Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 25 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Grève des agriculteurs : des affrontements éclatent à Quimper, la colère monte

Depuis plusieurs jours déjà, éleveurs et agriculteurs appellent le gouvernement à réagir face aux charges trop élevées des productions.

La colère

Publié le
Grève des agriculteurs : des affrontements éclatent à Quimper, la colère monte
Si leurs actions ont été dissimulées par le mouvement de grève des taxis et la démission de Christiane Taubira, les agriculteurs sont bel et bien toujours sur le pied de guerre. Depuis plusieurs jours déjà, éleveurs et agriculteurs appellent le gouvernement à réagir face aux charges trop élevées des productions. Mais si le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a annoncé le déblocage de 290 millions d'euros d'aides supplémentaires pour les éleveurs, dont 130 millions destinés aux producteurs de foie gras, cela ne suffit pas à calmer la colère des agriculteurs.
 
 
Environ 150 manifestants et forces de l'ordre se sont affrontés à Quimper (Finistère) dans la nuit du mercredi 27 au jeudi 28 janvier. Plusieurs incidents ont en effet éclaté dans l'Ouest, pour protester contre la baisse des prix des produits agricoles : des incendits ont été allumés dans les rues et des biens publics ont été dégradés.  A Brest, la place de la Liberté a été sacagée par des manifestants. Ce jeudi matin, le mouvement de grève se poursuit, notamment en Bretagne, où une trentaine d'agriculteurs ont passé la nuit sur le barrage de la N 24 à Bréal en Ille-et-Vilaine. Quelques perturbations sont par ailleurs déjà signalées dans l'Ouest, notamment à Bréal-sous-Montfort, près de Rennes (Ille-et-Vilaine).
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 28/01/2016 - 14:38 - Signaler un abus Moi, FN, je soutiens totalement les agriculteurs!

    Ils ont raison de se rebeller contre le monopole accordé par l'état aux grandes surfaces, qui est un autre avatar du monopole des taxis, et qui leur permet de fixer autoritairement leurs prix d'achat aux agriculteurs. Ces lobbys surannés sont la marque du gauchisme ( UMPUDIMODEM inclus) le plus réactionnaire et le plus conservateur, incapable d'anticiper la globalisation et de réformer ses vieux fonctionnements. Plutôt que mettre deux années à nous pondre leurs très bêtes réformes sociétales, les gauchistes auraient mieux fait de s'occuper de l'économie de ce pays, engluée dans les lobbys financiaro-economiques, à qui sont accordés privilèges et monopoles, en échange de leur soumission politique et de leur contribution mafieuse à l'état PS et à la finance Bilderberg. La solution? Retirer aux quatre acteurs incontournables de la grande distribution leurs monopoles juteux, et revoir les règles d'implantation des grandes surfaces, qui accordent à ces mafieux un droit de vie et de mort sur leurs fournisseurs pris à la gorge des deux côtés: par les grandes surfaces, et par les très bêtes normes écolo-réactionnaires édictées par les europeistes bruxellois!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€