Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 30 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Inde : une ministre propose des mesures extrêmes pour limiter les naissances de petites filles

La ministre indienne des Femmes et du développement de l'enfance a proposé de rendre obligatoire les tests prénataux de détection du sexe afin de réduire le taux de fœticide des filles.

Egalité

Publié le
Inde : une ministre propose des mesures extrêmes pour limiter les naissances de petites filles

La ministre indienne des Femmes et du développement de l'enfance a proposé de rendre obligatoire les tests prénataux de détection du sexe. L'Inde rencontre en effet un véritable problème de foeticide des filles et la pratique, pourtant illégale, reste très répandue. Selon une étude réalisée en 2011, 12 millions de foetus féminins auraient été avortés en Inde au cours des 30 dernières années. Le pays compte 940 femmes pour 1.000 hommes, selon le dernier recensement.

L'hebdomadaire anglais The Economist avait parlé de "gendercide" et dénoncé l'avortement disproportionné des petites filles, notamment en Inde et en Chine. Jusqu'à présent, chercher à connaître le sexe d'un enfant avant sa naissance était une pratique illégale.

La ministre Maneka Gandhi propose d'inverser la logique et de rendre le dépistage du sexe obligatoire, afin de pouvoir suivre chaque grossesse de près.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par flogo - 02/02/2016 - 11:39 - Signaler un abus pour limiter les naissances

    Le titre veut dire juste l'inverse de ce que veut faire la ministre D'après lui on veut limiter les naissances des filles... Le rédacteur comprend-t-il ce qu'il écrit ?

  • Par zouk - 02/02/2016 - 11:53 - Signaler un abus Inde

    Le remède risque fort d'être pire que le mal, flogo ne comprend pas le titre, moi non plus

  • Par Pourquoi-pas31 - 02/02/2016 - 13:07 - Signaler un abus Il va etre necessaire de proceder

    à l'auteuricide sur Atlantico. Ailleurs aussi. Nous n'avons plus d'ecole de journalisme, mais des écuries de journalisme, si tant est que l'on élève des anes dans les écuries.

  • Par flogo - 02/02/2016 - 17:17 - Signaler un abus RETIREZ LE TITRE DE CET ARTICLE

    Si la ministre indienne lit celui-ci, elle peut vous faire un procès... Vous êtes vraiment inconscient !

  • Par Deudeuche - 03/02/2016 - 09:26 - Signaler un abus Mis à part le titre débile

    La ministre veut arrêter le massacre des filles par avortement. Comme quoi l'avortement de masse est un massacre. OK on est loin des 230 000 par an en France. Nous sommes des petits joueurs comparés aux 12 000 000 d'indiennes interrompues volontairement. Mais je sais, les mères sont toutes victimes d'abus et on ne remet pas en cause le mode de vie post-moderne qui est un acquis de progrès...????

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€