Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 19 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Jean-Luc Mélenchon serait fatigué "de devoir passer derrière" Raquel Garrido

Des "appels à la retenue" auraient déjà été passés au sein de La France insoumise pour demander "du calme" à la compagne d'Alexis Corbière, selon Paris Match.

En coulisse

Publié le
Jean-Luc Mélenchon serait fatigué "de devoir passer derrière" Raquel Garrido

Au mois d'octobre, l'Insoumise Raquel Garrido était au cœur de nombreuses polémiques : des cotisations sociales impayées, vidéo délirante mise en ligne sur Snapchat avec le blogueur Jeremstar, son refus de quitter son logement social qu'elle occupe avec son compagnon député Alexis Corbière... Désormais, la porte-parole de La France insoumise serait dans le collimateur de Jean-Luc Mélenchon. Selon Paris Match, le leader du parti est fatigué de défendre la chroniqueuse de C8. "Il n’en peut plus de devoir passer derrière…", confie à Paris Match un proche de l'ex-candidat à la présidentielle.  

"Du calme"

Dans les rangs des Insoumis, d'autres sont également révoltés par le comportement de Raquel Garrido.

Elle "prend des chemins parallèles pour cultiver sa notoriété et construire son espace", note un autre fidèle de l'élu de Marseille.

"La polémique pour la polémique ne mène nulle part", soupire un député LFI. Des "appels à la retenue" auraient déjà été passés pour demander "du calme" à Raquel Garrido, ajoute l'hebdomadaire.

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 03/11/2017 - 12:26 - Signaler un abus Une pétroleuse de plus,

    c'est triste à voir la vie d'un parasite.

  • Par assougoudrel - 03/11/2017 - 12:37 - Signaler un abus Drôle de titre.

    Cette position le fatigue; il faut qu'il se mette sur le dos.

  • Par vangog - 03/11/2017 - 13:11 - Signaler un abus Melenchouille sait qu’il peut compter sur Atlantico...

    pour lui pondre deux ou trois articles par jour...même s’il faut écrire sur du vide...

  • Par Fred VS - 03/11/2017 - 13:20 - Signaler un abus tous les jours

    on constate un peu plus que toutes ces élites communistes défendent si bien le peuple.....

  • Par tapio - 03/11/2017 - 16:11 - Signaler un abus Erratum, il fallait lire :

    "Jean-Luc Mélenchon serait fatigué de devoir passer dans le derrière de Raquel Garrido", a déclaré le seul personnage politique à avoir un prénom en forme de contrepéterie agressive ("Jean-Luc"), en parlant de celle que l'on surnomme "la chienlit conne carne (con mucho mucho carne)" ...

  • Par Deudeuche - 04/11/2017 - 06:26 - Signaler un abus Ok on rigole

    Une ordure societale de plus!

  • Par Lepongiste - 04/11/2017 - 06:53 - Signaler un abus Melenchonne

    Il n’est pas au bout de ses « pen «  !!!

  • Par Mingus - 04/11/2017 - 08:37 - Signaler un abus çe n'est pas une surprise !!

    Gratinée la R.G. .... un modèle pour défendre "Le PEU...ple"....... !

  • Par Paul Emiste - 04/11/2017 - 11:31 - Signaler un abus garrido garrido ....? ...?

    La socialo-communiste qui ne paye pas de charges sociales?

  • Par kelenborn - 04/11/2017 - 16:38 - Signaler un abus Bravo tapio

    T'es vraiment un cas....remarque ...qu'est ce qu'elle dirait d'avoir Tapie au lit?ou Tapie au cas où Meluche aurait chopé la chaude-pisse!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€