Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 27 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'identité de conseillers secrets de Marine Le Pen révélée par Mediapart et BuzzFeed

D'après l'enquête, la présidente du FN "se fait conseiller par des énarques, des préfets hors cadre, des anciens du Conseil d'État et de la Cour des comptes, des dirigeants de grands groupes".

Visiteurs du soir

Publié le
L'identité de conseillers secrets de Marine Le Pen révélée par Mediapart et BuzzFeed

Ils sont énarques, patrons du CAC 40 ou encore ex-préfets. Leur point commun : avoir "œuvré" pour le Front national. Une enquête de BuzzFeed et de Mediapart a révélé les noms de plusieurs conseillers de l'ombre de Marine Le Pen pendant la campagne présidentielle. "Dans les coulisses, notre enquête montre que la présidente frontiste se fait conseiller par des énarques, des préfets hors cadre, des anciens du Conseil d'État et de la Cour des comptes, des dirigeants de grands groupes" assure BuzzFeed.

D’après l'enquête, on retrouverait un directeur du développement commercial d'un grand groupe du CAC 40, un ancien préfet de l'Aube, un énarque, avocat fiscaliste, un ancien élève de l'Ecole normale supérieure (ENS) et agrégé de philosophie ou encore un retraité de la Cour des Comptes depuis 2014.

"La plupart d'entre eux ont passé une partie de leur carrière dans les cabinets de ministres RPR ou UMP, époque Chirac ou Sarkozy, avant de réaliser, dans le secret, et parfois sous pseudonyme, la fameuse union des droites" affirme BuzzFeed. Contactées par ce dernier média et Mediapart, toutes ces personnalités ont décliné les demandes d'interview, ou bien nié leur participation à la campagne présidentielle frontiste.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 22/01/2018 - 10:43 - Signaler un abus Le retour de la collaboration gauchiste et de ses dénonciations?

    "toutes ces personnalités ont décliné les demandes d'interview, ou bien nié leur participation à la campagne présidentielle frontiste"...ça signifie bien quelque chose, non? même pour un journaleux gauchiste sans scrupules (comme au bon vieux temps du national-socialisme : 80% de gauchistes selon les archives enfin dévoilées, elles...)

  • Par Solognitude - 22/01/2018 - 15:11 - Signaler un abus parce que vous croyez.....

    qu'elle passe son temps avec Mme Michu!

  • Par philippe de commynes - 22/01/2018 - 15:16 - Signaler un abus Deux observations

    I Quand marine Lepen parlait de personnalités d'envergure conseillant le FN mais qui souhaitaient garder l'anonymat les média mainstream ricanaient "elle affabule", ben non , il faut croire qu'elle n'affabulait pas tant que ça. II Quand elle disait en gros que le FN était un parti anti-système que l'establishment voulait bâillonner, les média mainstream s'exclamaient "elle est parano", et ben non, cette chasse au sorcières étalée au grand jour prouve le contraire.

  • Par BABOUCHENOIRE - 22/01/2018 - 15:39 - Signaler un abus Mediapart, maitre chanteur, avec tous ses efforts de rechercher

    à nuire va obtenir l'inverse et inciter d'autres personnes à aller aider Marine qui en a bien besoin. Dernier scoop: Mediapart s'est lancé dans une grande enquête sur les soutiens aux Djiadistes et aux Fréres Musulmans, on sait déjà qu'un surnommé Edwy doit répondre à la convocation d'interview.

  • Par 2bout - 22/01/2018 - 16:13 - Signaler un abus Être un journaliste, … recherche et respect de la vérité.

    La rédaction d'Altantico a-t-elle eu entre-temps des doutes sur la véracité des informations révélées par Médiapart et BuzzFeed que les noms cités par ses confrères et mentionnés sur ce site ce matin ne soient plus à présent repris dans la brève, ou est-ce simplement une absence par omission ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€