Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 28 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Hong Kong : Violentes manifestations sur fond de bataille avec Pékin

Violentes échauffourées entre manifestants et police dans la nuit d'hier, avec 44 policiers blessés et 24 arrestations.

La révolution des boulettes de poisson

Publié le
Hong Kong : Violentes manifestations sur fond de bataille avec Pékin

La situation à Hong Kong ne s'améliore pas. Hier soir ont eu lieu de violentes échauffourées entre des manifestants et la police, avec 44 policiers blessés et 24 arrestations. La police a tiré des coups de semonce, dans une ville où les forces de l'ordre n'utilisent presque jamais leurs armes de service. Les manifestations ont commencé lorsque la police a essayé de fermer les étals de vendeurs de nourriture à la sauvette à Mong Kok, un quartier ouvrier, mais l'ampleur des dégâts indique que, évidemment, le sujet de fond n'est pas celui-là. 

Ce que certains appellent déjà la "révolution des boulettes de poisson", d'après un snack très prisé par les hongkongais et vendu dans ces étals, se déroule sur une trame de fond : la volonté affichée de Pékin de rogner peu à peu les libertés exceptionnelles dont jouit Hong Kong en tant que "Région administrative spéciale".

En 2014, déjà, le "Mouvement des parapluies" avait paralysé la ville pendant des mois, en protestation contre de nouvelles règles de scrutin promues par Pékin qui réduisaient la démocratie. Le gouvernement n'avait pas cédé. A l'époque, le quartier de Mong Kok avait déjà été le site de manifestations qui avaient recruté non seulement des étudiants mais des membres de la classe ouvrière et des retraités. Depuis, le gouvernement chinois a kidnappé des dissidents réfugiés à Hong Kong, une action qui était impensable il y a seulement quelques années. Une des personnes arrêtées lors de la manifestation est le porte-parole du "Mouvement localiste" de Hong Kong qui prône plus d'autonomie pour la ville. 

A LIRE AUSSI : Chine, le jeu dangereux de Xi Jinping : pourquoi sa campagne de lutte contre la corruption masque d’autres objectifs moins vertueux

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 09/02/2016 - 18:22 - Signaler un abus Comme on disait à l'armée

    les Pékins ils font chier! C'était bien le temps des cornemuses et du earl grey! Pauvre Hong Kong.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€