Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 23 Septembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Jacques Chirac a rencontré Emmanuel Macron et lui a offert un cadeau "très personnel"

Selon "Le Figaro", Emmanuel Macron a promis d'installer ce présent sur son bureau.

Visiteur estival

Publié le
Jacques Chirac a rencontré Emmanuel Macron et lui a offert un cadeau "très personnel"

En délicatesse avec l'opinion dans les sondages et malmené par les manifestants contre la loi Travail, Emmanuel Macron trouve un peu de réconfort chez les anciens présidents de la République.  Après une rencontre avec le couple Sarkozy le 5 juillet et Valéry Giscard d'Estaing (et en attendant François Hollande), le chef de l'Etat et son épouse se sont rendus au domicile de Jacques et Bernadette Chirac le 21 juillet, en présence de Claude Chirac et son époux Frédéric Salat-Baroux.

"Un moment de grande qualité et de grande courtoisie. Ça s'inscrit dans une courtoisie très républicaine qui à l'évidence a du sens pour le président Macron", a confié la fille de l'ancien locataire de l'Elysée au Figaro.

 Emmanuel Macron et Jacques Chirac ne se connaissaient pas mais ils ont abordé de "nombreux sujets" et la visite aurait fait "très plaisir" à l'ancien couple présidentiel, rapporte également le quotidien. Par ailleurs, les deux épouses ont longuement discuté ensemble.

A l'issue de cette belle rencontre, Jacques Chirac a tenu à offrir un présent à son invité : un petit portrait du Général de Gaulle en bronze. L’objet a toujours trôné sur le bureau de l'ancien responsable politique, à l'Élysée comme à la mairie de Paris. Selon Le Figaro, Emmanuel Macron a promis de l’installer lui aussi sur son bureau. "C'est un objet qui lui est très personnel", a expliqué Claude Chirac. "Mais au-delà, le président Chirac voulait marquer la continuité de la République par-delà les appartenances politiques". 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloberval - 13/09/2017 - 13:35 - Signaler un abus Queuille, Chirac , Macron ; La famille réunie

    Les français ont oublié en mai 2017 que Macron avait déjà rencontré Hollande et ne l'avait quitté que 8 mois avant son élection comme président. Ceux qui en doutent n'auront qu'à comparer la politique économique et financière de Hollande pendant 5 ans et celle de Macron actuellement.Faire le dos rond, éviter les vraies réformes et bricoler en rabotant aussi discrètement que possible en attendant l'embellie et le miracle. C'est un perfectionnement du queuillisme car s'il n'est pas de problème qui ne s'éteigne pas de lui-même avec le temps c'est encore mieux en faisant semblant de s'en occuper affublé des habits du réformateur. La nouvelle politique "occupationnelle" permet de tourner autour du pot en se donnant des airs de chef tout en ne faisant pas le nécessaire pourtant de simple bon sens mais qui implique une grande prise de responsabilité politique.

  • Par Vincennes - 13/09/2017 - 15:29 - Signaler un abus Ce "mec" essaye d'achèter tout le monde comme l'expliquait

    A.FINKIELFRAUT : "TOUT MIEL" il voulait me "mettre dans ses filets"m'envelopper"....... Sans y parvenir, je suis devenu depuis : " le symbole du VIEUX monde qu'il combat" !!!! grand mégalo et ce n'est que le commencement (4 mois)car ce matin j'entendais des Journalistes sur LCi dire: "il ADORE se regarder" " IVRE de lui même" !!!!!!! merci les décérébrés qui ont voté pour ce genre de Président. Après Hollande, ça commence à bien faire!!!!

  • Par Beredan - 13/09/2017 - 17:40 - Signaler un abus Le beau geste du Roi-fainéant ...

    Une trousse de maquillage ?

  • Par assougoudrel - 13/09/2017 - 17:41 - Signaler un abus Il aurait dû lui offrir comme cadeau

    sa marionnette et non le Grand Charles.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€