Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 30 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Grève des profs : De 13 à 33% des enseignants en grève ; jusqu'à 45% à Paris

Selon le SNUipp, c'est un tiers des enseignants qui sont en grève, et 45% à Paris. Le Gouvernement annonce 13%.

Des vacances en plus pour les profs

Publié le
Grève des profs : De 13 à 33% des enseignants en grève ; jusqu'à 45% à Paris

La grève des enseignants aujourd'hui risque de mettre beaucoup de familles dans l'embarras. Le Gouvernement annonce 13% d'enseignants grévistes, mais selon le syndicat SNUipp, c'est un tiers des enseignants qui sont en grève, et 45% à Paris. Les syndicats appellent à la grève pour protester contre la réforme du collège entreprise par le Gouvernement. Il y aura également des manifestations au cours de la journée. 

A LIRE AUSSI : Comment l’Éducation nationale organise la mort de l'école >>>

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par boulegan - 26/01/2016 - 09:47 - Signaler un abus au service du public..

    ..qu'ils claironnent !

  • Par vangog - 26/01/2016 - 18:58 - Signaler un abus Boarf...ils ne savent pas ce qu'ils veulent...

    ils votent majoritairement socialiste, mais sont contre la réforme socialiste. D'ailleurs ils sont toujours contre toute réforme, d'où qu'elle vienne...une habitude!

  • Par Lafayette 68 - 26/01/2016 - 19:45 - Signaler un abus @vangog

    on ne peut pas vous donner tort...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€