Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 25 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Jacqueline Sauvage va quitter sa prison lundi en vue d'être libérée

Après une analyse psychologique et médicale, la commission pluridisciplinaire des mesures de sûreté, présidée par le préfet du département et un bâtonnier, décidera de confirmer ou non sa libération.

Grâce présidentielle

Publié le
Jacqueline Sauvage va quitter sa prison lundi en vue d'être libérée

"Cette grâce lui permet de présenter immédiatement une demande de libération conditionnelle", expliquait l'Elysée dans un communiqué.

Selon les informations révélées ce vendredi par une source proche du dossier, Jacqueline Sauvage, condamnée à une peine de 10 ans d'emprisonnement pour avoir tué son mari qui la battait, sortira lundi 8 février de la prison de Saran dans le Loiret, après avoir été "partiellement" graciée par le chef de l'Etat. 

En vue de libération, sa "dangerosité" devra d'abord être évaluée, et Jacqueline Sauvage sera donc transférée au Centre national d'évaluation (CNE) de Réau (Seine-et-Marne) où elle fera l'objet d'une analyse psychologique et médicale.

Dans un second temps, la commission pluridisciplinaire des mesures de sûreté, présidée par le préfet du département et un bâtonnier, décidera de confirmer ou non sa libération. 

La semaine dernière, François Hollande avait décidé d'accorder à cette femme de 68 ans "une remise gracieuse de sa peine d'emprisonnement de 2 ans et 4 mois ainsi que de l'ensemble de la période de sûreté qu'il lui reste à accomplir", afin qu'elle puisse être libérée au mois d'avril.  "Cette grâce lui permet de présenter immédiatement une demande de libération conditionnelle", précisait le communiqué de l'Elysée. 

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par jurgio - 05/02/2016 - 22:04 - Signaler un abus La meutrière Bernadette Dimet

    va pouvoir bénéficier, elle aussi, d'une sorte de jurisprudence. Des arrivistes politiques rendent notre justice imprudente. Je pensais naïvement que l'intervention présidentielle se contentait d'éviter une peine capitale mais non la prison ! Hollande plus puissant qu'un roi ! Il va bientôt nous guérir les écrouelles !

  • Par Solognitude - 06/02/2016 - 23:08 - Signaler un abus Donc,

    le verdict de 2 cours d'assises, l'opinion de 21 citoyens jurés et de 6 magistrats professionnels (ref article de Causeur) comptent pour du beurre dans cette affaire.Les médias qui ont là un bon sujet à exploiter, et le lobby féministe, doublent et refont la justice suivis bien évidemment par un président qui va dans le sens du vent médiatique; manquerait plus qu'il perde encore un peu plus de voix futures!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€