Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 24 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Jean-Claude Juncker se dit "admiratif" et voit la France sortir de son "déficit excessif" dès 2018

Lors d'un déjeuner avec Edouard Philippe, le président de la Commission européenne a également salué la réforme du code du travail.

Fini, le bonnet d'âne ?

Publié le
Jean-Claude Juncker se dit "admiratif" et voit la France sortir de son "déficit excessif" dès 2018

A l'occasion d'un déjeuner avec Edouard Philippe, ce lundi à Bruxelles, Jean-Claude Juncker a distribué les bons points. "Je crois que la France, qui n'a pas sa place dans cette procédure de déficit budgétaire excessif, sortira de cette situation inconfortable pendant l'exercice 2018" a lancé le président de la Commission européenne. "Je suis assez admiratif devant le fait que la France, sans aucun doute, réussira à corriger le niveau du déficit budgétaire en deçà de 3,0% pour l'exercice en cours, ce qui n'est pas chose facile".

Paris est en effet encore menacé - depuis 2009 - par une procédure de "déficit excessif", qui peut aboutir à des sanctions et des amendes. La France est même le dernier pays de la zone euro (avec l'Espagne) à se trouver ainsi dans le collimateur de Bruxelles. Le gouvernement français espère cependant un déficit ramené à 2,6% du PIB brut fin 2018.

Juncker, ancien Premier ministre du Luxembourg, a également salué "l'effort structurel" fait par les autorités françaises, citant "notamment la réforme du code du travail". "Nous applaudissons des deux mains aux éléments majeures de ces réformes", a -t-il affirmé... tout en concédant "qu'il ne faut pas s'attendre à des résultats immédiats".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 16/10/2017 - 17:31 - Signaler un abus Intox

    A ce jour, la seule "réforme" adoptée est un simple petit magouillage à la marge sur le code du travail existant, un simple jeu de bonneteau de Macron qui ne changera rien. Les syndicats l'ont compris, FO a applaudi, et Laurent Berger s'est fait très discret, les autres ont fait semblant de faire de la résistance. Et bien sûr, les fonctionnaires ne sont pas concernés, donc tout cool. Gageons que tous les responsables syndicaux ont dû obtenir de drôles de compensations pour leur "silence". Quant à Juncker... vu qu'on se demande encore à quoi il sert...

  • Par jurgio - 16/10/2017 - 18:54 - Signaler un abus Junker est un comique

    Restons sérieux devant le déficit et payons.

  • Par Anouman - 16/10/2017 - 22:06 - Signaler un abus Juncker

    Un imbécile admiratif d'un incapable ce n'est pas très édifiant.

  • Par assougoudrel - 16/10/2017 - 22:49 - Signaler un abus Il a dit ça entre

    deux cuites mémorables, le "camion-citerne".

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€