Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 29 Novembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Grande réforme fiscale : des socialistes demandent la fusion de l'impôt sur le revenu et de la CSG

Quatre courants du parti socialiste proposent une telle réforme "en quatre temps".

Au boulot

Publié le

Agir sur la fiscalité et trouver les bons ajustements. Le gouvernement y réfléchit, l'opposition le réclame depuis des semaines. Mais elle semble ne plus être la seule. Dans les rangs du parti socialiste, certains font entendre leurs voix dans ce sens. En effet, quatre "sensibilités" du PS, dont deux de l'aile gauche du parti, souhaitent une "grande réforme fiscale". Ils souhaitent que d'ici 2017, il y ait la fusion de l'impôt sur le revenu et de la CSG, réforme qu'elles présentent mardi lors d'une conférence de presse.

Ces socialistes expliquent qu'il s'agit d'une contribution aux travaux concernant les prochains projets de loi de finance. Cette réforme fiscale, "condition de la réussite de l'Acte II du quinquennat", entend "démontrer que la gauche n'est pas synonyme de matraquage fiscal" et a pour objectif de "rendre du pouvoir d'achat aux couches populaires". Ils préconisent "la mise en place d'une CSG progressive". Selon eux, une baisse de deux points de la CSG due par plus de 50% des Français permettrait, pour un couple marié rémunéré au smic avec deux enfants à charge, un gain de 76 euros par mois.

Ils souhaitent aussi "modérer les hausses de TVA" prévues pour financer le crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE), "mesure qui coûte 20 milliards d'euros par an et qui n'a pas permis de créer le choc de confiance attendu auprès des entreprises".

Enfin, ils veulent une "fiscalité écologique populaire et efficace", avec notamment dès le budget 2014, "un premier signal vers la convergence essence/diesel" et la programmation de la "suppression rapide des niches fiscales défavorables à l'environnement". Ces socialistes s'appuient sur l'engagement 14 du candidat François Hollande qui préconisait la fusion à terme de l'impôt sur le revenu et de la CSG dans le cadre d'un prélèvement simplifié sur le revenu (PSR).

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par gluck - 02/07/2013 - 15:08 - Signaler un abus Fiscalité écolo?

    Non, c'est une fiscalité politique dans ce cas. L'écologie telle qu'elle est présentée aujourd'hui est politique et basée le plus souvent sur des a priori, finalement démentis par les faits. Exemple: pourquoi pas ne pas taxer la viande? ce n'est pas écologique parait il. Après, on s'apercevra que la viande est le seul moyen de valoriser la cellulose (les fibres des végétaux) et de stocker des denrées alimentaires. En fait, cette idée de taxation écologique est un moyen supplémentaire pour tenter de s'immiscer dans votre vie. Totalitarisme à peine déguisé.

  • Par lècrikitu - 02/07/2013 - 21:28 - Signaler un abus LA VASELINE

    de plus en plus profond et de plus en plus chère ,la vaseline ne sera pas un médicament générique!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€