Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 20 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Immigration : Macron et Merkel souhaitent un accord pour renvoyer les migrants vers les États d'entrée de l'UE

Lors d'une conférence de presse en Allemagne, le président français et la chancelière allemande ont expliqué travailler ensemble à un accord sur l'immigration. Ce dernier vise à renvoyer les demandeurs d'asile vers le premier pays européen où ils ont été enregistrés.

D'un commun accord

Publié le
Immigration : Macron et Merkel souhaitent un accord pour renvoyer les migrants vers les États d'entrée de l'UE

Les chefs d'État allemand et française ont tenu un discours commun sur l'immigration. Ce mardi 19 juin, lors d'une conférence de presse près de Berlin, Emmanuel Macron et Angela Merkel ont annoncé plancher, avec d'autres pays de l'espace Schengen, sur un accord permettant de refouler les migrants vers leur pays d'entrée dans l'UE. "Nous allons travailler ensemble pour une solution intergouvernementale ou multi-gouvernementale avec plusieurs États membres qui sont concernés", a ainsi explique le président de la République.

Avec cet accord, les demandeurs d'asile pourront "être repris le plus vite possible dans le pays où ils ont été enregistrés", a poursuivi Emmanuel Macron.

Aujourd'hui, une grande partie des migrants présents dans l'Hexagone et outre-Rhin ont d'abord été enregistrés en Italie. Les règles européennes, selon lesquelles le pays d'enregistrement doit en principe traiter le dossier d'asile, ne sont pas respectées depuis la crise migratoire de 2015.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 19/06/2018 - 23:18 - Signaler un abus Ils veulent accélérer l'éclatement de l'UE ?

    Les pays de l'Est et du Sud vont apprécier que la France et l'Allemagne leur refilent tous les migrants.

  • Par vangog - 19/06/2018 - 23:44 - Signaler un abus C’est très très con!

    Et cela prouve la profonde méconnaissance parle couple Merkel-Macrouille des mécanismes de l’arrivée de clandestins en UE, exilés par les mafias caritativo-gauchistes. Les seules solutions, pour endiguer la submersion migratoire sont de tarir les subventions gauchistes aux mafias de passeurs, et de renvoyer ces clandestins, faux réfugiés politiques mais vrais mendiants de la manne sociale européenne, dans leurs pays d’origine, et non dans les pays d’entrée en UE... »arrêtez les khommeries, Macron et Merke, ou partez! »

  • Par Beredan - 20/06/2018 - 07:03 - Signaler un abus Tout est dans la photo ...

    Compassé , flanquant une Chancelière carbonisée , se tient l’employé des pompes funèbres européennes ....

  • Par cloette - 20/06/2018 - 08:40 - Signaler un abus Belle arnaque

    chapeau de la part de Macron et Merkel de se permettre de prendre à ce point la, les Italiens pour des demeurés !

  • Par Atlante13 - 20/06/2018 - 08:57 - Signaler un abus Cela sent la Bérésina,

    cette pseudo-conférence marque la fin de l'Europe. Qui peut encore faire confiance à des guignols capables de dire de telles choses?

  • Par gerint - 20/06/2018 - 10:50 - Signaler un abus Les salauds!

    Ils appellent par leur politique merdique les migrants vers l'Italie essentiellement et veulent ensuite que ce pays se débrouille seul? A bas l'UE !

  • Par Anouman - 20/06/2018 - 18:30 - Signaler un abus Pays d'arrivée

    Il semble que ce ne serait qu'appliquer les accords de Dublin toujours en vigueur. Pas besoin d'accord.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€