Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 26 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ingérence russe : l'ex-directeur de campagne de Trump plaide coupable

En échange de sa coopération dans l'enquête, le procureur spécial Robert Mueller lui assure une peine de prison de 10 ans maximum.

Ça chauffe

Publié le
Ingérence russe : l'ex-directeur de campagne de Trump plaide coupable

 Crédit Brendan Smialowski / AFP

Paul Manafort a fini par craquer. Comme le rapporte 20 Minutes ce vendredi 14 septembre, l'ancien directeur de campagne de Donald Trump a accepté de plaider coupable de deux chefs d'inculpation (fraude fiscale et obstruction à la justice). Une concession qui, selon le compromis passé avec le procureur spécial, Robert Mueller, devrait lui éviter de purger une peine supérieure à dix ans de prison. Selon le bureau du procureur, ce marché comprend « un accord de coopération » avec la justice dans l'enquête sur l'ingérence russe présumée dans la campagne de Donald Trump.

« Rien à voir avec le président Tump ou sa campagne »

Selon l'acte d'accusation, Paul Manafort a été payé 60 millions de dollars pour son activité de lobbyiste en Ukraine pour le compte de Moscou.
La moitié de cette somme a été blanchie, lui évitant de payer 15 millions de dollars au fisc américain. Il a accepté, en plaidant coupable, de restituer quatre propriétés et plusieurs comptes bancaires, pour une valeur totale de 46 millions de dollars.
 
Si l'on ne sait pas encore de quelles informations Paul Manafort dispose, on sait que l'ancien directeur de campagne était notamment présent au meeting de la Trump Tower, où une avocate russe avait promis des « informations compromettantes » sur Hillary Clinton. L'avocat de Donald Trump, Rudy Giuliani, assure quant à lui que « cet accord n'a rien à voir avec le président Trump ou sa campagne ». 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 14/09/2018 - 22:27 - Signaler un abus Étonnante hystérie!

    L’acharnement de ce juge américain confine au harcèlement! Que souhaite-t-il prouver?...que la nièce du beau-frère de la femme de ménage de Donald a fait un golf avec le chauffeur de Poutine, avant les élections américaines?...tout cela est puéril! Et réclamer de Paul Manafort qu’il « collabore » sur un dossier différent de celui sur lequel il est accusé, ressemble fort à du chantage...en tout cas, un vrai déni de Justice!

  • Par WilyB - 15/09/2018 - 00:21 - Signaler un abus Ingérence russe : ... coupable.

    Encore un titre racoleur mais faux: Manafort a plaidé coupable de fraude fiscale et d'obstruction à la justice (tentative de subornation de témoin). CNN: "Manafort pleaded guilty in federal court in Washington, DC, on Friday to one count of conspiracy against the US and one count of conspiracy to obstruct justice due to attempts to tamper with witnesses."

  • Par Liberdom - 16/09/2018 - 13:49 - Signaler un abus Ridiculous...

    L'acharnement contre Trump ne faiblit pas pendant que sa popularité augmente. A quand les poursuites contre H. Clinton pour financement de sa fondation (et de sa campagne) par un pays musulman qui finance aussi le terrorisme islamique ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€