Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 24 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Grande-Bretagne : cinq familles plus riches que 12 millions de britanniques

Les cinq familles les plus riches cumulent à elles seules 33,7 milliards d'euros alors que la somme de la richesses des plus pauvres est légèrement inférieure.

Fossé

Publié le

L'information fait grand bruit outre-Manche. Selon les recherches effectuées par l'Oxfam, publiées ce lundi dans tout la presse britannique, les cinq familles les plus riches de Grande-Bretagne cumulent plus d'argent que les 12,6 millions d'habitants les plus pauvres, soit 20% de la population totale. L'étude confirme que le fossé entre les riches et les pauvres n'a de cesse de s'accroître ces dernières années. 

Ces deux dernières décennies, les 0,1 % les plus riches ont vu leurs revenus croître presque quatre fois plus vite que 90 % de la population la moins aisée. Pis, pour la première fois parmi les ménages "pauvres", ceux vivant grâce à un revenu du travail sont plus nombreux que ceux n'ayant aucun emploi.

Oxfam est une ONG qui lutte contre la pauvreté et les injustices sociales dans le monde. L'organisation s'alarme de cette situation qui n'est pas le simple fait de la société britannique, mais qui est devenue une tendance dans les pays développés. Oxfam s'est appuyée sur le dernier classement du magazine Forbes des individus les plus riches au monde publié au début du mois de mars et a estimé la totalité du capital détenu par ces cinq familles à 28,2 milliards de livres (33,7 milliards d'euros). A l'inverse, les 20 % les plus modestes cumulent 28,1 milliards de livres (33,6 milliards d'euros), soit 2 667 euros chacun. 

"La Grande Bretagne est en train de devenir une nation profondément divisée, avec une riche élite qui voit ses revenus s'envoler tandis que des millions de familles luttent pour joindre les deux bouts" a réagit un porte-parole de l'organisation, qui appelle le gouvernement britannique à lutter contre l'évasion fiscale et à améliorer la redistribution sociale. 

Et en France ? 

Dans l'hexagone, les dernières études sur le sujet remontent à mai 2013. A cette époque voici ce qu'était le miroir social de la France. Les revenus ont baissé et les inégalités se sont creusées dans la plupart des pays de l'OCDE entre 2007 et 2010, avait alerté l'Organisation internationale dans un rapport. Sur ces trois années, ils ont diminué en moyenne de 2% au sein de la zone tandis que l'écart de revenu entre les 10% les plus riches et les 10% les plus pauvres est passé de 9,4 fois à 9,8. 

On peut voir grâce à un document de l'Observatoire des inégalités que "Entre 2001 et 2011, le niveau de vie moyen annuel des 10 % les plus pauvres a très peu augmenté : + 0,9 %, soit un gain de 70 euros, une fois l’inflation déduite. A l’opposé, celui des 10 % les plus riches a connu une nette augmentation, de + 16,4 % soit un gain de 8 115 euros. En 2001, les 10 % les plus riches avaient un revenu 6,2 fois supérieur aux 10 % les plus pauvres. C’est ce que l’on appelle l’écart relatif. En 2011, cet écart s’est creusé puisque les plus aisés touchent maintenant 7,2 fois plus que les plus modestes". Sans avoir les mêmes outils de comparaison, la tendance est clairement à l'écart croissant entre les plus riches et les plus pauvres. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par BOUNTY - 17/03/2014 - 21:20 - Signaler un abus ben pas de problème !!!

    Un seul mot "bravo" pour cette info qui confirme la prochaine révolution ne saurait trop tardé ! mais pas des anglais ces gens proches des idéaux umpistes aiment à se faire tondre.

  • Par ABCD - 17/03/2014 - 23:31 - Signaler un abus L'EGALITE appauvrit tout le monde, surtout les pauvres.

    Une économie florissante et saine produit automatiquement un large fossé riches-pauvres. Ce phénomène est vérifié partout, sur tous les continents, quel que soit le type de civilisation sous-jacente. Il n’y a en soi AUCUN MAL (bien au contraire) à ce que quelques familles cumulent des fortunes équivalentes à celles de larges tranches de la population. A Dubaï (émirat SANS pétrole) 5 familles cumulent des moyens supérieurs à ceux de la TOTALITE du reste de la population. Idem à Abu Dhabi (émirat AVEC pétrole), idem à QATAR (pays AVEC gaz), Idem en OMAN (pays touristique très dynamique), inégalités dans toute l’Asie, etc… Un large fossé riches-pauvres est INDISPENSABLE à une économie florissante. Il n’est toutefois pas SUFFISANT et d’autres conditions complémentaires jouent. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’existe aucune économie puissante et saine SANS ce fossé. L’apogée de la grandeur et du rayonnement français fut sous Louis XIV avec des inégalités criantes. Plus nous cherchons l’EGALITE mortifère plus nous rendons pauvres les pauvres. L’Observatoire des Inégalités pompe doublement l’argent des pauvres: gaspillage d’argent PUBLIC et affaiblissement économique en visant «l’EGALITE".

  • Par ignace - 18/03/2014 - 01:44 - Signaler un abus @adolf1 vous vous la jouez grand capitaliste..ça rassure !!!

    donnez nous des exemples d’économies saine dans le monde

  • Par gavot - 18/03/2014 - 05:47 - Signaler un abus Le problême ce n'est pas qu'il y ait des riches

    Le problême c'est qu'il y ait des pauvres, une paupérisation de la population active. Quel avenir pour l'occident : les revenus médians n'augmentent plus depuis des années dans la plupart des pays occidentaux, ils n'ont même pas retrouvé le niveau de 2008. Alors que la moyenne de richesse des Américains par exemple beaucoup augmenté en 2013. Même chose en Europe. Au dela de tout discours de cohésion sociale, quel économie pourra tenir la dessus ? Je suis sidéré (ou alors c'était du second degré) par le discours d'adolph1. Louis XIV à semé les germes de la révolution française, et la grandeur de la France à son décés ? On ne doit pas lire l'histoire de la même manière.

  • Par papillom - 18/03/2014 - 08:33 - Signaler un abus pauvreté

    l'écart entre riches et pauvres s'accroît évidemment en considérant que 1 euro par an est le revenu du plus pauvre et que la valeur de tous les biens suit l'inflation au minimum !! c'est tout simplement mathématique, SAUF en cas de déflation ..... le malheur des riches

  • Par ABCD - 18/03/2014 - 22:34 - Signaler un abus Lecture de l'histoire

    @ gavot Dé-sidérez-vous. Mon discours était bien au 1ier degré. Quand il y a apogée de quelque chose, c’est TOUJOURS que la suite fut moins brillante, comme aussi la période antérieure. C’est bien sous Louis XIV qu’il y a eu une évidente et impressionnante apogée française (selon de nombreux critères, mais vous trouverez bien-sûr des détracteurs citant des aspects négatifs de ce même règne). Vous lirez l’Histoire comme vous pourrez… @ ignace, vous vous la jouez petit prolétaire, ça va dans le sens de la mode. Donnez-nous des exemples d’économie saine SANS fossé riches-pauvres.

  • Par ignace - 18/03/2014 - 23:02 - Signaler un abus @adolf1 votre connaissance du régne de louis le 14eme

    me parait succincte a moins que vous soyez royaliste donc partial je ne joue pas les petits prolétaires, car il est possible que je le sois mais vous qui êtes vous ? je renouvelle ma question : donnez nous des exemples d’économies saine dans le monde ? Conclusion , un peu de simplicité dans les propos, facilite les échanges.....cordialement

  • Par ABCD - 19/03/2014 - 00:17 - Signaler un abus Rien n'est cher, c'est nous qui ne gagnons pas assez (proverbe)

    Ma connaissance du règne (attention à l'orthographe) de Louis XIV vous parait succincte, elle ne l'est pas, à moins que vous ne soyez anti-royaliste, donc partial. Je ne joue pas les grands capitalistes, car il est possible que je le sois. Mais vous qui êtes vous ? Je renouvelle ma question : donnez nous des exemples d’économies saine, sans fossé riches-pauvres, dans le monde?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€