Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Hassan Rohani : Washington mène une "guerre psychologique contre la nation iranienne"

Alors que de nouvelles sanctions américaines ont été imposées à l'Iran aujourd'hui, Donald Trump a tenu à réaffirmer qu'il était prêt à renégocier un deuxième accord avec Téhéran. Propos auxquels le président Iranien s'est empressé de répondre hier soir.

Guerre de mots

Publié le
Hassan Rohani : Washington mène une "guerre psychologique contre la nation iranienne"

 Crédit Reuters

Alors que la première vague des sanctions américaines contre l’Iran est entrée en vigueur ce matin -blocages sur les transactions financières et les importations de matières première auxquels s’ajoutent des mesures pénalisantes sur les achats dans le secteur automobile et l'aviation commerciale- Donald Trump a réitéré, hier, sa volonté de négocier un nouvel accord avec Téhéran.

L’accord voulu par le président américain serait “plus global” et “concernerait l’ensemble de ses activités néfastes, y compris son programme balistique et son soutien au terrorisme”.

Hassan Rohani s’est empressé de répondre à ces déclarations au cours d’un entretien télévisé.

Et de pointer du doigt le paradoxe entre “sanctions maximales” et désir de négocier à nouveau qu’il juge “insensé”. Il a poursuivi en ces termes : "Si vous êtes un ennemi et que vous poignardez quelqu'un avec un couteau, et qu'ensuite vous dites que vous voulez des négociations, la première chose à faire c'est d'enlever le couteau".

Tout en précisant que l’Iran “avait toujours fait bon accueil à des négociations” il a, toutefois, demandé aux Etats-Unis de prouver leur bonne foi. Une bonne foi dont les iraniens doutent depuis que Donald Trump est revenu sur les accords sur le nucléaire iranien.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 07/08/2018 - 15:28 - Signaler un abus Quel faux-cul ce Rohani!

    il n’en revient pas d’avoir transformé les USA en maître-chanteur plus habile que les Iraniens, lui qui a fait chanter le monde entier pendant des décennies!...il faut dire que les europeistes étaient maîtres de la chorale...

  • Par l'enclume - 08/08/2018 - 10:31 - Signaler un abus Mort de rire

    vangog - 07/08/2018 - 15:28 - Quel faux-cul ce Rohani! - Quel faux cul ce vangogo, qui a réponse à tout et assène à longueur de commentaires des stupidités sans nom, à l'image de tous ces bons à rien d'élus du M Nationnaaaale dixit Jojo Marchais.

  • Par ISABLEUE - 08/08/2018 - 18:02 - Signaler un abus pauvre jeunesse iranienne

    Avec tous ces faux cul de mollahs tricheurs menteurs

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€