Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Jean-Louis Borloo dénonce "la vision de la société" d'Emmanuel Macron, qu'il estime "inefficace et dangereuse"

D'après RTL, l'ancien ministre a eu des mots durs envers la politique du chef de l'Etat.

Tranché

Publié le
Jean-Louis Borloo dénonce "la vision de la société" d'Emmanuel Macron, qu'il estime "inefficace et dangereuse"

 Crédit ludovic MARIN / POOL / AFP

Il n’a pas cité le chef de l’Etat, mais c’est tout comme. Jean-Louis Borloo, dont le rapport sur les banlieues n’a pas été retenu par Emmanuel Macron, a vivement critiqué la politique du président de la République, ce mercredi 27 juin, à Valenciennes, ville dont il longtemps été le maire.

D’après des informations de RTL, l’ancien ministre a déclaré : "Moi, mon sentiment c'est qu'on est en train de remplacer le vieux monde des solidarités par le jeune monde des abandons de ceux qui ont besoin de la solidarité.

En d'autres termes, il faut faire attention à ce que notre pays ne se retrouve pas dans la situation désagréable où le gratin se sépare des nouilles". Etonnante métaphore…

Jean-Louis Borloo a ensuite ajouté : "C'est le problème d'une monarchie qui en fait n'a plus de moyens, et ce qui me dérange c'est que les quelques moyens qu'elle a, elle a décidé d'arbitrer pour permettre à ce qui courent le plus vite de courir de plus en plus vite. Cette vision de la société, je la trouve inefficace et dangereuse".

Des déclarations qui tranchent avec sa réaction mesurée après l'abandon de son plan pour les banlieues.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Poussard Gérard - 28/06/2018 - 09:56 - Signaler un abus Ebloui par l'énarque, il veut

    nous faire croire le vieux briscard de la politique qu'il a été piégé.. Lamentable..Comment croire ces gens-là??

  • Par J'accuse - 28/06/2018 - 10:17 - Signaler un abus Crise de foi(e)

    Il n'a pas digéré l'enterrement de son rapport.

  • Par kelenborn - 28/06/2018 - 10:36 - Signaler un abus pauvre Borloo

    Il en a pas assez fait quand il a massacré le ministère de l'équipement! Donnez lui sa bouteille

  • Par vangog - 28/06/2018 - 10:49 - Signaler un abus Moi je vois plutôt monter les nouilles au dessus du gratin....

    mais je n’ai pas bu la même chose que Borloooo...

  • Par Atlante13 - 28/06/2018 - 11:11 - Signaler un abus Il s'est encore pris une bouteille,

    mais je pense que cette fois il s'est trompé dans le mode d'emploi.

  • Par Bobby Watson - 28/06/2018 - 11:34 - Signaler un abus Le gratin et les nouilles

    Une jolie fable, dont on attend la chute...

  • Par Pharamond - 28/06/2018 - 12:36 - Signaler un abus Le nouveau monde

    J-L Borloo n'a pas encore réalisé semble-t-il que nous sommes passés de l'ancien monde (à 65 ans) à un nouveau monde (39 ans),celui de "l'homme pressé".Plus généralement, et globalement en Europe et dans le reste du monde,on ne croît plus aux slogans lénifiants du type:"tout le monde il est beau il est gentil".

  • Par Vincennes - 28/06/2018 - 15:23 - Signaler un abus Dommage que BORLOO ait les réflexes un peu lent.....quand même!!

    car il aurait du partir lorsque Microbe l'avait humilié sur le rapport qu' il lui avait demandé (ils pouvaient TB en parler ensemble!!!) et s'être servi de BORLOO pour la Présidentielle. Une impression que le "petit Dictateur" a fini de manger son "pain blanc"

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€