Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 30 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Jihadi John" : le bourreau de l'Etat islamique a touché plus de 550 000 euros d'allocations

Réfugiée en Grande-Bretagne depuis vingt ans après avoir fui le Koweït, la famille du djihadiste a bénéficié de nombreuses aides de l'Etat.

Polémique

Publié le
"Jihadi John" : le bourreau de l'Etat islamique a touché plus de 550 000 euros d'allocations

Mohammed Emwazi, surnommé "Jihadi John". Crédit Reuters

Depuis quelques semaines, l'Angleterre a découvert le visage de l'horreur en celui de Mohammed Emwazi, alias "Jihadi John". Le jeune homme s'est révélé pour sa barbarie aux côtés des combattants de l'Etat islamique. A chaque vidéo de décapitation d'otages, le djihadiste apparaît encagoulé de noir. Chaque jour, la presse anglaise dispose de nouvelles révélations.

Ce mercredi, on apprend que "Jihadi John" et sa famille ont touché plus de 550 000 euros d'allocations et d'aides de la part de l'Etat.

Réfugié en Grande-Bretagne, la famille Emwazi avait obtenu l'asile en 1996 après avoir fui le Koweït. La famille avait dit craindre pour sa vie et pour ses six enfants. Depuis leur arrivée, les parents de Mohammed Emwazi n'auraient jamais travaillé.

Dans le détail, la famille aurait vécu dans cinq maisons différentes, dont le loyer de l'une d'entres elle s'élevait à 620 euros par semaine. Le propriétaire d'une maison à Little Venice, un quartier de Londres, assure que le Conseil municipal de Westminster a payé ce loyer mensuel pendant quatre ans alors que l'allocation logement en Angleterre n'est versée que pendant 13 semaines. A cela, s'ajouterait 55 000 euros d'allocations et d'aides par an dont aurait bénéficié la famille Emwazi.  

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par chrisbord - 28/03/2015 - 12:30 - Signaler un abus Bof !

    Un comme tant d'autres dans notre pays n’attendant qu'une occasion pour nous planter un portemanteau dans le dos ! C'est la politique d'Hollande. Faire entrer un maximum d'individus plus ou moins douteux, les naturaliser avec le bulletin de vote qui va bien ! Ensuite ces gens sont français et ..........à nous la belle vie sur le dos du contribuable ! C'est-y pas beau tout cela ? Continuez a voter socialo !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€