Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 10 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Irak : une vingtaine de villages libérés près de Mossoul

L'armée irakienne et les forces kurdes poursuivent l'offensive visant à chasser les djihadistes.

Petit à petit, l'oiseau fait son nid

Publié le
Irak : une vingtaine de villages libérés près de Mossoul

Une vingtaine de villages ont été repris à l'EI dans des opérations lancées autour de Mossoul tenue par l'organisation djihadiste en Irak, selon des communiqués de l'armée irakienne et des combattants kurdes. 

L'offensive a été lancée lundi à l'aube par le Premier ministre irakien, Haïdar al Abadi, avec le soutien de la coalition internationale sous commandement américain. L'armée irakienne attaque Mossoul par le sud et le sud-est. Les pershmergas (combattants kurdes) mènent des opérations sur le front est et aussi au nord et au nord-est de Mossoul. Dans leur communiqué publié le lundi soir, les kurdes précisent que l'opération leur a permis de prendre le contrôle "d'un tronçon important" des 80 km de route entre Erbil, capitale du Kurdistan irakien autonome, et Mossoul.

Les avions de la coalition ont attaqué 17 positions des djihadistes en soutien à l'offensive kurde dans cette zone truffée de mines, selon le même communiqué.

"Moment crucial"

Pour le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, "il s'agit d'un moment crucial (...) pour infliger à l'EI une défaite durable". L'offensive contre Mossoul a été préparée depuis des mois. Il s'agit de la plus grande opération de l'armée irakienne depuis le retrait des forces américaines en 2011.

La ville qui compterait aujourd'hui 1,5 million d'habitants et que l'EI tient depuis juin 2014, rassemble environ 30 000 soldats irakiens, peshmergas et miliciens sunnites. Face à eux, de 4 000 à 8 000 djihadistes se trouveraient retranchés dans l'agglomération.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€