Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 22 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le gouvernement souhaite favoriser l'installation de péages urbains à l'entrée des grandes villes

Dans le journal "Les Échos" ce mercredi, la ministre des Transports, Élisabeth Borne, a confirmé cette piste.

Dans les tuyaux

Publié le
Le gouvernement souhaite favoriser l'installation de péages urbains à l'entrée des grandes villes

L’annonce risque fort de déplaire à de nombreux automobilistes. Le gouvernement songerait fortement à l’idée d’instaurer des péages urbains dans certaines villes françaises. La piste est envisagée dans le projet de "loi sur les mobilités, et a été évoquée par la ministre des Transports, Élisabeth Borne, dans un entretien aux Echos.

"Aujourd’hui, la loi donne déjà cette possibilité aux collectivités locales, mais seulement à titre expérimental et pour trois ans, ce qui est trop court au vu des investissements à consentir", a-t-elle indiqué.

"Il faut y remédier". Elisabeth Borne a pris également l'exemple de Lille qui souhaite la mise en place prochaine d'un "péage inversé" où les conducteurs se verraient verser des "incitations financières" s'ils acceptent de conduire en dehors des heures de pointe. 

Le principe d’un péage urbain est simple : faire payer les véhicules entrant dans une zone en scannant leur plaque d’immatriculation via des caméras. Le système existe déjà en Europe, à Milan, Londres ou encore Stockholm.  Certains estiment que cette mesure permet de diminuer les embouteillages et lutter contre la pollution. D’autres dénoncent un système inégalitaire visant à bannir les plus modestes des centres villes.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 17/01/2018 - 10:56 - Signaler un abus Voilà donc le nouvel impôt local annoncé puis démenti

    Il faudra bien remplacer la taxe d'habitation. Comme ça ne suffira pas, il y en aura d'autres. L'imagination des ministres et des élus est inépuisable en ce domaine. Par contre, faire des économies, ils ne savent pas.

  • Par assougoudrel - 17/01/2018 - 11:14 - Signaler un abus Heureusement qu'il y a

    les rocades. Je plains les commerçants, car les consommateurs se rabattront de plus belle sur les ventes en ligne, ce que je fais depuis longtemps, sauf pour la nourriture.

  • Par Atlante13 - 17/01/2018 - 11:52 - Signaler un abus Quand il y a un flou...

    à force d'idées faussement nouvelles, ils vont bien finir par trouver de nouveaux impôts. Macron nous a fait rêver en promettant tout et son contraire. Il a gagné. Maintenant on paye. Ce type n'est qu'un bonimentteur.

  • Par vangog - 17/01/2018 - 12:05 - Signaler un abus Péage sous forme de...portiques?

    On va rigoler!...Parce que, pour la vignette, les étrangers en seraient exemptés, et cette nouvelle niche fiscale ne passerait pas le conseil constitutionnel. On va donc demander à la bécasse sego de ressortir ses portiques...par chance, elle les avait remisés dans son garage de Boulogne...on est sauvés!

  • Par Pourquoi-pas31 - 17/01/2018 - 21:52 - Signaler un abus Merci

    aux ENARQUES et autres fonctionnaires qui poussent pour cette mesure. Quand allons nous devoir payer pour l'air que l'on respire ? La guillotine a fonctionné pour bien moins que cela !

  • Par JG - 17/01/2018 - 23:09 - Signaler un abus Donc tous les pauvres gens qui sont obligés d'habiter loin

    des centres villes (en particulier tous ces bouseux de banlieusards) parce qu'ils n'ont pas les moyens d'y habiter mais sont obligés d'y travailler, non seulement vont passer de plus en plus d'heures dans les embouteillages, mais en plus vont payer pour le faire....La révolte n'est pas loin les amis....Des révolutions ont été déclenchées pour moins que cela. A vos fourches et à vos piques !!!

  • Par Carl Van Eduine - 18/01/2018 - 19:58 - Signaler un abus Cochons de payeurs

    Ils sont riches : la preuve, ils ont une voiture, un travail, et une maison loin de leur travail. Donc ils peuvent payer l'essence _ pas besoin de créer un nouvel impôt _ on augmente l'ancien, la TIPP. Mais ... ça ne suffit pas ... et ... après tout ... les promesses n'engagent que ceux qui les croient. Et voilà donc le nouvel impôt qui ne devait pas exister. Entre parenthèses, à trois ministres en asynchrone sur le sujet, quelle cacophonie. Mais que fait le premier ministre ? Hé bien il ponctionne les voitures des citoyens pour garantir le train de vie de l'Etat. Quand il n'affrète pas un avion pour 350.000 Euros, pour deux heures de trajet en moins. Il faut bien que quelqu'un paye pour cela. Où est la rupture avec l'ancien système Monsieur le Président ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€