Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 31 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

La Grèce va recevoir une aide de 4 milliards d'euros... mais sous certaines conditions

Le pays s'est notamment engagé à supprimer 4 000 emplois publics d'ici à la fin de l'année pour obtenir cette nouvelle aide.

Donnant donnant

Publié le
La Grèce va recevoir une aide de 4 milliards d'euros... mais sous certaines conditions

Les ministres des Finances de la zone euro se sont mis d'accord pour verser une nouvelle aide à la Grèce. Crédit Reuters

Réunis à Bruxelles lundi, les ministres des Finances de la zone euro se sont mis d'accord pour verser d'ici peu une nouvelle aide de 4 milliards d'euros à la Grèce. 2,5 milliards devraient provenir de la zone euro et 1,5 milliard de l'eurosystème des banques centrales, détaille Le Monde. Une aide qui ne se fera pas sans contrepartie : les autorités grecques se sont ainsi "engagées à prendre des mesures correctives pour assurer la réalisation des objectifs budgétaires pour 2013-2014 et atteindre cette année un excédent primaire", a indiqué la Troïka (BCE, FMI et UE).

Concrètement et pour rester sous perfusion, la Grèce devra supprimer 4 000 emplois publics d'ici à la fin de l'année et à imposer des mutations à 25 000 agents administratifs. Parmi les employés concernés figurent quelque 3 500 agents de police municipaux qui doivent rejoindre les forces de la police nationale. Lundi, plusieurs milliers de personnes ont défilé pour protester contre ce nouveau train de mesures d'austérité.

La zone euro a estimé que la Grèce avait "fait des efforts supplémentaires pour mettre en place les réformes structurelles et budgétaires", décidées en échange d'aides financières, même si certaines se font "lentement". "Il est temps d'accélérer le rythme des réformes", a ainsi estimé le commissaire européen en charge des Affaires économiques.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€