Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 11 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les héritiers de Magda Goebbels sont milliardaires

Les descendants de la femme de Joseph Goebbels, ministre de la Propagande sous le Troisième Reich, touchent des actions du groupe BMW depuis des années.

Histoires de famille

Publié le - Mis à jour le 8 Décembre 2013

C’est désormais le secret le moins bien gardé d’Allemagne : les beaux-petits-enfants du célèbre nazi Joseph Goebbels sont milliardaires. C’est en tout cas ce qu’affirme un article publié par Bloomberg qui se base sur une biographie de la famille Quandt. En 1945, Harald Quandt, jeune officier allemand alors âge de 23 ans, reçoit en effet une lettre de sa mère annonçant son suicide. Il ne s’agit d’autre que de Magda Goebbels, femme du nazi ministre du Reich à l’Education du peuple et à la Propagande Joseph Goebbels.

La lettre confirmait alors ce qu'Harald, fils d’un premier mariage entre Martha et Guenther Quandt, homme d’affaires du début du siècle dont la fortune grandit pendant le Seconde Guerre mondiale, savait déjà : sa mère s’était donnée la mort avec son mari ainsi qu’avec leurs six enfants dans le bunker d’Adolf Hitler.

En 1947, quand il est finalement relâché de sa captivité, Harald est le seul enfant encore vivant du premier mariage de Magda Goebbels. Or il hérite avec son demi-frère Herbert de l’empire industriel bâti par son père qui produisait des armes ainsi que des missiles pour les machines de guerre du Troisième Reich. La famille avait par ailleurs investi à l’époque dans l’entreprise Daimler AG. (DAI) avant d’acheter quelques années plus tard des actions dans la société Bayerische Motoren Werke AG, plus connu sous le nom de BMW.

Et ces actions de se passer d’héritages en héritages. Ainsi, les héritiers de la famille Quandt, qui sont donc les beaux-petits enfants de Goebbels, sont encore aujourd’hui les actionnaires principaux de BMW. Mais peu de gens le savent puisque les filles milliardaires d’Harald Quandt - Katarina Geller-Herr, 61 ans, Gabriele Quandt, 60 ans, Anette-Angelika May-Thies, 58 ans, ainsi que Colleen-Bettina Rosenblat, âgée de 50 ans – restent plutôt discrètes.

Or les quatre sœurs ont hérité de près d’1,5 milliard de marks, soit près de 560 millions d’euros, après la mort de leur mère Inge en 1978. Leur fortune est aujourd’hui gérée par la Harald Quandt Holding GmbH, une société familiale d’investissements basée en Allemagne et nommé après leur père. Fritz Becker, le directeur général des biens de la famille, explique que la fratrie a réalisé des retours annuels au-dessus de 7% depuis la fondation de la société jusqu’en 1996 et que depuis cette date, les retours sur investissements sont équivalents à 7,6%.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€