Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 30 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Grâce de Jacqueline Sauvage : Hollande veut se donner "le temps de la réflexion"

Lors d'une entrevue d'une heure à l'Elysée, Sylvie, Carole et Fabienne Marot, accompagnées de deux avocates, ont plaidé la cause de leur mère auprès du chef de l'Etat.

Symbole

Publié le
Grâce de Jacqueline Sauvage : Hollande veut se donner "le temps de la réflexion"

Selon l'une des avocates de Jacqueline Sauvage, le chef de l'Etat devrait prendre une décision "dans les tous prochains jours".  Crédit Reuters

Le président de la République a reçu ce vendredi les proches de Jacqueline Sauvage (68 ans), condamnée à une peine de 10 ans de prison pour avoir tué son mari violent. Après s'être entretenu avec les filles et les avocates de cette femme, François Hollande n'a pas encore communiqué sa décision, déclarant simplement, selon son entourage, qu'il souhaite se donner "le temps de la réflexion" de faire son choix.

Pendant cette entrevue d'une heure à l'Elysée, Sylvie, Carole et Fabienne Marot, accompagnées de deux avocates, ont plaidé la cause de leur mère auprès de François Hollande. "Ça s'est extrêmement bien passé. Le président a été très à l'écoute. Aujourd'hui, il faut qu'il trouve la bonne réponse (…) Le président bien évidemment doit faire respecter à la fois l'institution de la justice et les décisions rendues, mais il a été particulièrement sensible à l'existence de circonstances exceptionnelles dans l'affaire Jacqueline Sauvage", a déclaré Me Tomasini devant la presse.

Selon elle, le chef de l'Etat devrait prendre une décision "dans les tous prochains jours". 

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par clint - 29/01/2016 - 21:01 - Signaler un abus Il y a déeu 2 jugements : pas facile vu la campagne médiatique !

    Il s'agit néanmoins d'un meurtre par tirs dans le dos. Ça porte à réflexion, pas facile.

  • Par gerint - 29/01/2016 - 21:13 - Signaler un abus Pas facile de faire les comptes

    des voix gagnées ou perdues selon l'acceptation ou le refus de la grâce et selon son ampleur si elle est accordée...

  • Par jc0206 - 29/01/2016 - 21:49 - Signaler un abus Ma pauvre dame !

    Si le gros se donne le temps de la réflexion vous n'êtes pas sortie. Selon son ex et mère de ses rejetons, il n'a jamais pris une décision de sa vie. Comptez plus sur la remise de peine que sur la prise de position de cet incapable.

  • Par attila - 30/01/2016 - 10:31 - Signaler un abus @jc0206

    très juste !!

  • Par donbisa - 30/01/2016 - 17:43 - Signaler un abus bof ! come dab il va fair un pas AV un pas AR

    Une petite remise .? ?....pas plus ....heu....heu....! ! ! ! !

  • Par Anguerrand - 31/01/2016 - 08:03 - Signaler un abus Le mou des neurones

    ne veut pas prendre sa décision lui meme ( comme d'habitude ) politiquement ne veut pas que les " contres" ne votent plus pour lui. Il ne faut pas oublier que ce monstre à aussi violé ses propres filles. Àlors dans ces conditions il aurait été condamné à 30 ans de prison et à notre charge et serait sorti apres 14 ans.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€