Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 28 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Jean-Christophe Lagarde demande aux militants UDI de "refuser de participer à la primaire" de la droite

Invité de la radio France Classique, le patron de la confédération centriste n'a pas écarté la possibilité d'un candidat UDI à l'élection présidentielle de 2017.

Camouflet

Publié le
Jean-Christophe Lagarde demande aux militants UDI de "refuser de participer à la primaire" de la droite

Ce n’est pas une déclaration de guerre, mais ça reste une sacrée gifle. Invité de Radio Classique ce vendredi matin, Jean-Christophe Lagarde,  président de l'UDI, a appelé les militants de son parti à "refuser de participer à la primaire" de la droite en vue de 2017, organisée par Les Républicains. "Nous avons proposé que des discussions aient lieu pour qu'il y ait un contrat d'alternance, et à ce moment-là, la primaire était envisageable", a déclaré l'élu. "Cette discussion n'a pas été possible.

Il y aura donc un vote la semaine prochaine des militants de l'UDI et je les invite à refuser de participer à la primaire".

Le député de Seine-Saint-Denis a ajouté : "Nous allons préparer notre projet présidentiel et législatif, investir nos candidats aux élections législatives et si, après leur primaire, ils (Les Républicains) souhaitent discuter, nous discuterons, sinon évidemment nous assumerons nos différences politiques", a poursuivi le président de l'UDI.

Concernant 2017, Jean-Christophe Lagarde n'écarte pas la possibilité d'un candidat UDI "que les militants choisiront le moment venu si ses idées ne sont pas prises en compte". 23.000 adhérents de l'UDI doivent décider d'ici le 20 mars de leur stratégie vis-à-vis de la primaire organisée par Les Républicains les 20 et 27 novembre, une première dans l'histoire de la droite française.

Cette primaire "sur laquelle tout le monde s’excite, ce n'est pas un casting", affirme-t-il. "La question n'est pas uniquement de savoir qui, celui ou celle, sera candidat à l'élection présidentielle. C'est d'abord comment on construit une coalition. Nous ne sommes pas disposés à fonctionner derrière celui ou celle qui sera désigné avec des idées qui ne nous correspondraient pas".

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Borgowrio - 11/03/2016 - 09:53 - Signaler un abus Le centre c'est quoi ce machin

    Maître chanteur ... Comme Bayrou , décidément , le centre veut jouer, avec la droite , le rôle des écolos avec la gauche ... Qu'on le laisse présenter un candidat , il n'a aucune chance , seul le risque de faire passer Hollande , comme Bayrou ... Intérêts personnels plutôt que l'intérêt du pays

  • Par kaprate - 11/03/2016 - 10:38 - Signaler un abus centre

    Le Centre de gravité de déplace en fonction des rapports de force, et les forces politiques en France sont actuellement mal définies et instables. Alors un Parti qui a besoin de la position des autres pour se placer est vraiment perdu....

  • Par vangog - 11/03/2016 - 12:35 - Signaler un abus Il a retiré son rouge-à-lèvres, Jean-chris?

    Moi, je le préférais en folle tordue, qu'en politicien! Il était plus crédible...

  • Par Pourquoi-pas31 - 11/03/2016 - 13:18 - Signaler un abus Bayrou bis

    Encore 5 ans de perdus pour la France. en réalité 10 ans, car pendant le temps ou nous reculons, les autres pays avancent.

  • Par Jean-Benoist - 11/03/2016 - 14:15 - Signaler un abus On s'en fout

    des états d'âme de JCL. Il a imposé ses pions pour les régionales qui ont péniblement gagné.. Alors qu'il se taise!!

  • Par ISABLEUE - 11/03/2016 - 14:22 - Signaler un abus ca tombe bien, on n'en veut pas des centristes mous.

    non mais, que de bêtises, .... la France molle on la refuse.

  • Par clint - 11/03/2016 - 15:36 - Signaler un abus Comme quoi Hollande a des chances d'être au 2nd tour !

    La droite risque de ne pas pouvoir être au 2ème tour face à la gauche "patriote" souverainiste ! Signal envoyé : si vous choisissez Sarkozy vous ne serait pas au 2ème tour !

  • Par langue de pivert - 11/03/2016 - 16:39 - Signaler un abus Un boulet de moins ! ☺

    L'UDI (pas plus que le modem) ne représente pas la droite. Pourquoi les y intégrer ? Pour qu'ils appellent à voter socialiste entre les 2 tours ? Pour le sous-titre racoleur je ne vois vraiment pas où est le camouflet ? A Juppé peut-être pour qui la présence du centre-gauche aux primaires de la droite semblait impérative. Personne n'est obligé de venir à une invitation ! C'est au contraire une chance inespérée. Ils ont ramené quoi aux dernières élections ? Combien de régions ? Ils étaient pourtant représentés au delà de leur "poids politique".

  • Par Orchidee31 - 11/03/2016 - 17:11 - Signaler un abus Bon débarras

    Pour qui se prend-il ? Sans LR il n'est rien tout comme le Bayrou - ce sont des pollueurs qui n'apportent rien bien au contraire- ils se plaisent "à foutre le bordel" - de toutes façons le centre seul n'arrivera jamais à rien et ils le savent - d'accord avec langue de pivert et jean-Benoist -

  • Par MDUF - 11/03/2016 - 18:10 - Signaler un abus Sauve qui peut chez les centristes!

    L'UDI réclame tout de suite in accord afion d' obtenir 1/3 des investitures pourles prochaines législatives, d'où le chantage à la participation aux primaires.... A supposer qu'ils obtiennent un accord sur cette base et que leur candidat putatif aux primaires réalise un score minable, ils se trouveraient body-buldés dans la nouvelle majorité, en mesure d'imposer leur loi, voire changer d'alliance! si si , ça s'est déjà vu cela. Malin, MR LAGARDE.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€