Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 26 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

La Hongrie envisage un recours contre le vote du Parlement européen

Le gouvernement de Viktor Orban a l'intention de faire annuler la décision des eurodéputés ouvrant la voie à des sanctions contre Budapest.

Riposte

Publié le
La Hongrie envisage un recours contre le vote du Parlement européen

 Crédit Attila KISBENEDEK / AFP

La Hongrie vient de dévoiler son intention de préparer un recours devant la justice européenne afin de faire annuler le vote du Parlement européen quI ouvre la voie à des sanctions contre les autortiés de Budapest. 

La Hongrie est accusée de faire peser une meance "systémique" sur les valeurs de l'Union Européenne.  

Le bras droit du premier ministre Viktor Orban, Gergely Gulyas, s'est exprimé au sujet de l'attitude de la Hongrie. Le gouvernement "décidera lundi des actions légales concrètes" qui seront adoptées. Un recours devant la Cour de justice de l'Union européenne est l'option "la plus probable". 

La Hongrie conteste la validité de la résolution prise par les eurodéputés ce mercredi.

La majorité des deux tiers requise n'aura pas été atteinte en tenant compte du nombre de parlementaires présents pour le vote.    

Cet argument a été développé dans une lettre officielle adressé par Budapest au Parlement: 

"Les incertitudes concernant ce point crucial remettent en question l'ensemble de la procédure".

La Hongrie évoque "une violation grave et manifeste de règles procédurales essentielles". 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 13/09/2018 - 21:33 - Signaler un abus Résistez! Battez-vous contre l’invasion!

    Mais bon! La CJUE gauchiste...faut pas rêver! Attendons plutôt la libération, et l’éveil des nationalités européennes contre leurs tyrans europeistes, bientôt! en 2019...

  • Par tubixray - 14/09/2018 - 08:44 - Signaler un abus Les "valeurs" de l'UE !

    La mondialisation et les droits de l'homme je présume ?... Quant aux droits des citoyens européens, pas grand chose à espérer.... Un chef d'état qui s'élève contre cette dictature bureaucratique mérite notre reconnaissance ...

  • Par Septentrionale - 14/09/2018 - 12:07 - Signaler un abus Résistance contre l'humanisme machiavélique

    L'Europe et ses Populations doivent apprendre à se protéger contre l'UE en affrontant sans plier les démons si maléfiques du socialisme & co devenu, après l'internationalisme, après le nazisme (national socialisme), devenu donc globaliste. Le socialisme est assujettissant, insidieux et combinard et n'a fait in fine qu'apporter la guerre. L'immigration coranique est une arme subversive utilisée contre la Population Européenne. Il faut résister contre cet humanisme socialop-machiavélique.

  • Par MIMINE 95 - 14/09/2018 - 19:16 - Signaler un abus COURAGE

    L'hydre Europe finira par perdre toutes ses têtes. Je salue Orban, Salvini etc pour leur résistance à la dictature Bruxelloise, et j'ai le sentiment que je ne suis pas tout seul.

  • Par raslacoiffe - 14/09/2018 - 19:29 - Signaler un abus Les gauchos verts européens à la manoeuvre

    Ce sont les copains de Dany le Rouge qui sont à l'origine de ce vote. Macron est présent en sous mains dans cette manœuvre bien sûr avec son allié européen le belge Guy Verghosthat. Ils veulent faire éclater le PPE. pour mettre la main sur la présidence de la commission au moment du départ de Juncker. Merkel est coïncée pour l'instant donc elle a "laissé faire" à demi mot. Affaire à suivre.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€