Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 23 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

La justice irakienne ordonne l'expulsion d'une djihadiste française

La cour pénale centrale de Bagdad a libéré la djihadiste française Mélina Bougedir car elle a purgé sa peine pour "entrée illégale en Irak".

Daech

Publié le
La justice irakienne ordonne l'expulsion d'une djihadiste française

Trois de ses quatre enfants ont déjà été rapatriés en France. Lundi 19 février, la cour pénale centrale de Bagdad, en Irak, a ordonné l'expulsion de la djihadiste française Mélina Bougedir. La cour venait de la condamner à sept mois de prison pour "entrée illégale en Irak", mais l'a remise en liberté car cette originaire de la Seine-et-Marne avait déjà purgé cette peine lors de sa détention préventive.

Arrêtée l'été dernier à Mossoul (Irak), l'ancien bastion du groupe djihadiste Etat islamique (EI) dans le nord du pays, elle est entrée en Irak à partir de la Syrie en octobre 2015. Son mari, un Français dénommé Maximilien et qui était cuisinier, a été tué lors de la bataille de Mossoul, selon elle. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Beredan - 19/02/2018 - 13:40 - Signaler un abus Une chance pour la France ...

    Nul doute que la Dame , commissaire politique de l’ordre moral à Mossoul , sera rapidement rapatriée afin de toucher le rappel d’allocati9ns pour ses trois enfants , son RSA et autres pensions , un logement prioritaire et autres joyeusetés .... avec l’appui De macron , elle pourra peut-être intenter un procés à l’Etat pour mise en danger de la vie d’autrui Par abstention d’empêchement de sortie du territoire .... exemple à suivre ...

  • Par vangog - 19/02/2018 - 15:03 - Signaler un abus Qu'elle reste en IRAk, car la France n'en veut pas!

    un dramener en France cette coupeuse de têtes, proche de la filière des buttes-chaumont (membre de la gestapo islamique (Diwan al-Hisba, brigades féminines de la police morale de l’organisation Etat islamique) et femme de ,

  • Par atlantique07 - 19/02/2018 - 16:52 - Signaler un abus Et ça commence !

    Toutes ces femmes vont débarquer avec leur marmaille et les pleureuses vont faire plateaux télé et radio pour prendre leurs défenses.....En tout cas l'air Irakien est propice à la fécondité !

  • Par Atlante13 - 19/02/2018 - 19:13 - Signaler un abus Si j'ai bien compris,

    une française est allés faire le djihad en Irak. Mais en Irak, entrer illégalement dans le pays ce n'est pas permis, donc elle a fait de la prison, et une fois qu'elle a fait son temps elle est expulsée dans son pays. Mais attendez, mrs Hollande and Co nous ont expliqué qu'on ne pouvait pas expulser une personne sans avoir l'accord de son pays d'origine. Cela veut donc dire que Macron a accepté ce retour? Que c'est beau, grand et généreux la France.

  • Par ISABLEUE - 20/02/2018 - 10:02 - Signaler un abus quatre enfants !!

    elle est donc partie avec 4 enfants dans ce pays.. On rêve là. retour à la case prison et vite.. On se demande pourquoi on est obligé de récupérer ces racailles....

  • Par MIMINE 95 - 20/02/2018 - 10:39 - Signaler un abus RETOUR D'ascenseur de mimine à ISABLEUE

    ... Isableue, allez sur le Fig où vous verrez tous les commentaires haineux et islamophobes ....bing, pan sur le bec!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€