Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Jamal Khashoggi : son Apple Watch aurait enregistré le son de sa torture et son exécution

Selon la presse turque, le journaliste saoudien aurait activé le dictaphone de son Apple Watch. L'enregistrement de son interrogatoire, de sa torture et de sa mort aurait été récupéré par les autorités.

Preuve ?

Publié le
Jamal Khashoggi : son Apple Watch aurait enregistré le son de sa torture et son exécution

 Crédit MOHAMMED AL-SHAIKH / AFP

Le possible assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi a été démenti pour la première fois ce samedi par l'Arabie saoudite, qui n'avait aucune intention de "tuer" le journaliste dissident disparu à Istanbul. Le ministre saoudien de l'Intérieur a dénoncé dans une déclaration officielle des "mensonges sans fondement".

Mais cette défense pourrait bien voler en éclat, car selon la presse turque, le journaliste aurait activé le dictaphone de son Apple Watch avant d'entrer pour des démarches administratives le 2 octobre au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul.

Selon le journal Sabah, proche du pouvoir turc, les autorités turques auraient réussi à récupérer le fichier audio, envoyé par la montre sur le service de stockage en ligne d'Apple.

Le journal explique que les agents saoudiens n'ont remarqué qu'après la mort du journaliste que sa montre était en train d'enregistrer : ils auraient alors, sans succès, tenté d'effacer les fichiers en essayant de deviner le mot de passe de l'appareil, puis en tentant d'utiliser le doigt du journaliste (il est à noter que les Apple Watch ne disposent pas de lecteur d'empreintes).

"Les moments durant lesquels Khashoggi a été interrogé, torturé et assassiné ont été enregistrés par l'Apple Watch", assure le journal.

D'autres officiels turcs assurent disposer d'une vidéo de l'assassinat du journaliste, mais ils n'ont pas expliqué comment ils auraient réussi à l'obtenir, et n'ont montré aucune preuve qu'ils la possèdent vraiment.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par philippe de commynes - 13/10/2018 - 16:21 - Signaler un abus Très embarrassant

    Et pas que pour MBS (commanditaire probable de cet assassinat, on imagine mal un sous-fifre des services Séoudiens prendre l'initiative d'éliminer de la sorte d'éliminer un éditorialiste du journal Américain le plus établi, et qui plus est d'origine Turc en Turquie même), mais aussi pour Trump pour lequel des prétentions (réelles ?) Iraniennes à une influence régionale prépondérante de l'Iran sont une chose abominable, de telle sorte qu'il vaut mieux que ce soit à pote MBS que revienne l'hégémonie régionale (après Israël, évidemment), soit tout le sens des sanctions prises contre l'Iran.

  • Par lasenorita - 14/10/2018 - 14:44 - Signaler un abus L'Arabie Saoudite ne peut nier!

    Le journaliste saoudien,dissident,Jamal Khashoggi,a été assassiné par des agents saoudiens,à Istanbul.Le prince héritier MBS(Mohamed Ben Salmane) ne peut le nier puisque sa torture et son exécution dans le consulat d'Arabie Saoudite,à Istanbul,ont été enregistrées...MBS est un tyran et un despote..je crois qu'Hollande l'a décoré de la Légion d'Honneur!...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€