Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Hollande sur la condamnation de Cahuzac : "La sanction est exemplaire"

L'ancien ministre du Budget a été condamné par la cour d'appel de Paris à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis, assortis de 300 000 euros d'amende et de 5 ans d'inéligibilité. En raison des aménagements de peine possibles, il devrait échapper à la prison.

Avis

Publié le
Hollande sur la condamnation de Cahuzac : "La sanction est exemplaire"

 Crédit ERIC FEFERBERG / AFP

Ce mardi 15 mai, Jérôme Cahuzac a été condamné par la cour d'appel de Paris à quatre ans de prison, dont deux avec sursis, assortis de 300 000 euros d'amende et de cinq ans d'inéligibilité. La cour l’a jugé coupable de fraude fiscale sur la période 2009-2011 et de blanchiment de fraude fiscale pour la décennie 2003-2013. Elle a également établi sa culpabilité pour déclaration mensongère ou incomplète de son patrimoine quand il était ministre. Toutefois, en raison des aménagements de peine possibles, il devrait échapper à la prison.

"Si j'ai un regret c'est de ne pas l'avoir écarté plus tôt"

En visite à Périgueux pour la promotion de son livre, Les leçons du pouvoir, François Hollande s'est exprimé sur la condamnation de son ancien ministre du Budget, jugeant la "sanction exemplaire". "La justice devait passer parce que l'acte était grave", a indiqué l'ancien chef de l'État. "Grave d'exercer une responsabilité, et notamment au ministère des Finances, alors qu'il y avait une fraude. Grave, parce qu'il y avait eu mensonge. Mensonge à mon égard, mensonge à l'égard de la représentation nationale. Grave parce qu'il s'agissait d'un homme public qui devait être exemplaire. À partir de là, la sanction, celle qui a été prononcée par la justice, elle est exemplaire (...)", a-t-il poursuivi.

Dans son ouvrage, il affirme n'avoir "aucun regret sur ce qu'a été (s)on attitude". Il reconnaît également "qu'il aurait dû" faire partir son ministre du Budget dès le début de l'enquête en 2013. "J'avais dit à Cahuzac que j'attendais qu'il dise très clairement ce qu'était la vérité et il ne l'a pas dite. Et non seulement il avait menti au président de la République, au Premier ministre, mais à la Représentation nationale, c'est-à-dire à l'Assemblée nationale qui l'écoutait et voulait savoir ce qu'était la réalité de ces fameux comptes", a expliqué François Hollande. Et d'ajouter : "Donc c'était extrêmement douloureux de voir un homme qui avait des compétences, sans doute beaucoup de talents, qui mentait effrontément et qui donc devait subir les foudres de la justice et être écarté. Si j'ai un regret c'est de ne pas l'avoir écarté plus tôt".

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par alam - 15/05/2018 - 22:45 - Signaler un abus Pathétique!

    Cahuzac évite la prison et son mentor irresponsable juge que la sanction est exemplaire! Cahuzac mérite une peine lourde de prison ferme. Il a discrédité le gouvernement de la république et a contribué fortement à la montée du populisme. C 'est un scandale qu 'il ne ne dorme pas en prison ce soir.

  • Par Citoyen-libre - 16/05/2018 - 09:17 - Signaler un abus Un jeu de cour

    Ce n'est pas son avocat qui l'a sauvé, mais la classe politique. S'il avait été en prison, cela aurait créé un précédent. Aucun politique n'a fréquenté la prison en France. Et ils veulent que cela continue.

  • Par Pharamond - 16/05/2018 - 10:16 - Signaler un abus Après-coup

    F.Hollande charge après-coup son ex.ministre.Pour s'exonérer lui-même de son mauvais management? Il aurait du,à mon sens,se contenter de dire:la justice s'est prononcée.Je n'ai rien à ajouter.

  • Par l'enclume - 16/05/2018 - 10:36 - Signaler un abus Y a pas photo, le meilleur n'est pas celui que l'on croit

    Putain, mort de rire, ce mec a passé sa vie à mentir et il ose donner des leçons à Cahuzac. Si ce dernier parlait et disait enfin la vérité sur toutes les magouilles de ces voyous socialistes, j'en connais qui feraient dans le froc.

  • Par J'accuse - 16/05/2018 - 11:17 - Signaler un abus Condamné à rien, c'est effectivement exemplaire

    Ce jugement est un message à tous les fraudeurs, surtout s'ils sont de gauche: "allez-y gaiment, vous ne risquez rien". Et 5 ans après, vous vous représentez à un mandat (Sénat ou UE); et qui sait ? peut-être que vous pourriez redevenir ministre un jour, le temps que ça se tasse et que le peuple oublie. Comme pour Juppé; comme pour Fabius.

  • Par Atlante13 - 16/05/2018 - 11:18 - Signaler un abus Exemplaire?

    vous voulez dire routage degueule, oui. Car ce monsieur qui prend 4 ans, avec 2 ans de remise de peine immédiate (? c'est quoi ça?), et ne doit plus que 2 ans qu'il ne fera jamais, vous trouvez ça exemplaire? Moi ça me fait plutôt penser à une association de malfaiteurs.

  • Par domdom99 - 16/05/2018 - 15:06 - Signaler un abus Ce qui manque a l'ENA

    c'est deux heures de cours pendant le cursus ou ils apprendraient a fermer leurs grandes gueules...juste deux heures....on peut toujours rever!!!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€