Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 30 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les hommes pourraient s'éteindre dans 5 millions d'années

Selon une chercheuse australienne, "l'érosion" du chromosome Y pourrait entraîner la disparition des mâles.

Guerre des sexes

Publié le
Les hommes pourraient s'éteindre dans 5 millions d'années

Les femmes pourraient bien gagner la "guerre des sexes" Crédit Flickr/Victor1558

La fin des hommes est proche, ce n'est qu'une question de temps. Et par "hommes", il faut comprendre les mâles. Et selon la chercheuse australienne Jenny  Graves, le pire est que le processus aurait déjà commencé. Selon cette professeure – un des scientifiques les plus importants d'Australie – les femmes vont gagner la bataille des sexes. Pourquoi ? A cause de la fragilité du Chromosome Y – le chromosome sexuel qui différencie les femmes (XX) des hommes (XY).

Pour bien comprendre, il faut remonter dans le temps. De quelques centaines de millions d'années au bas mot. Le chromosome X contient environ un millier de gènes. Tout comme son camarade le chromosome Y. Sauf que de nos jours, tandis que le chromosome X possède toujours ses milles gènes originaux, lui n'en posséderait plus qu'une centaine. Dont le fameux SRY qui permet de faire passer un embryon du stade de femelle à mâle… Et d'après les calculs de la chercheuse, il ne resterait plu que 5 millions d'années avant l'extinction totale des mâles.

Pas de panique ! D'autres chercheurs mettent en avant des résultats différents. Tandis que certains déclarent que le chromosome Y n'a pas perdu de gènes depuis 25 millions d'années, d'autres disent plus prosaïquement que la médecine aura largement le temps de trouver une solution avant que nous, les hommes, soyons rayer de la carte…

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ccompagnon - 03/04/2013 - 16:19 - Signaler un abus Pas besoin

    Pas besoin de la science. La nature trouvera un truc pour corriger le problème ou le contourner.

  • Par SteakKnife - 03/04/2013 - 16:34 - Signaler un abus Avec que nous soyons RAYER de la carte?

    Non seulement vous passez votre temps à pomper des articles sur le Daily Mail, mais en plus vous n'êtes pas foutus de corriger correctement vos verbes. Moi président, je vous enlèverais votre carte de presse.

  • Par copélia - 03/04/2013 - 17:08 - Signaler un abus extinction dans cinq millions d'années ?

    Il n'y a pas le feu!!!

  • Par Glop Glop - 03/04/2013 - 18:01 - Signaler un abus D'ici là...

    ... on sera peut-être hermaphrodite.

  • Par kettle - 03/04/2013 - 21:15 - Signaler un abus D'ici là...

    On sera tous gay et on adoptera des caniches.

  • Par walküre - 03/04/2013 - 22:44 - Signaler un abus Et alors

    quel est le problème ?

  • Par Pierre29000 - 04/04/2013 - 09:52 - Signaler un abus pas de risques d'etre contredite par les faits

    Pas de risques avec les previsions a tres long terme, comme pour l'elevation du niveau des oceans dans 100 ans. Ceux qui font les previsions ne seront plus la. Comme toujours il y a ceux qui croient ce qu'ils voient, et ceux qui voient ce qu'ils croient.

  • Par ISABLEUE - 04/04/2013 - 11:36 - Signaler un abus Dommage

    je ne verrai pas cela... Quoique, des vrais mecs, il n'y en a plus beaucoup...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€