Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 17 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Des dizaines de milliers de personnes ont rendu un dernier hommage populaire à Johnny Hallyday

Des anonymes et célébrités se sont rassemblées sur les Champs-Elysées et sur la place de la Madeleine pour rendre un dernier hommage au rockeur disparu.

Monument

Publié le
Des dizaines de milliers de personnes ont rendu un dernier hommage populaire à Johnny Hallyday

15h25 : Le corbillard s'éloigne de l'église, sous les vivats de la foule. Un concert commence désormais devant l'église, avec les musiciens du chanteur.

 

15h : La cérémonie s'achève sur "Toute la musique que j'aime". Suite à cet hommage, le corps de Johnny Hallyday sera transporté par avion à Saint-Barthélémy, où il sera inhumé lundi lors d'une cérémonie intime. 

14h50 : Les prêtres, les proches du chanteur et le couple présidentiel ont béni sa dépouille.

14h45 : Selon la préfecture de police, 800.000 à 1 million de personnes étaient présentes dans les rues de Paris pour rendre hommage au chanteur.

14h40 : Le cerceuil est encensé par Laeticia, Jade et Joy, puis pas le "curé des loubards" Guy Gilbert. 

14h38 : Après Sandrine Kiberlain, le chanteur Patrick Bruel a rendu hommage à Johnny, qu'il a "aimé comme un frère", puis Line Renaud s'est exprimée, disant "je ne peux pas croire être dans cette situation, le contraire eut été plus logique". 

14h30 : Après la quête et le Notre-Père, et quelques morceaux, l'acteur Jean Reno a lu un poème de Jacques Prévert, "La chanson des escargots qui vont à l'enterrement", choisi par Jade et Joy, les deux filles de Johnny et Laeticia. Puis Sandrine Kiberlain a récité une pière de Mère Teresa, "La vie est la vie". 

14h : Durant la messe, l'actrice Marion Cotillard a lu la première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens. Puis Monseigneur Benoist de Sinety, vicaire général de l'archidiocèse de Paris, a proclamé l'évangile selon saint Jean, et prononcé son homélie, puis Carole Bouquet a lu la prière universelle. Entre chaque texte, des morceaux du répertoire du chanteur sont joués par ses musiciens.

13h40 : La messe a commencé.

13h30 : L'écrivain Philippe Labro a salué, dans un discours à la foule, "un amoureux, un biker, un père", tandis que l'auteur Daniel Rondeau a déclaré : "notre coeur français bat pour toi Johnny, comme il bat aussi pour Laeticia, ta famille, tous tes enfants".

13h : Le cerceuil de Johnny Hallyday, après sa descente des Champs-Elyées, a été déposé devant l'église de la Madeleine, où Emamnuel Macron lui a rendu hommage. 

"Oui, ce samedi de décembre est triste. Mais il fallait que vous soyez là pour Johnny parce que Johnny depuis le début était là pour vous. Certains d'entre vous ont l'impression d'avoir perdu un membre de leur famille", a dit le président. "Johnny était à son public, Johnny était au pays, il était beaucoup plus qu'un chanteur, c'était la vie, c'était une part de nous-mêmes, une part de la France", a-t-il ajouté. "Nous sommes un peuple uni autour d'un de ses fils prodigues", a lancé Emamnuel Macron, avant de demander à l'assistance "pour lui dire merci, d'applaudir monsieur Johnny Hallyday".

 

Trois jours après le décès de Johnny Hallyday, ses fans sont invités à lui rendre un dernier hommage ce samedi 9 décembre. Les véhicules composant le cortège funéraire de Johnny Hallyday ont quitté vers 11h le funérarium du Mont-Valérien, pour se diriger vers le centre de Paris, où une cérémonie est prévue dans l'église de la Madeleine.

Pour suivre l'hommage en direct et en vidéo :

 

12:30 : Plusieurs personnalités politiques, comme Nicolas Sarkozy et Anne Hidalgo sont arrivés dans l'Eglise de la Madeleine. François Hollande est également attendu. Marine Le Pen, qui désirait s'y rendre, s'est vu annoncer que la famille du chanteur refusait sa présence ; elle suit donc l'hommage à la télévision.

Johnny Hallyday, rock'n'roll, jusqu'au bout. #JohnnyHallydayLhommage#HommageAJohnny pic.twitter.com/Uis1Fx8rEa

— TF1 Le JT (@TF1LeJT) December 9, 2017

 

De nombreux anonymes se sont réuni le long du cortège pour rendre hommage au rockeur. Johnny Hallyday est la première personnalité française depuis Victor Hugo a avoir un cortège funéraire le long des Champs-Elysées. A l'époque, 2 millions de personnes s'étaient réunies en hommage à l'écrivain.

A l'église de la Madeleine, de nombreuses personnalités sont présentes : Eddie Mitchell, Michael Youn, le "prêtre des motards" Guy Gilbert, Michel Drucker, Philippe Labro, Jean-Louis Aubert, Christophe Maé... Les ex-femmes de Johnny, Sylvie Vartan et Nathalie Baye, et leurs enfants David et Laura, sont aussi présents.

700 bikers ont accompagné le cortège.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Paul Emiste - 09/12/2017 - 13:31 - Signaler un abus Va comprendre Charles!

    Alcool, drogue, changeant plusieurs fois de femmes pour des plus jeunes, exilé fiscal, obsèques nationales en grande pompe avec président et tout ... Le pays a besoin d´un psy d´urgence.

  • Par J'accuse - 09/12/2017 - 13:51 - Signaler un abus Le malheur des uns...

    Après avoir récupéré d'Ormesson, Macron se met les fans de Johnny dans la poche: il pense -avec raison- que cela lui fera gagner quelques points de popularité, sans rapport avec son action. Toujours ça de pris.

  • Par clint - 09/12/2017 - 13:57 - Signaler un abus Macron ose, car c'est l'idole des "français" !

    Il suffit de regarder les gens qui sont aussi bien aux Champs-Elysées, autour de la Madeleine, .. pour constater que la diversité n'est pas concernée!

  • Par assougoudrel - 09/12/2017 - 13:57 - Signaler un abus Hommage populaire

    récupéré aussi par les people. On (les télévisions) les montre plus que messieurs et mesdames "tout le monde". J'écoutais la messe (un peu de spiritualité ne peut pas faire de mal) et j'ai zappé quand Cotillard a pris la parole.

  • Par cloette - 09/12/2017 - 14:19 - Signaler un abus Carole Bouquet

    Pas de chirurgie esthétique pour elle, elle n'entes que plus belle ..

  • Par jurgio - 09/12/2017 - 15:14 - Signaler un abus Un nouveau Dieu nous est donné !

    Renaud aurait dû revoir sa première apparition à la télé : comme en ce moment, elle lui attribuait 16 ans et il avait rectifié : 17 !

  • Par cloette - 09/12/2017 - 15:31 - Signaler un abus Sympathique assemblée

    dans cette église où la plus mignonne était la petite Joy et le moins sympathique, devinez ... F H !

  • Par assougoudrel - 09/12/2017 - 15:49 - Signaler un abus Pardon

    Les montrent

  • Par Deudeuche - 09/12/2017 - 16:07 - Signaler un abus @paul Emiste

    Oui, mais c’est cela la France de la non-diversité, on vit comme un payen et tout fini à l’Eglise de Rome. ???????

  • Par Atlante13 - 09/12/2017 - 19:30 - Signaler un abus Beaucoup de commentaires ici, acides ou désabusés,

    pourtant, en suivant ces obsèques, j'y ait ressenti l'âme profonde de la France, je ne parle pas des people, mais des français de toutes conditions, de toutes tendances idélogiques, ils se sont retrouvés autour d'un homme qui était ce qu'il était, mais toujours libre. Il était un artiste, il n'a jamais méprisé son public. Il a toujours dit qu'il était de droite et l'assumait, alors que toute cette engeance habituellement se dit de gauche pour se conduire comme des nababs en se foutant de la gueule de son public. Vrai que ça fait "classe", se dire de gauche. Et chez tous ces français aujourd'hui, j'ai retrouvé l'esprit de la France, et non de ces communautarismes exacerbés de barbares qui ne songent qu'a cracher sur la France et tuer. On aime ou pas, mais respectez au moins ce sentiment qu'il provoque de se sentir français avec lui.

  • Par Lepetant - 09/12/2017 - 20:01 - Signaler un abus Mozart vs Johnny

    À sa mort, Mozart n'a eu droit à aucun hommage. Et pourtant, dans 100 ans, Johnny aura été oublié, mais on continuera à écouter le mariage de Figaro.

  • Par assougoudrel - 09/12/2017 - 20:14 - Signaler un abus Pour moi, celui qui est

    éternel est celui qui écrit lui-même ses poèmes, ses chansons, ses livres. On oublie les rois, mais on n'oublie pas Mozart et les autres grands musiciens célèbres, ni Victor Hugo. M. Jackson, star international s'efface des mémoires.

  • Par Atlante13 - 09/12/2017 - 22:41 - Signaler un abus Mozart?

    Quel rappport? Il y avait deja la télé à son époque? Alors à ce jeu, citons Homere, citons tous les grands hommes ou femmes de l'éternité, faut-il se croire obligéé de dénigrer l'un pour encenser l'autre? Et pour aller jusqu'au bout de la stupidité, je suis sûr que Hitler soulevait plus d'enthousiasme encore et que l'histoire ne l'oubliera pas, malheureusement.

  • Par assougoudrel - 09/12/2017 - 23:36 - Signaler un abus Je ne dénigre personne, mais

    Johnny ne savait que chanter ce qu'écrivait un parolier et un compositeur, ce qui était déjà très bien. Je ne vois pas ce que Hitler vient faire là-dedans. Tout ce que je vois aujourd'hui, c'est qu'on en fait trop. On dit qu'il a fait beaucoup pour les français; il n'a fait que son boulot et il a été payé pour son travail. Quand un malheur arrive aux USA qu'il aimait tant, les artistes font un ou plusieurs concerts pour les sinistrés. Les nôtres, dont Johnny, demandent aux français des dons pour ceux qui sont dans le malheur. Alors quand j'entends monsieur, madame et mademoiselle "tout le monde" qui pleurent à chaudes larmes et disent qu'il était membre de leur famille, je reste saisi d'entendre ça. Voilà ce que j'appelle STUPIDITE.

  • Par assougoudrel - 10/12/2017 - 00:05 - Signaler un abus Pardon

    pour avoir répéter par deux fois le verbe "entendre" dans une même phrase.

  • Par Djib - 10/12/2017 - 08:06 - Signaler un abus Pas de France black blanc beur,

    mais la France des films de Claude Sautet, de "elle court elle court la banlieue", celle des manifestations après la carnage du Bataclan, celle qui bosse et qui se tait le plus souvent, celle que méprisaient à travers Johnny Halliday Libération et le Monde, lui préférant des Medhi Meklat et des rappeurs haineux. Pas un journaliste pour souligner cet étrange retour d'une France qui les gêne un peu, tant elle contredit leur discours bien pensant à la gloire du vivre ensemble.

  • Par Beredan - 10/12/2017 - 08:19 - Signaler un abus @Djib

    Observation pertinente : c.était frappant ...... on ne fête pas Noël , mais on touche la prime ...

  • Par Citoyen-libre - 10/12/2017 - 09:22 - Signaler un abus Un peu d'humanité

    Dans la vie, il y a parfois des soirées difficiles, des passages de vie compliqués, et au plus profond du désespoir, il arrive parfois que raisonne une chanson, un air de musique qui font qu'on va se donner encore un peu de temps et survivre. C'est une partie de cette France qui était dans la rue et devant leur télé. La France que décrit Djib, cette France qui travaille, qui se tait, qui ne casse rien, qui ne revendique rien, cette France des racines profondes qu'on spolie chaque jour un peu plus, qu'on bafoue, qu'on culpabilise qu'on écrase par la médiocrité de cette bien-pensance à la Plenel. Cette France qui subit chaque jour, ces "littereux" médiatiques qui savent écrire, mais dont l'humanité ne retiendra rien. Johnny, quelque part, les représentait, les défendait; les rattachait à leur pays et à ses valeurs ancestrales, à ce qui fait la cohésion d'un peuple. C'est si difficile que ça, de respecter un peu, le bonheur des autres ?

  • Par assougoudrel - 10/12/2017 - 10:16 - Signaler un abus La vraie France représentée?!

    Où était Marine Le Pen? Je rappelle que je ne suis pas Front National, mais il ne faut pas dire que toute la France était représentée, puisqu'une présidente de parti n'y était pas.......http://www.rtl.be/info/monde/france/exclu-de-la-ceremonie-en-hommage-a-johnny-hallyday-le-front-national-vomit-son-mecontentement-sur-les-reseaux-sociaux-977755.aspx

  • Par LOTHARINGIEN 31 - 10/12/2017 - 14:55 - Signaler un abus JH

    La "diversité" chez les spectateurs dans les rues , était moins visible que dans les pubs télé et les "débats" des chaînes de (dés)information ... Macron a fait taire les sifflets par un discours assez bien venu : de d'Ormesson à Johnny : pas si grand que ça l'écart , deux France pas si contradictoires !... ses discours nous changent de ceux des précédents Présidents à l'inculture phénoménale qui ânonnaient des phrases écrites par d'autres et dont ils ne connaissaient même pas le sens la plupart du temps .. Une fausse note toutefois à la messe : le surprenant appel à la quête "pour dire des messes à l'intention du défunt" ... le paiement sans contact avec son smartphone était il admis ? un curé à l'ancienne , pas rock ...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€