Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 04 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Jean-Marie Le Pen réclame 50.000 euros à Brahim Zaibat pour le selfie réalisé à son insu

Cette photo aurait nui à son image et contribué pour beaucoup dans la défaite aux régionales du FN, parti dirigé aujourd'hui par Marine, sa fille.

Cher tweet

Publié le
Jean-Marie Le Pen réclame 50.000 euros à Brahim Zaibat pour le selfie réalisé à son insu

Selon Public, Jean-Marie Le Pen réclamerait 50.000 euros à Brahim Zaibat. Le fondateur du Front national estime que la publication d'une photo, prise à son insu et publié sur Twitter, a nui à son image et qu’elle aurait contribué pour beaucoup dans la défaite du parti, qui n’a finalement remporté aucune région.

Pour rappel, le 12 décembre dernier, la veille du second tour des élections régionales, le danseur Brahim Zaibat avait posté un selfie sur lequel Jean-Marie Le Pen apparaissait en train de dormir dans un avion.

La photo, accompagnée d’un message incitant à aller voter contre le FN, avait été retweetée plus de 11.000 fois.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zoebarnabe - 10/01/2016 - 17:55 - Signaler un abus selfie

    Sur ce point, je suis d'accord avec le Pen.

  • Par vangog - 10/01/2016 - 23:00 - Signaler un abus Jean-Marie Le Pen en train de dormir...

    Si c'est cela qui fait peur à la gauche, cela signifie qu'elle a tiré ses dernières cartouches...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€