Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 20 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Jean-Luc Mélenchon critique Emmanuel Macron et son "ivresse des sommets"

Dans un billet intitulé "Jupiter déraille", le leader de la France insoumise dénonce tous les faux pas du président de la République.

Ras-le-bol

Publié le
Jean-Luc Mélenchon critique Emmanuel Macron et son "ivresse des sommets"

Lundi, dans un billet intitulé "Jupiter déraille" et publié sur son blog, Jean-Luc Mélenchon a fustigé tous les faux pas d'Emmanuel Macron et a dénoncé "l'ivresse des sommets" qui a selon lui saisi le président de la République. Pour lui, les "signaux" envoyés par l'ex-banquier et sa "méthode" sont "préoccupants".

Dans sa missive, Jean-Luc Mélenchon évoque d'abord le conflit d'Emmanuel Macron avec le général Pierre de Villiers. "Le général devait dire ce qu'il pense vraiment et sincèrement dans les mots qui lui paraissaient les plus adaptés pour décrire son état d'esprit", estime l'ex-candidat à la présidentielle, ajoutant, à propos des restrictions budgétaires, que "la préoccupation qu'il exprime est trop délicate pour être seulement réglée par un rappel à l'ordre". Le président du groupe LFI à l'Assemblée nationale n'hésite pas à pointer du doigt le "caractère inutilement humiliant" du "recadrage" d'Emmanuel Macron au chef d'état-major.

In fine, pour Jean-Luc Mélenchon, ne pas assumer financièrement les militaires français engagés sur "quatre fronts" est une "très grave faute politique".

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron coupe sèchement la morphine aux militaires et la réduit doucement aux collectivités territoriales... 

Il n'est pas du "pouvoir de Macron d'assigner tous les Français à une identité de bourreau"

En évoquant l'armée, Jean-Luc Mélenchon fustige aussi l'annonce d'un "improbable plan de rapprochement militaire avec l'Allemagne". "On a déjà vendu la moitié de l'entreprise qui produit les chars Leclerc à une famille de milliardaires allemands. (…) On pensait que l'air du bradage généralisé qui a été la caractéristique de la présidence de M. Hollande en matière de défense était enfin terminé. Apparemment il n'en est rien". "L'autoritarisme combiné à l'exercice solitaire du pouvoir sur les questions essentielles touchant à l'indépendance du pays nous mettent en très grande fragilité militaire", écrit-il, en raillant en même temps l'accueil "insupportablement carnavalesque" réservé à Donald Trump à l'occasion du 14 juillet, ou encore "l'invitation du chef du gouvernement d'extrême droite en Israël" Benjamin Netanyahu qui a, selon lui, "suscité des haut-le-cœur de tous côtés pour les raisons politiques que l'on comprend sans difficulté quand on n'est pas d'extrême droite".

>>> À lire aussi : Quand Emmanuel Macron ose arracher le masque des antisionistes

En outre, Jean-Luc Mélenchon a réagi à la déclaration d'Emmanuel Macron concernant la rafle du Vel d'Hiv. En effet, dimanche, le président français a déclaré que "la France est responsable" de cette déportation de milliers de Juifs qui a eu lieu en 1942. "Dire que la France, en tant que peuple, en tant que nation est responsable de ce crime c'est admettre une définition essentialiste de notre pays totalement inacceptable", indique Jean-Luc Mélenchon, jugeant qu'il n'est pas du "pouvoir de M. Macron d'assigner tous les Français à une identité de bourreau".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par kelenborn - 18/07/2017 - 11:23 - Signaler un abus ehhh

    ehhh ...Jupiter déraille et Hephaistos délire! Le forgeron Melenchon qui se fout du conducteur de char en chef c'est l'hôpital qui se fout de la charité. Dans cette partouze olympienne et même olympique, Chiapette va avoir bien du mal à tout avaler! Vite Jaquet!!! un audit sur l'état de l'Olympe !

  • Par J'accuse - 18/07/2017 - 11:28 - Signaler un abus Je suis au regret de devoir dire que...

    ... je suis d'accord avec Mélenchon. M'amener à approuver les critiques d'un marxiste, faut quand même le faire ! C'est sans doute une preuve de plus qu'il y a vraiment quelque chose de pourri dans l'empire macronien.

  • Par vauban - 18/07/2017 - 11:56 - Signaler un abus Pour une fois

    Je suis d'accord avec mechantcon C'est l'effet micron! Cela m'inquiète Est qu'il va falloir supporter l'intolérable pour eviter l'évolution programmée vers du Ceausescu très light il est vrai,je m'interroge

  • Par BABOUCHENOIRE - 18/07/2017 - 12:04 - Signaler un abus La dernière blague de Melenchon: défendre l'Armée!!!

    On aura tout vu , il ne sait plus où il en est comme les ouvriers vont chez Marine , il faut qu'il trouve d'autres adhérents, mais je ne pense pas que son choix soit le bon et qu'il soit pris au sérieux.

  • Par assougoudrel - 18/07/2017 - 12:26 - Signaler un abus On donne raison à Mélenchon,

    on commence à regretter Hollande; on est mal. Très mal. Comme dit Cloette, terminera-t-il son quinquennat, le p'tit? Il faut vraiment qu'il soit mauvais.

  • Par vangog - 18/07/2017 - 15:39 - Signaler un abus Marine Le Pen, aussi, a le droit d'écrire sur Atlantico?

    pour respecter la démocratie, bien-sûr...

  • Par Stargate53 - 18/07/2017 - 17:29 - Signaler un abus Garder la tête froide !

    JL Mélanchon a perdu les élections, il devrait s en souvenir avant de se prendre pour ce qu il n est pas et ne sera jamais : un politique crédible ! Son idéologie est obsolète et repose sur des clichés économiques ringards.

  • Par assougoudrel - 18/07/2017 - 17:50 - Signaler un abus Le titre exacte serait

    Mélencon tête de chon pulvérise le cochonnet. On se croirait dans une partie de boules (puantes?).

  • Par von straffenberg - 18/07/2017 - 22:52 - Signaler un abus Mélanchon l'opposition la seule

    On peut ne pas aimer Mélanchon , lui reprocher quelques errances idéologiques . Il faut reconnaître la limpidité de certains de ces propos vis a vis de Macron , et de représenter a lui seul la seule opposition dans une classe politique laminée .

  • Par papinet - 18/07/2017 - 22:54 - Signaler un abus Vous avez dit ivresse ?

    Critiquer l'ivresse des sommets de la part d'un drogué à l'ivresse des bassesses ça montre le niveau de l'individu.

  • Par cloette - 19/07/2017 - 07:51 - Signaler un abus Le don de l'éloquence

    C'est Mélenchon qui l'a , et sans avoir pris des cours de théâtre ni été coaché par un chanteur d'opéra . Il est aussi sans aucun doute le plus cultivé .....,,

  • Par Deudeuche - 19/07/2017 - 22:26 - Signaler un abus Eloquent et sans objet

    Mélenchon et Macron, entre deux maux mon cœur vacille.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€