des lieux de haine la plupart du temps, cela aussi c'est une vérité, mais on n'y peut rien il faut l'admettre . Il y a beaucoup de vérités qui dérangent n'est ce pas ? et il ne sert à rien d'inventer celle qu'on préfère , cela s'appelle être dans le déni .

  • Par cloette - 21/09/2017 - 07:12 - Signaler un abus adoption

    en revanche, adopter si l'enfant est d'accord, ( même petit on peut le voir avec sourire ou pleurs par exemple )) pourquoi pas ? On peut former famille aussi de cette façon, car pourquoi invoquer le biologique quand cela arrange ( PMA ) et le refuser quand cela n'arrange pas ( père et mère biologiques) .

  • Par cloette - 21/09/2017 - 07:44 - Signaler un abus Et les cas d'incestes

    vu qu'il n'y a que peu de donneurs et que tôt ou tard des enfants frères et soeurs feront des enfants ,e t c ..et c'est pas le top les issus d'inceste !

  • Par Ganesha - 21/09/2017 - 08:23 - Signaler un abus Cloette, souvenir d'enfance

    Cloette, un de mes premiers souvenirs d'enfance : j'ai 2 ou 3 ans... ma mère marche avec une béquille, et mon père me dit : ''Maman a été malade, mais elle a été se faire soigner en Suisse et elle va guérir''. J'ai mis plus d'un demi siècle pour comprendre que ma mère avait avorté. Jusqu'à 18 ans, je suis allé tous les dimanches à la messe avec mon père et mes trois frère et sœurs (pas ma mère). Nous avons été une famille unie et heureuse. Tout comme la bataille contre l'avortement, la bataille contre la PMA est perdue, puisque les femmes qui ont suffisamment d'argent vont dans les pays voisins.

  • Par cloette - 21/09/2017 - 08:39 - Signaler un abus concernant l'avortement

    doit il être remboursé par la sécu ? Il devrait y avoir un nombre limité de permissions, ce n'est pas à la société de payer cela , idem pour la PMA si elle advient , les Français ont autre chose à payer, la vraie solidarité n'est ni l'avortement qui est de la responsabilité individuelle, ni de la PMA qui n'est pas un dû . De plus vous n'avez répondu à aucun de mes arguments ( droit au logement prioritaire dans une société humaine, adoption pour gamins abandonnés, et incestes non volontaires mais dramatiques )

  • Par Ganesha - 21/09/2017 - 10:12 - Signaler un abus Cloette

    Il y a effectivement un hollandais qui serait ''père'' de 500 enfants : il faut s'organiser ! Pour l'avortement, et la PMA, je pense qu'il faudrait un ticket modérateur symbolique (10 ou 100 euros ?), mais pas question d'en priver les femmes pauvres. Le fait essentiel est là : il y a déjà en France, depuis des années, des milliers de femmes, célibataires ou lesbiennes, qui élèvent des enfants conçus par PMA. Il faudrait qu'elles nous racontent leur expérience. On trouve, en vente libre, des tests qui permettent aux femmes de connaître leur date d'ovulation : je me demande : quel le taux de réussite d'une ''fécondation artisanale'' avec une pipette en plastique ?

  • Par cloette - 21/09/2017 - 10:40 - Signaler un abus Ganesha

    Figurez vous que dans mon entourage, une femme est allée je ne sais combien de fois se faire enseminer médicalement ( lesbienne )...sans succès ( je suppose que c'est l'organisme qui inconsciemment rejette !

  • Par cloette - 21/09/2017 - 10:50 - Signaler un abus le pire

    C'est qu'elle est jeune et extrêmement jolie ! quel dommage pour les mecs !

  • Par gilbert perrin - 22/09/2017 - 07:37 - Signaler un abus pacte HOMO et non mariage ....

    je pense en définitive que c'est ce qu'a voulu dire Wauquiez ....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€