Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 20 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Immobilier : les loyers en baisse au premier semestre 2017, notamment à Paris

Parmi les grandes villes touchées par le phénomène, on retrouve entre autres Marseille, Rennes, Le Havre ou encore la capitale.

Tendances

Publié le
Immobilier : les loyers en baisse au premier semestre 2017, notamment à Paris

Les locataires vont pousser un ouf de soulagement. D'après le baromètre Clameur, relayé par un article d’Europe 1, les loyers ont baissé en France depuis le début de l'année, en moyenne de 0,6%. Le recul est effectif dans deux villes sur trois. Parmi les grandes villes touchées par le phénomène, on retrouve entre autres Marseille, Rennes ou Le Havre (-3%). Du côté de Saint-Etienne, Toulon ou Nantes, la baisse constatée est de 0,5%. Et oui, même Paris n’échappe pas à la règle. Dans la très chère capitale, les loyers auraient en effet baissé de 0,6%.

Une conséquence possible de l'encadrement des loyers dans les zones saturées d’Ile-de-France.

Europe 1 avance plusieurs raisons, notamment le fort taux de chômage, la baisse du moral des ménages, ou encore le recul des taux d'intérêt, qui a permis à certains Français d'acquérir leur propre bien immobilier. Outre la baisse de revenus pour les propriétaires, le site Internet de la radio relève un inconvénient à ce recul : un moindre soin apporté à la rénovation.  "Comme ils louent un peu moins cher et moins facilement, beaucoup de propriétaires ont tendance à délaisser certains travaux" souligne Europe 1.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Djib - 05/09/2017 - 08:38 - Signaler un abus Ca ne va pas empêcher les maires,

    d'augmenter les taxes foncières, pour continuer à financer la boboîsation festive de leurs villes. Exemple, à Bordeaux, Juppé suit le modèle d'Hidalgo: bétonisation des quartiers périphériques pour y accueillir les voilées à poussettes, saturation de la rocade comme sur le périph, tramways bondés dans lesquels le grand remplacement est presque achevé. Dans le centre, les fêtes à bourrins se succèdent quasiment toutes les semaines: fête du vin, du fleuve, cours de Salsa. Le miroir d'eau est devenu une pataugeoire pour les beaufs et leur marmaille. Dans le quartier de la superbe place du parlement, on a créé un nouveau quartier latin avec des gargottes infâmes les unes à cotè des autres qui pourrissent la vie des habitants. Des troupeaux de touristes débarqués des bateaux de croisière, en bermudas et chaussettes, déambulent sous la houlette "d"emplois d'avenir". Et "en même temps" les classes supérieures et moyennes des villes voisines, comme Libourne, Castillon, Bergerac, sont aspirées par la grande métropole. Dans ces villes sinistrées, plus de boulot, les comerces ferment n'y restent que les cas sociaux ... et les inévitables voilées à poussettes.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€