Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 06 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Iran : un milliardaire condamné à mort pour corruption

Babak Zanjani est accusé d'avoir détourné près de 3 milliards de dollars lors de transactions pétrolières non officielles.

Selon que vous serez puissant ou misérable

Publié le
Iran : un milliardaire condamné à mort pour corruption

Le milliardaire iranien Babak Zanjani, âgé de seulement 41 ans, a été reconnu coupable de corruption et condamné à mort, a déclaré dimanche le porte-parole de l'autorité judiciaire du pays, Gholamhossein Mohseni-Ejeie. 

L'homme avait été arrêté en décembre 2013 et était accusé d'avoir détourné 2,8 milliards de dollars lors de transactions pétrolières non officielles, en contournant les sanctions internationales qui étaient imposées à l'Iran.

Cette arrestation était intervenue peu après l'ordre donné par le président Hassan Rohani à son gouvernement de lutter contre "la corruption (...) en particulier de ceux qui ont tiré profit des sanctions économiques".

Cet homme d'affaire dirigeait un conglomérat composé de 65 sociétés, qui lui assuraient un revenu de six à sept milliards de dollars par an. Il avait été placé en avril 2013 sur la liste noire du Trésor américain. Il était accusé d'avoir été le cerveau d'un réseau destiné à déplacer du pétrole et de l'argent au profit de l'Iran.

Babak Zanjani, qui peut encore faire appel du verdict de son procès, a expliqué qu'il avait été approché par le gouvernement précédent pour rapatrier l'argent du pétrole vendu à l'étranger et qu'il avait voulu verser cet argent au ministère du Pétrole. Selon son avocat, la banque étrangère désignée par le ministère avait refusé d'effectuer la transaction, ont rapporté dimanche les médias.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Le gorille - 07/03/2016 - 07:27 - Signaler un abus Corruption ?

    Diable ! ça existe aussi là-bas ? Bon, et si chez nous on faisait pareil... la condamnation à mort, je veux dire ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€