Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 23 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le gouvernement présente son plan contre la radicalisation djihadiste

Empêcher la diffusion des idées djihadistes en prison et prévenir la "contagion" aux plus jeunes sont les deux principaux objectifs de ce nouveau plan.

Politique

Publié le
Le gouvernement présente son plan contre la radicalisation djihadiste

Ce vendredi 23 février, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé le « plan national de prévention de la radicalisation », promis en octobre par Emmanuel Macron. Il comporte 60 mesures. Un volet concerne les prisons. Alors que sur 70 000 détenus en France, 512 sont actuellement incarcérées pour des faits de terrorisme et 1 139 prisonniers de droit commun ont été identifiés comme « radicalisés », l’exécutif souhaite prévenir la « contagion ». C’est-à-dire éviter que les détenus radicalisés n’en convertissent d’autres.

Parmi les propositions évoquées figure la création de 1.500 places de prison pour isoler les détenus radicalisés dans des quartiers "étanches". Quelque 450 seront créées d'ici à la fin de l'année. Le Premier ministre a également annoncé l'ouverture de trois nouveaux quartiers d'évaluation de la radicalisation, en dehors d'Ile-de-France: en tout, il en existera donc six en France. Concernant les enfants des djihadistes français qui reviennent en France, le Premier ministre a annoncé un chantier de la professionnalisation des personnels amenés à les prendre en charge.

Sur un volet éducatif, outre des mesures de soutien à la laïcité à l'école et d'éducation aux médias (anticomplotisme...), l'exécutif compte durcir les conditions d’ouverture des établissements scolaires hors contrat, afin de combattre l'émergence de structures islamistes. En outre, il souhaite favoriser une meilleure détection des cas de radicalisation, chez les élèves, parmi les fonctionnaires ou encore dans le sport, selon des sources proches de l'exécutif. In fine, en appui de la campagne « Stop Djihadisme » lancée en 2016, l'exécutif réfléchit aussi à des dispositifs de contre-discours plus ciblés, ou encore à mieux coordonner les alertes sur la radicalisation dans les structures psychiatriques.

 

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ISABLEUE - 23/02/2018 - 10:33 - Signaler un abus un pieux rêve de ces énarques qui ne connaissent pas

    la chose dont on parle. La dé-radicalisation ça ne marche pas.... encore une baguette magique des en Marche...... de l'argent jeté par la fenêtre ...notre argent bien sûr.

  • Par MIMINE 95 - 23/02/2018 - 10:51 - Signaler un abus Vu le "profil" de pas mal d'assistantes maternelles

    permanentes (qui travaille pour L'ASE ou aide sociale à l'enfance) dans les départements d'Ile de France .......... Espérons que ces pauvres gamins seront accueillis dans des structures collectives, et que le suivi psychologique et éducatif des enfants sera maximal et accompli par des personnes particulièrement connues pour leur justesse et leur compétence professionnelle.

  • Par MIMINE 95 - 23/02/2018 - 10:52 - Signaler un abus D'Ile de france

    et sans doute de pas mal d'autres endroits en France.....

  • Par Beredan - 23/02/2018 - 11:10 - Signaler un abus Du pipeau ...

    Au mieux , une nouvelle usine à gaz pour sociologues sans audience ...

  • Par lasenorita - 23/02/2018 - 11:34 - Signaler un abus C'est un plan de Bisounours..

    ..fait par nos ''élites'' qui sont complètement déconnectées de la réalité. Depuis 30 ans l'islamisme s'est installé en France et nos gouvernants ferment les yeux! Dans les années 80,j'enseignais dans une école de mon quartier: toutes les mères de mes élèves musulmans ne ''portaient pas le voile'', j'ai revu l'une de ces mères musulmanes: elle se ''voile'' maintenant! A Nîmes: des musulmanes ont été ''obligées'' de quitter ma ville parce que les islamistes les battaient parce qu'elles ne voulaient pas se voiler!. .Il a fallu payer pour nourrir, instruire, etc.. les musulmans..et maintenant il faut de nouveau payer pour les déradicaliser! ..et dans nos EPHAD :on manque de personnel pour nos personnes âgées qui ont travaillé,en France,toute leur vie et qui ont aussi ''cotisé'' toute leur vie!

  • Par lasenorita - 23/02/2018 - 11:46 - Signaler un abus Le plan des Bisounours (suite)

    On veut déradicaliser les musulmans et on accueille des djihadistes qu'il faudra nourrir,etc..etc...Nos prisons et nos hôpitaux sont surchargés à cause des musulmans. Les musulmans viennent chez nous pour profiter des ''aides'', pour tout casser, etc. ..ils vendent de la drogue à nos enfants et ils prostituent nos filles. .voir Midi Libre du 22 Février 2018:''Dans les cités on se fait héberger, on partage la coke et on se retrouve redevable. On les prostitue en hôtel ou dans les caves de la cité''...ces musulmans qui ont enlevé 3.000 non-musulmans ''innocents'' après avoir obtenu ''l'indépendance'' de ''leur'' pays ,nos soldats étant repartis en Métropole,et dont on n'a pas retrouvé les corps suppliciés. .les hommes étaient vidés de leur sang et les femmes mises dans des bordels..et c'est nous qui devons ''faire repentance''!....

  • Par vangog - 23/02/2018 - 13:08 - Signaler un abus Grave nouvelle erreur des journaleux!

    Il n’y a pas de construction nouvelle de prison programmée. Les « places de prison » ne sont donc pas créées, mais d’anciennes places de prison sont réservées aux radicalisés (ce qui aurait dû être fait depuis longtemps!), ce qu’il constitue une nouvelle opération à somme nulle. Si les journaleux font la même errreur pour le chômage socialaud-macroniste, cela ne m’étonne plus qu’ils le voient baisser, ces aveugles!...

  • Par cloette - 23/02/2018 - 13:36 - Signaler un abus 100% d'accord avec Isableue

    ça ne marchera pas . C'est sûr et certain .

  • Par Citoyen-libre - 23/02/2018 - 20:52 - Signaler un abus A qui la faute

    Quand on voit le tapage stupide et dérisoire sur les propos de Wauquiez dans les médias, sur la moindre petite phrase, le moindre comportement un peu curieux, l'exploitation outrancière par BFM et les autres de tout et n'importe quoi, etc, comment un gouvernement peut-il prendre des mesures radicales, coercitives et désagréables, sans subir cette dictature d'une presse assoiffée de sensations. Et si on ajoute ces associations subventionnées et pleurnichardes, le Conseil d'Etat à l'horizon, etc, on a un texte à l'eau tiède, histoire de dire, on a fait quelque chose. Reste que le problème est extrêmement grave et non réglé.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€