Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 24 Juillet 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Hollande veut une réforme sur les soins palliatifs

En visite à Rueil-Malmaison, François Hollande a promis, mardi matin, un débat sur l'accompagnement en fin de vie et une réforme dans les mois à venir.

Annonce

Publié le

Durant la campagne présidentielle, François Hollande avait annoncé une réforme sur les soins palliatifs. Mardi matin, le Président de la République est revenu sur cette proposition et a promis une réforme "dans les prochains mois" et a confié une mission sur la fin de vie au professeur Didier Sicard, lors d'un déplacement à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine).

Après avoir rendu hommage à la loi Leonetti, qui permet depuis 2005 d'éviter l'acharnement thérapeutique, il s'est demandé s'il n'était pas temps d'"aller plus loin dans des cas exceptionnels, quand la douleur est irréversible et appelle un acte médical assumé".

"Poser cette question, c'est poser une perspective qui elle-même entraîne un débat", a-t-il affirmé sans pour autant donner de date.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Cap2006 - 17/07/2012 - 16:37 - Signaler un abus Confier cela à un toubib, ultra pro life....

    cela me parait vraiment mal embarqué pour faire évoluer les choses.... pour permettre à chacun de définir lui même ce qui est bon pour lui...

  • Par Ravidelacreche - 17/07/2012 - 16:39 - Signaler un abus une réforme sur les soins palliatifs

    Prémonitoire le FH ?

  • Par Koïnè - 17/07/2012 - 18:11 - Signaler un abus L'avantage d'être prolife...

    ... C'est qu'on a des chances de vivre plus que les anti life qui préfèreront crever. Pour peu qu'ils laissent les prolife survivre

  • Par Koïnè - 17/07/2012 - 18:14 - Signaler un abus A condition de pouvoir survivre, car...

    Pour avoir fait de l'aumônerie d'hôpital auprès de personnes en soins palliatifs, ayant raté un suicide, avoir prié auprès de comateux que j'ai vu se réveiller etc, je peux témoigner d'une chose, concrète et qui ne reste pas dans la théorie. Personne n'a envie de mourir avant son heure dès qu'on soulage ses souffrances, surtout morales et qu'on lui prodigue un peu d'amour. Comment peut-on être aussi naïf pour croire que l'euthanasie est un choix et que personne ne la subit? Si on parlait de tous les crimes d'euthanasie commis en Belgique mais c'est la même chose chez nous. Bonnemaison et bien d'autres médecins ont euthanasié des tas de gens qui n'avaient rien demandé. Et que dire de cette femme de Laon acquittée sous les applaudissements de la foule alors qu'elle avait noyé sa fille handicapée de 20 ans dans sa baignoire ? Vous vous rendez compte des tréfonds d'horreur qu'on atteint ? Une mère qui doit protéger sa propre enfant particulièrement vulnérable la noie de ses propres mains ?

  • Par Koïnè - 17/07/2012 - 18:16 - Signaler un abus Je parle de crimes car...

    Les cas de meurtres par euthanasie sont légions en Belgique et aux Pays Bas (plus de 3000 aux PB dont 20% non explicitement demandés par la personne, ce qui fait au moins 600 assassinats!!!) où des personnes démentes, mineures, dans le coma ou ayant eu une parole mal interprétée sont euthanasiées alors qu'elles n'avaient rien demandé. Des personnes âgées de maisons de retraite d'Arlon ont demandé à être mutées dans des maisons de retraite en Allemagne pour être sûres de ne pas être assassinées contre leur gré. Tous ceux qui travaillent dans ce domaine savent que dès qu'on soulage la douleur des personnes - et c'est toujours possible - et dès qu'on s'occupe d'elles, elles ne souhaitent plus mourir. L'euthanasie est un crime qui s'en prend aux plus faibles.

  • Par Cap2006 - 17/07/2012 - 20:39 - Signaler un abus Vous avez bien raison cher Koiné

    L'euthanasie est une chose horrible.... et la réformette annoncée une entourloupe pour gogo... Vous souhaitez pour l'homme de mourir dans la souffrance et la déchéance... tout en lui tenant la main... J'ai aussi accompagné un proche... mort de soif et de faim comme la plupart des malades en phase terminal... je ne suis qu'un mécréant...c'est sûrement à cause de cela qu'il n'y a pas eu de miracle comme vous semblez en rencontrer tous les jours ou presque... Il s'agit juste d'un droit individuel... à choisir sa façon de finir ses jours... tout l'opposé de l'euthanasie ( le choix du médecin) dont vous déplorez des abus supposés ( vus par des personnalités connus pour leur opposition à la loi belge)

  • Par sheldon - 17/07/2012 - 20:52 - Signaler un abus Rendre à Cesar ce qui est à Cesar et à Dieu ...

    Je ne pense pas que M. Hollande soit le mieux placé, compte tenu de sa vie privée rendue mondialement publique, pour donner ses positions sur les problèmes de morale. Qu'il s'occupe de l'économie de la France, c'est tout ce que nous lui demandons, mais là, c'est du concret et difficile !

  • Par Salvatore Migondis - 17/07/2012 - 22:05 - Signaler un abus Pour se faire une idée...

    Que dit la charia sur ce point..?

  • Par samu31 - 17/07/2012 - 22:18 - Signaler un abus Oui

    Qu'il commence par lui-même !

  • Par Koïnè - 17/07/2012 - 23:15 - Signaler un abus A Cap2006

    De quels personnages parlez vous? Je n'ai cité personne... Si la personne que vous avez accompagnée avait été hydratée et nutrie jusqu'au bout, elle ne serait pas morte de soif et de faim. Paix à son âme... Si vous considérez que toutes les personnes qui sortent d'un coma bénéficient d'un miracle, libre à vous. Je vous suggère alors d'aller plus souvent faire des accompagnements à l'hôpital pour voir ce qui s'y passe vraiment. Et en passant, peut être comprendriez vous la force de tenir la main à quelqu'un pour qu'il puisse partir en paix. Naturellement. Qu'il a plus besoin d'amour que d'une piqûre mortelle. Mais peut être qu'en parlant d'amour pour ses semblables, je vous parle charabia? Quant à parler de droit individuel, quand 20% des euthanasiés n'ont rien demandé, qu'on assassine des personnes handicapées, démentes, dans le coma ou mineures, comment osez vous parler de droit? Qui respecte leur droit à vivre?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€