Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 23 Novembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Hollande a composé son équipe élyséenne

Parmi ses 31 conseillers, David Kessler, ancien DG des Inrockuptibles ou encore Faouzi Lamdaoui, un proche collaborateur.

Conseillers

Publié le

François Hollande a désigné son équipe de conseillers à Élysée. En plus des huit déjà désignés lors de sa prise de fonction le 15 mai, 23 conseiller (18 hommes, 5 femmes) viennent s’ajouter à cette liste.

Faouzi Lamdaoui, proche collaborateur de François Hollande est nommé conseiller à l’égalité et à la diversité. David Kessler, ancien directeur général des Inrockuptibles et ancien conseiller de Lionel Jospin devient conseiller culture et communication.

Olivier Lyon-Caen, chef du service neurologie de l’hôpital de la Pitié Salpêtrière est nommé conseiller Santé et recherche médicale. Michel Yahiel et Patrick Vieu sont en charge des questions sociales et d’environnement et territoires.

Paul Jean-Ortiz, le Monsieur Diplomatie de la période de transition entre l'élection de François Hollande le 6 mai et sa prise de fonction, est nommé "conseiller diplomatique et sherpa G8".

Au pôle Cabinet (égalité/diversité, justice, affaires territoriales, relations avec le Parlement, etc.), le magistrat Pierre Valleix, qui avait conseillé le président du Sénat Jean-Pierre Bel, devient le conseiller Justice du chef de l'Etat. Sont nommés au pôle Presse et Communication, Christian Gravel, un proche de Manuel Valls et pilier de l'équipe de campagne du candidat Hollande, ainsi que Claudine Ripert-Landler (stratégie, international) et Paul Bernard (interventions, études).

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ravidelacreche - 19/05/2012 - 18:51 - Signaler un abus 23 conseiller

    Même si on oublie le s ça fait beaucoup ! :o)

  • Par sheldon - 19/05/2012 - 19:27 - Signaler un abus Rien d'étonnant !

    Et on n'a pas tout vu !

  • Par bp - 19/05/2012 - 21:53 - Signaler un abus Collusion

    Si on se demandait pourquoi les inrockuptibles ont mené une campagne odieuse contre NS. On a maintenant la réponse et pour parodier certain, ça pue.

  • Par le Gône - 19/05/2012 - 22:30 - Signaler un abus @bp

    ca pour puer ca pue..les socialo ont sorti le fumier correzien..

  • Par castrofidel - 19/05/2012 - 23:47 - Signaler un abus @le Gône - Signaler un abus

    Je signale: l'abus d'alcool tue l'alcool.

  • Par Karamba - 20/05/2012 - 09:26 - Signaler un abus Hollande se fout du monde...

    qui en doutait encore? Avec lui, il y a toujours l'effet d'annonce médiatique pour faire mousser le bobo et la réalité. Là on nous a vendu une laborieuse parité du gouvernement, censée illustrer le progressisme socialiste triomphant mais qui cache en fait la distribution des postes clé aux hommes, quand les femmes bouchent les trous. Ca c'est pour la vitrine, dans l'arrière salle des conseillers, on revient aux fondamentaux : 1/4 féminin, 3/4 masculins.

  • Par Benvoyons - 20/05/2012 - 10:18 - Signaler un abus Pour les conseillers la parité c'est pour demain. Finalement les

    Nain Pays Bas prend les femmes pour des C..... Sauf sa maitresse femme bien sûr. L’esbroufe des mots comme d'habitude pour un socialiste.

  • Par Ravidelacreche - 20/05/2012 - 12:01 - Signaler un abus Proverbe mauritanien

    Si tu vois les mouches s'attacher à un lieu,c'est qu'il y a une odeur.

  • Par Benvoyons - 20/05/2012 - 16:50 - Signaler un abus Nain Pays Bas a composé son équipe élyséhaine des Français

    qui n'ont pas voté pour lui.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€