Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 21 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

François Hollande "n'exclut pas" une intervention militaire en Syrie

Selon le président, elle est envisageable si le Conseil de sécurité de l'Onu y est favorable.

Interview

Publié le

[Mis à jour à 20h40]

François Hollande confirme qu'il y aura un coup de pouce au Smic. "Oui il y aura un coup de pouce. Il devra faire en sorte de ne pas déstabiliser les entreprises, notamment les PME. Mais il faut donner un coup de pouce au pouvoir d'achat", déclare-t-il. Le président est aussi interrogé sur le limogeage du préfet de police de Paris : "Les fonctionnaires nommés seront reconnus pour leurs qualités et non pas pour être proches du pouvoir."

[Mis à jour à 20h35]

François Hollande revient sur la crise dans la zone euro. "Je ne peux pas accepter que l'Europe soit regardée comme un continent malade" déclare-t-il.

Interrogé sur le couple franco-allemand, François Hollande revient sur l'importance d'une Europe forte, dans laquelle il pense avoir imposé l'idée de croissance.

[Mis à jour à 20h30]

François Hollande n'exclut pas une intervention armée en Syrie si il y a "l'aval de l'ONU". "Les sanctions à l'égard de la Syrie doivent être renforcées" déclare le président de la République. François Hollande précise qu'il en discutera avec Vladimir Poutine ce vendredi.

[Mis à jour à 20h25]

François Hollande revient sur le retrait des troupes françaises en Afghanistan (2000 hommes sur 3400).

"J'ai voulu que cette décision soit coordonnée, préparée et qu'elle ne soit pas sans conséquences. Nous avons donc pu anticiper la transition qui aura lieu en Afghanistan," explique François Hollande.

"Il n'y aura plus de troupes combattantes française en Afghanistan d'ici la fin de l'année", affirme-t-il.

[Mis à jour à 20h20]

François Hollande est interrogé sur ses débuts de Président de la République. "Du bonheur il y en a eu au moment de l'élection" déclare le nouveau président élu." Cela faisait des mois que je m'étais préparé". "Je n'ai pas tardé à prendre mes décisions et les responsabilités de mon pays" explique-t-il. "Je ne suis pas un président en transition, je suis un président en action."


François Hollande choisit encore de se démarquer de Nicolas Sarkozy. Alors que son prédécesseur avait choisi d’être interviewé depuis l’Elysée sur TF1 en juin 2007, le nouveau président élu se rendra sur le plateau du journal télévisé de France 2.

Ce mercredi soir, François Hollande devrait répondre aux questions de David Pujadas durant 15 minutes. Le président de la République devrait en profiter pour faire le point sur les grands sujets internationaux. Il devrait également préciser les contours de la "conférence sociale" qui devrait avoir lieu avant le 14 juin, après la journée de consultations menée ce mardi par son Premier ministre Jean-Marc Ayrault avec les syndicats et le patronat.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par carredas - 29/05/2012 - 19:10 - Signaler un abus Ce n'est que justice...

    Compte tenu du formidable soutien dont a bénéficié le candidat socialiste de la part du service public audiovisuel...

  • Par lvidelo - 29/05/2012 - 19:16 - Signaler un abus Ridicule

    Que pèseront ce genre de clowneries lorsque la situation économique et sociale s'aggraveront.

  • Par Vincennes - 29/05/2012 - 19:18 - Signaler un abus Je remarque qu'1 seul Journaliste interroge M.Ptes blagues euh

    et qu'aucune émission n'est prévue APRES cet interview, comme le faisait Calvi avec ses Invités très récurrent comme Dely/ Nle Obs, Cohen l'économiste de service de calvi, Giesber le haineux etc Zappons cet interview

  • Par Equilibre - 29/05/2012 - 19:59 - Signaler un abus Grand moment de propagande en persepective

    -Oh, vous êtes BO, grand, fort -Oui, je sais. Je considère avoir déjà rempli mes devoirs envers les français. Oui, c'est ça, l'attitude d'un vrai présiflan. -C'est vrai. Le monde et la croissance n'attendaient que moi et je suis là. -Et qu'allez-vous faire? -Ce que j'ai déjà fait depuis tout ce temps. -Magnifique. Devant tant de travail accompli, qui ont déjà révolutionné le monde, je vous souhaite une bonne ré-élection en 2017, 2022 et 2027. -Il n'y aura plus beaucoup de travail à faire en 2017. Celle-ci ne sera qu'une formalité. -Rien à voir avec tous vos prédécesseurs effectivement. Passons aux questions qui fâchent: le régime Weight Watcher n'était pas trop dur? -Non. Rien n'est trop dur pour un homme de ma trempe. -Merci et bonne ré-élection. Sans transition, les affaires en attente des 3 derniers présidents. Commençons par ....

  • Par pithylion - 29/05/2012 - 20:57 - Signaler un abus Hollande Présiflan !

    J'adore ;-)

  • Par sheldon - 29/05/2012 - 20:59 - Signaler un abus Minable : il paraissait dans un autre univers !

    Dans le style "moi, président, .." on a eu droit à "moi, président d'un grand pays" ! et bien, mon bon, il n'y sera plus pour longtemps si cette pseudo-politique dure 5 ans ! Il est tellement gonflé (je ne sais par qui, par quoi) qu'il a présenté son entrevue avec Obama comme quelque chose de "normal" car il est le président élu d'un grand pays !! Quant à Merkel il l'a rabaissée au niveau d'un chef d'état lambda : il est tellement dans son monde, qu'il va faire capoter l'euro et l'Europe ! mais c'es pas grave : "moi, président d'un grand pays" !!!!

  • Par bacal - 29/05/2012 - 21:42 - Signaler un abus Vide sidéral

    Je me demande ce que les chancelleries étrangères pensent du "Président" de la France (Poutine, par ex, qu'il est si fier de recevoir à la fin de la semaine...); ça fait peur un mec pareil, toujours dans la logorrhée du politbureau du PS. Ses copains de Solférino doivent avoir bien rigolé à la vue de leur ancien patron qu'ils ont viré à coup de pied dans l'arrière train pour incompétence avérée. Une intervention creuse sans charisme ni perspectives. On va où avec un mec pareil ? Dans le trou.

  • Par ciceron - 29/05/2012 - 21:45 - Signaler un abus Journaliste Pujadas ?

    Le chien à l'arrière des voitures ne remuait pas autant la tête que lui. C'était pour dire quoi ? Je suis d'accord avec vous je vais vous aider à ne pas tomber ne craigner rien avec moi je vais vous soutenir Ou bien alors, vous êtes beau, grand et fort et je vous aime Mr le Président de la République Française Une et Indivisible pour les Siècles des Siècles Amen En tout cas il avait tout du chien énamouré qui quête sa pitance Lamentable

  • Par laurentso - 29/05/2012 - 21:52 - Signaler un abus Bon, faut reconnaitre,

    les questions de David Pujadas n'étaient pas exagérément méchantes. A peine plus que quand il avait interrogé Sarkozy il y a 18 mois "convoqué à l'Elysée", comme le lui a fait remarquer Hollande avec malice... Sinon, Hollande continue la campagne électorale, c'est de bonne guerre. Mais il a réaffirmé des engagements et a été plutôt rassurants sur certains points, notamment concernant l'Europe.

  • Par slavkov - 29/05/2012 - 22:05 - Signaler un abus ras-le-bol

    ... une fois de plus l'otan, les agitateurs zélés et nos amis qataris se sont entêté de nourrir à distance une guerre civile qui ne porte pas son nom ...

  • Par ciceron - 29/05/2012 - 22:06 - Signaler un abus Pujadas

    Ouaf ! ouaf ! la queue remue Ouaf ! ouaf ! la langue pendante Ouaf ! ouaf ! les yeux se mouillent Je suis journaliste, Ouaf !

  • Par bacal - 29/05/2012 - 22:30 - Signaler un abus Le dîner de c...

    Des c..., on en tous vus dans notre vie; mais d'une telle profondeur, rarement. ça s'examine sous toutes les coutures quand on a la chance d'en trouver un pareil. Il me fait penser irrésistiblement à Pignon dans "Le Dîner de cons". On a là un sujet magnifique qu'on doit nous envier partout sur la planète. Je pense qu'il ne manquera pas d'invitations pour montrer aux puissants ébahis sa Tour Eiffel qu'il aura construite de ses petites mains potelées avec l'aide de Valérie le soir au coucher dans son petit appartement du 15ème. Mais qu'est-ce "con" a fait pour avoir l'exemplaire unique ? Et dire qu'on en a pris pour 5 ans !

  • Par Equilibre - 29/05/2012 - 22:43 - Signaler un abus J'avais presque raison - Publi-Reportage

    Les seules "méchantes" questions du détenteur de carte de presse Pujadas au présiflan sont restées sans réponses. Sur la croissance et la définition de ce mot. Je pense qu'il le fait exprès de poser les questions quand il parle. Comme ça, il peut dire qu'il a posé la question qui pourrait fâcher mais que c'est le présiflan qui n' a pas voulu y répondre. Bref. Ce n'était pas une interview mais un publi-reportage. Ce n'est pas la même chose. Vu l'actualité du jour, il faudrait un Zemmour face à lui. Là, ça aurait de la gueule.

  • Par Karamba - 30/05/2012 - 07:10 - Signaler un abus Non ce n'est pas François Hollande

    qui n'exclut pas une intervention armée en Syrie, ce sont les USA via l'OTAN. C'est un peu comme la première dépêche de l'AFP qui clamait : Hollande expulse l'ambassadrice de Syrie, quel président audacieux !!! Non en fait, c'est l'ensemble des Etats de l'OTAN qui prennent la même décision. Pour nous crédibiliser Hollande, on n'a pas fini de nous prendre pour des demeurés, croyez moi... En plus les socialistes adorent ces manipulations cyniques, ils ont le sentiment de se valoriser ainsi...

  • Par Ravidelacreche - 30/05/2012 - 09:49 - Signaler un abus coup de pouce au Smic

    De nos jours un coup de pouce peut se terminer en coup de poing Ou en coup de boule, à moins que t'aies un coup de bol :o) (vu sur le net)

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€