Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 15 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Iran : au moins 24 morts lors d'un attentat contre un défilé militaire

L'attentat, revendiqué par l'Etat islamique, a également fait des dizaines de blessés.

Violence

Publié le
Iran : au moins 24 morts lors d'un attentat contre un défilé militaire

 Crédit Alireza MOHAMMADI / ISNA / AFP

Mise à jour, 14h50 : L'Etat islamique (EI) a revendiqué l'attaque via son organe de propagande, Amaq.

Un attentat meurtrier a frappé l'Iran, ce samedi matin. Vingt-quatre personnes, dont des femmes et des enfants, ont été tuées dans une attaque contre un défilé militaire dans le sud-ouest du pays. Plusieurs dizaines de personnes ont aussi été blessées, dont certaines dans un état grave, lors de cette attaque qui n'a pas encore été revendiqué.

L'attaque a été menée en début de matinée à Ahvaz, la capitale de la province du Khouzestan, peuplée majoritairement d'Arabes. Des hommes armés ont ouvert le feu sur la foule et ont ensuite essayé de tirer sur la tribune officielle. mais ont été neutralisés par les forces de l'ordre. "Sur les quatre terroristes, trois ont été envoyés en enfer sur les lieux de l'attaque et le quatrième, qui avait été blessé et arrêté, a rejoint l'enfer peu à près du fait de la gravité de ses blessures", a déclaré le général de brigade Abolfazl Shekarchi, porte-parole des forces armées iraniennes.

"Le nombre des martyrs tués dans l'attaque terroriste s'élève à 24, dont des femmes et des enfants parmi les spectateurs, et ce bilan pourrait empirer dans la mesure où les blessés sont dans un état critique. Plus de 53 personnes ont été blessées et admises dans différents hôpitaux", a annoncé l'agence de presse officielle Isma.

"Parmi les martyrs, il y a une fillette et un ancien combattant qui a été tué sur sa chaise roulante", a ajouté Abolfazl Shekarchi à la télévision.

Pour le ministre des Affaires étrangères iranien Mohammad Javad Zarif, les terroristes ont été "recrutés, entraînés et payés par un régime étranger". L'Iran "considère que les parrains régionaux du terrorisme et leurs maîtres américains sont responsables de telles attaques", a écrit le ministre  sur son compte Twitter.

L'attentat a eu lieu alors que le 22 septembre est, en Iran, la Journée nationale des forces armées. Elle commémore le déclenchement, par Bagdad, de la guerre Iran-Irak (1980-1988) 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€