Mercredi 23 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Infarctus : moins de décès en France selon une étude

Une étude dévoilée lundi montre que le nombre de mort pour cause d'infarctus a clairement diminué. Les scientifiques avancent que l'évolution des techniques médicales et les campagnes de prévention sont pour beaucoup dans cette baisse.

Médecine

Publié le 28 août 2012
 

L'infarctus du myocarde tue de moins en moins. Outre l'amélioration des soins,  les diverses campagnes d'information qui permettent de mieux informer les potentielles victimes et leur entourage en cas de problème. C'est le résultat d'une étude française, publiée lundi au congrès de la société européenne de cardiologie à Munich.

Réalisée à partir de la comparaison de quatre registres tenus dans un grand nombre de centres en 1995, 2000, 2005 et 2010 (près de 6 700 patients), elle permet de constater une nette diminution de la mortalité à 30 jours, passant de 13,7% à 4,4%. Les auteurs affirment même que la proportion de patients n'ayant pas pu bénéficier des techniques de "reperfusion" est passée de 51 à 25 % en 15 ans.

Parmi les autres causes de réduction de la mortalité due aux infarctus, les spécialistes évoquent la réduction du délai entre les premiers symptômes et l'appel des secours. Il était de 120 minutes en moyenne en 1995, contre 74 minutes en 2010.

 

 

Lu sur Le Point.fr

 


Fermer