Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Grève des fonctionnaires : peu de monde dans les rues

Les fonctionnaires se sont très peu mobilisés jeudi à l'appel de trois syndicats pour faire part au gouvernement et au président François Hollande de leur "impatience", notamment sur le pouvoir d'achat.

Un mouvement qui fait flop

Publié le
Grève des fonctionnaires : peu de monde dans les rues

Les fonctionnaires étaient dans la rue ce jeudi

Elle était attendue. Les fonctionnaires en espéraient beaucoup. Cela a été un relatif flop. La journée de mobilisation des fonctionnaires de ce jeudi n'aura réuni qu'un peu plus de 150 000 manifestants. A l'appel de trois syndicats pour faire part au gouvernement et au président François Hollande, pour lequel les deux-tiers d'entre eux ont voté, de leur "impatience", notamment sur le pouvoir d'achat, ceux-ci n'ont donc pas envahi les rues en masse.

"Plus de 150.000 personnes" sont descendues dans la rue sur l'ensemble du territoire "pour dire leurs légitimes exigences et leur fort mécontentement", ont affirmé les trois syndicats à l’origine de l'appel à la grève, la CGT, première force chez les 5,2 millions d'agents, la FSU et Solidaires.

"Cela fait des années que les agents publics attendent. On ne veut plus attendre", a expliqué à l'AFP Thi-Trinh Lescure (Solidaires). "Aujourd'hui, c'est un test. On dit au ministère: faites un geste parce que sinon après, on va peut-être faire autre chose avec beaucoup plus de syndicats".  A Paris, 12 à 15.000 personnes, selon les syndicats, ont manifesté depuis la place de Port-Royal vers les abords du ministère de la Fonction publique.

"Fonctionnaires maltraités, service public en danger"

En province, les syndicats ont compté près de 9.000 manifestants à Marseille (2.200 selon la police) 3.000 à Lyon (1.700 selon la préfecture), autant à Toulouse (1.400 selon la police), 2.500 à Bordeaux (1.300 selon la police). Ils étaient 1.200 à Toulon (900 selon la police), 1.100 à Lille (préfecture), ou encore 1.000 à Nice (800 selon la police). Dans les cortèges mêlant agents de l'éducation, des douanes ou encore des hôpitaux, il était possible lire sur les pancartes les slogans suivants : "Fonctionnaires maltraités, service public en danger", "Cocorico, bientôt le coq ne chantera plus à force d'être plumé", "Fonction publique en colère", "Hollande, rends-nous la monnaie".

Dans la matinée, le ministère de l’Education nationale a fait savoir qu’aucune école n'était fermée et que 18% des professeurs étaient en grève dans le premier degré. Le ministère de la Fonction publique devait de son côté communiquer un taux de grévistes en fin d’après-midi. Les syndicats réclament une revalorisation du point d’indice qui sert de base au calcul des salaires et est gelé depuis 2010. Mais ils entendent aussi obtenir l’abrogation de la journée de carence (non indemnisée) en cas d’arrêt maladie et faire part de leurs revendications sur l’emploi, les créations de postes dans les ministères "prioritaires" (Justice, Police, Education) devant se traduire par des suppressions de postes ailleurs. Pas certains qu'avec la faible mobilisation du jour, leurs revendications soient prises en compte.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par moerl16 - 31/01/2013 - 18:12 - Signaler un abus et pour simplifier

    la solution a tout ce mécontentement c'est la privatisation de tout ces services inutiles qui nous coûtent des milliards par an ,l'état ne conserve sous sa coupe que Police/Gendarmerie/Armée, Santé éducation nationale premier cycle et services fiscaux ,avec un petit effort supplémentaire nous supprimons la moitié des élus ,et nos finances retrouveront une puissance qui permettra de remettre l'industrie sur les bons rails,il restera après a recadrer les services sociaux en supprimant les cloportes qui viennent exclusivement en France pour se faire entretenir

  • Par Karamba - 31/01/2013 - 18:16 - Signaler un abus Le truc avec les fonctionnaires

    c'est qu'ils ne manifestent jamais le dimanche. C'est mieux la semaine pour ruiner la vie des autres...

  • Par Equilibre - 31/01/2013 - 18:18 - Signaler un abus Meuh non, ils étaient 340 000

    Savent vraiment pas compter.

  • Par Septentrionale - 31/01/2013 - 18:29 - Signaler un abus un sursaut de pudeur

    de ne pas pleurer la bouche pleine devant ceux qui paient par leur travail et ce, jusqu'à un appauvrissement par une forme de racketage, qui paient donc pour ce remarquable statut d'une fonction publique impotente dans la structure archaïque jusqu'à l'absurde d'un Etat obèse

  • Par l'agitateur - 31/01/2013 - 18:33 - Signaler un abus @equilibre

    j'espere qu'ils ont fait attention aux petites paquerettes sur le champs de mars; sinon tonton delaunay va pas etre content..

  • Par Ravidelacreche - 31/01/2013 - 18:39 - Signaler un abus peu de monde dans les rues

    Forcément, une grève c'est fait par des travailleurs.

  • Par l'agitateur - 31/01/2013 - 18:46 - Signaler un abus syndicat

    l'avantage de ces manifestations c'est que ceux sont toujours les memes banderolles depuis 20- 30 ans; voila au moins une bonne maitrise des depenses vu que les slogans n'ont pas changes

  • Par Terranostra - 31/01/2013 - 19:14 - Signaler un abus "Les fonctionnaires se sont très peu mobilisés"

    Bah pourquoi voulez vous que ça change ?

  • Par la vie claire - 31/01/2013 - 19:46 - Signaler un abus Pas difficile à comprendre !

    Les seuls fonctionnaires qui ont (osé) manifester sont ceux là même qui n'ont pas voté pour Sa Majesté Première ... Soit 1/3 de la corporation. Les deux autres tiers sont tellement abasourdis et K.O. qu'ils n'osent même plus montrer le bout de leur nez tellement ils se sentent morveux ! Bien fait pour ces deux tiers. N'avaient qu'à réfléchir (un tout petit peu), avant de mettre leur bulletin dans l'urne. Bande de neuneus, vous avez le président que vous méritez.

  • Par walküre - 31/01/2013 - 19:51 - Signaler un abus Normal

    Les seuls fonctionnaires qui intéressent le gouvernement ce sont leurs clients à savoir les enseignants. Pourtant Dieu sait si leurs résultats avec un budget colossal, sont bien maigres...

  • Par zebulon54 - 31/01/2013 - 20:05 - Signaler un abus Naifs

    C'est désarmant de voir "150000" flambystes réclamer la contrpartie de leur vote.

  • Par antiflambyste18 - 01/02/2013 - 06:34 - Signaler un abus Pas de généralités sur les fonctionnaires...mais c'est pas rose!

    Il y en a de très bien et qui travaillent vraiment mais ce n'est pas la majorité. Il est souhaitable d'avoir fait plusieurs métiers pour comparer. Je suis un transfuge maintenant fonctionnaire et pas de gauche et je travaille...autant de raisons de ne pas avoir beaucoup de copains chez mes collègues jaloux et envieux de la réussite des autres, les flambystes avariés de certitudes prétentieuses et dépourvues d'effort...mais ils me font bien rire pour la plupart. Je trouve cependant courageux que parmi le principal électorat de Flamby la potiche, certains osent dire dans ce moule socialiste: moi je suis pas d'accord, quel que soit leur motif ! La honte, c'est plutôt pour tous les flambystes fonctionnaires qui ont hurlé et "grèvé" pour rien pendant 5 ans par manipulation rose médiatique, et qui n'osent plus dire qu'ils ont voté Flamby, mais acceptent tout et n'importe quoi de papa Flamby. Les Chérèques dévôts du pouvoir rose sont foison et les syndicats de fonctionnaire sont devenus des ambassadeurs de papa, c'est pathétique! Pour le reste, je trouve très pertinent le commentaire de zébulon 54.

  • Par Gégé Foufou - 01/02/2013 - 07:39 - Signaler un abus BAH

    C'est fatiguant de défiler.

  • Par gegemalaga - 01/02/2013 - 08:12 - Signaler un abus mobilisation ?

    c'est peu : cela doit faire +/- le tiers des syndiqués ? non ? ( 5,2 millions , syndiqués à 8% ); et vu le nombre des permanents syndicaux , on se demande si meme eux etaient tous là !! allez , changez vos slogans : " " fonctionnaires maltraités , service public e pleine santé". gegemalaga

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€