Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 27 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

D'ici à 2050, il y aura plus de matières plastiques que de poissons dans l'océan

Selon le Forum économique mondial, il est nécessaire d'entreprendre "une refonte totale des emballages et des plastiques en général".

Sonnette d'alarme

Publié le
D'ici à 2050, il y aura plus de matières plastiques que de poissons dans l'océan

Plusieurs pays tentent d'unir leurs efforts pour limiter l’usage des sacs en plastique.

D'après les conclusions d'une étude réalisée conjointement par la fondation de la navigatrice Ellen MacArthur et le cabinet McKinsey, dévoilée cette semaine par le Forum économique mondial de Davos, les océans de la planète pourraient un jour contenir plus de plastique de poissons.Selon ces travaux, le ratio tonnes de plastique - tonnes de poissons, qui était de un pour cinq en 2014, s'élèvera à un pour trois en 2025, et viendra même à s'inverser en 2050.

"Le système actuel de production, utilisation, et abandon des plastiques a des effets négatifs importants : de 80 à 120 milliards de dollars d’emballages plastiques sont perdus chaque année.

Et au-delà du coût financier, si rien ne change, les océans contiendront plus de plastique que de poissons (en poids) d’ici 2050", expliquent les auteurs de l'étude dans un communiqué. 

"Les modèles de production et de consommation linéaire sont de plus en plus remis en question (…) et cela est particulièrement vrai pour les filières où il y a de gros volumes de peu de valeurs comme l’emballage plastique", explique la navigatrice Ellen MacArthur. Selon le Forum économique mondial,  il est nécessaire d'entreprendre "une refonte totale des emballages et des plastiques en général", pour éviter que cette filière ne consomme 20 % de la production pétrolière en 2050.

 
 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€