Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 20 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Irlande : large victoire du "oui" à l'abolition de l'interdiction d'avorter

Les Irlandais ont voté massivement pour abroger un article de la constitution irlandaise qui interdisait l'avortement au nom du droit à la vie de "l'enfant à naître".

Vox populi

Publié le
Irlande : large victoire du "oui" à l'abolition de l'interdiction d'avorter

 Crédit BARRY CRONIN / AFP

C'est un plébiscite qui concerne toute l'Irlande, qu'elle soit rurale ou urbaine, jeune ou âgée :  à l'issue d'un référendum organisé ce vendredi sur le droit à l'avortement, le "oui" l'a massivement emporté, avec 68% selon un sondage de sortie des urnes. 

Près de 3,5 millions d'électeurs étaient appelés à se prononcer sur l'abrogation du 8e amendement de la constitution irlandaise, introduit en 1983, qui interdit l'avortement au nom du droit à la vie de "l'enfant à naître (...) égal à celui de la mère".

Le résultat définitif du référendum doit être annoncé officiellement ce samedi après-midi, mais déjà les défenseurs des droits des femmes se sont félicité de cette victoire sans appel : "Il semble que nous écrivions une page historique", a tweeté le premier ministre de centre droit Leo Varadkar. "Je m’endors ce soir avec l’espoir de me réveiller dans un pays plus généreux, plus attentionné et plus respectueux", a déclaré le ministre de la santé, Simon Harris.

L’avortement était passible de la prison à vie entre 1861 et 2013 en Irlande, même en cas de viol, d’inceste, ou si le fœtus souffrait de malformation, et de quatorze ans de détention depuis. Après le décès de septicémie d'une femme enceinte, une réforme avait toutefois été introduite cette année-là, permettant une exception lorsque la vie de la mère est menacée, mais la législation irlandaise restait l'une des plus restrictives d'Europe (avec l'Irlande du Nord, intégrée au Royaume-Uni, et Malte), ce qui obligeait les femmes à aller avorter à l'étranger.

Le projet de loi publié avant le référendum prévoit que l’IVG pourra être pratiquée sans justification pendant les douze premières semaines de grossesse ; jusqu’à vingt-quatre semaines en cas de risque grave pour la santé de la mère ; et ensuite seulement en cas d’anomalie fœtale.

Ce vote intervient trois ans après un référendum sur le mariage homosexuel, qui s'était aussi soldé par la victoire du oui à 62,07%.

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 26/05/2018 - 12:35 - Signaler un abus In Memoriam Deudeuche !

    Il y a eu pendant très longtemps sur Atlantico, un commentateur qui avait choisi le surnom d'une voiture Citroën légendaire comme pseudo. Il y a quelques mois, il avait publié un texte véritablement obscène et grotesque, où il comparait le sort des foetus avortés, grâce à la loi Veil, sans mettre en danger la vie des femmes, et l'épouvantable boucherie des ''poilus'' de la guerre 14, ces millions de jeunes-hommes fauchés dans une guerre absurde. On lit beaucoup d'ignominies stupides sur ce site, mais ce ''papy'' avait vraiment touché le fond ! Il était aussi manifestement torturé par des pulsions homosexuelles refoulées, et il nous inondait d'innombrables commentaires ''hors-sujet'', mélangeant des questions politiques avec la PMA-GPA. De façon assez ironique, il prenait également position contre l'euthanasie, alors que son désabonnement d'Atlantico, annoncé quelques jours à l'avance, mais sans la moindre explication, pourrait bien être la conséquence d'une telle procédure...

  • Par cloette - 26/05/2018 - 13:17 - Signaler un abus Ganesha

    Vous êtes ignoble . D'abord, Deudeuche n'est pas un papy, c'est un homme sans doute de quarante ans, cinquante ans maximum . Ensuite, il est contre l'avortement c'est son droit, et sa libre expression, vu qu'on n'est pas (encore ) en dictature . C'est certainement quelqu'un de bien et c'est cela qui vous gêne. Perso je lui adresse un message, " revenez Deudeuche, vous manquez à la bonne tenue d'atlantico "

  • Par Ganesha - 26/05/2018 - 15:01 - Signaler un abus Cloette

    D'après BFM-TV, jusqu'en 2013, le châtiment pour les irlandaises coupables d'avoir avorté était la PEINE DE MORT ! J'imagine qu'elle n'a jamais été appliquée, mais je vous laisse le soin de trouver un qualificatif !

  • Par assougoudrel - 26/05/2018 - 17:33 - Signaler un abus @ cloette

    Deudeuche est un vieux soldat retraité comme moi et il doit avoir mon âge (63 ans). C'est un bon chrétien et un homme droit; je lui envoie le bonjour.

  • Par Dorine - 26/05/2018 - 17:58 - Signaler un abus Ganesha

    Vous avez raison. La peine pour les femmes est injuste. On devrait aussi condamner le géniteur des spermatozoïdes coupables d'avoir engendré la vie. Que diriez-vous de faire sauter les testicules de l'impétrant et de les mettre à la poubelle? Car l'homme produit des millions de spermatozoïdes par jour, alors que la femme ne produit qu'un ovule par mois. Donc il faut sanctionner celui qui est le plus prodigue dans sa fertilité !!!!!!!........................

  • Par Anouman - 26/05/2018 - 18:41 - Signaler un abus peine de mort?

    Ganesha la peine de mort a été abolie en Irlande en 1990 et pas utilisée depuis 1954. Même sur BFM ils ne disent pas de pareilles bêtises...

  • Par cloette - 26/05/2018 - 19:52 - Signaler un abus merci Dorine

    Vous avez répondu pour moi ( c'est ce que j'aurais dit )

  • Par Ganesha - 26/05/2018 - 23:07 - Signaler un abus Rats

    Dans l'Église Catholique irlandaise, les prêtres pédophiles pullulaient comme des rats. La disparition complète de cette infecte pourriture sera un bienfait pour l'humanité.

  • Par Ganesha - 26/05/2018 - 23:08 - Signaler un abus Pédophilie

    https://mobile.francetvinfo.fr/replay-radio/c-est-comment-ailleurs/c-est-comment-ailleurs-la-pedophilie-dans-l-eglise-irlandaise_2111623.html

  • Par Paul Emiste - 27/05/2018 - 06:36 - Signaler un abus Bof!

    On en reparlera dans quelques années quand le trou démographique devra être comblé par d´autres populations, qui ne seront pas forcement d´accord avec le droit à l´avortement d´ailleurs ...

  • Par Dorine - 27/05/2018 - 09:58 - Signaler un abus Ganesha

    Il m'est arrivé de croiser un prêtre pédophile français et je dois dire qu'il m'a donné la nausée. Que l'Eglise irlandaise fasse le ménage dans ses prêtres, je trouve cela très bien . Ce serait bien que l'Education nationale fasse de même, mais visiblement, elle n'en n'a pas encore le courage. Mais dites-moi, Ganescha, je ne vois pas le lien entre la pédophilie qui empeste l'Eglise d'Irlande et l'IVG ?????

  • Par cloette - 27/05/2018 - 13:38 - Signaler un abus Humour

    j'ai connu un enseignant ( en histoire et géo) pédophile, mais coincé, menotté et radié immédiatement et emprisonné . ( ça peut ne pas trainer ) Il fut gracié un 14 juillet par la présidence et se trouva fort dépourvu quand la liberté fut revenue . Eh bien le seul travail qu'il put retrouver fut aide soignant dans une maison de retraite médicalisée .... Tout cela pour dire que l'E N sait faire le ménage quand elle veut !

  • Par dienben - 27/05/2018 - 14:34 - Signaler un abus loi weil

    La loi Weil était parfaite. Les socialistes ont dénaturé cette loi en accordant le permis d'avorter à tout le monde. Remboursé à 100% par la sécu. Qui plus est en allant emmerder les cliniques récalcitrantes qui ne respectaient pas le "quota"... La Vie est sacrée, ou devrait être considérée comme sacrée : sans le respect de la vie il n'y a pas de "civilisation". C'est basique. On a banalisé l'avortement, comme s'il s'agissait d'un "droit" - comme le droit au travail ou le droit de vote ou de grève - Il s'agit ici d'un passage en force de la doxa contemporaine et progressiste qui nous impose ses délires sociétaux. Etre contre l'avortement aujourd'hui est inadmissible, le "droit à disposer de mon corps" pour une femme est la nouvelle tyrannie : les hommes qui se font massacrer à la guerre, eux n'ont pas la liberté de leur corps. Contre l'avortement ? les cathos, les "réacs", les cons en général sont contre l'avortement. C'est comme ça aujourd'hui. Moi je ne suis pas catho, réac peut être, con je ne crois pas (mais je ne peux pas savoir...) Sans compter que pendant que nos femmes avortent à tour de bras, les africaines construisent un demain sans nous avec leur ventre.

  • Par dienben - 27/05/2018 - 14:48 - Signaler un abus loi weil 2

    Je précise que je ne suis pas contre l'avortement - on m'a compris certainement - je pense que la loi de Mme Weil fut un immense progrès. On ne pouvait plus en effet tolérer les dévastations clandestines opérées sur les femmes. L'avortement est un événement grave. En aucun cas on ne peut accepter l'"avortement de confort". Il faut faire la différence entre une jeune femme mineure, abandonnée et sans le sou, et une jeune femme qui n'a pas encore d'enfant et dont l'époux est propre sur lui et plein aux as. Il faut aider la première et lui rembourser son avortement et éconduire la deuxième : Mme il fallait faire attention...

  • Par cloette - 28/05/2018 - 08:40 - Signaler un abus @dienben

    Avortement de confort ? La société n’a pas à payer ; vous avez raison sur toute la ligne .

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€