Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 22 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

SNCF : le gouvernement ne touchera pas aux billets gratuits des cheminots et de leur famille

Selon "Les Echos", l'exécutif ne devrait pas revenir sur les "facilités de circulation" pour plusieurs raisons.

Prudence maximum

Publié le
SNCF : le gouvernement ne touchera pas aux billets gratuits des cheminots et de leur famille

 Crédit Reuters

Avec la réforme de la SNCF, l'exécutif avance clairement en terrain miné… et a donc d'agir avec prudence. D'après Les Echos,  le gouvernement aurait renoncé à s'attaquer aux fameux billets gratuits des cheminots, dont le nom officiel est "facilités de circulation". Ces "facilités" permettent aux agents (pas uniquement les cheminots) actifs ou retraités de disposer de la gratuité pour huit trajets annuels sur l'ensemble du réseau. Au-delà, les intéressés doivent simplement s'acquitter du montant de la réservation, soit 1,50€ en période normale et 13,90€ en période de pointe. Les enfants, parents, conjoints et beaux-parents des employés de la SNCF ont également droit à de belles réductions et autres trajets gratuits.

Des facilités qui couteraient entre 50 et 100 millions d'euros chaque année à la SNCF. Alors pourquoi cette prudence du gouvernement à leur sujet ? Les Echos rappellent déjà que ces billets gratuits et réductions font partie du "contrat moral" passé à l'embauche. Beaucoup de cheminots n'ont accepté le poste "que parce qu'ils peuvent rentrer chez eux à un coût très réduit".

Surtout, politiquement, l'exécutif espère bien récolter les fruits d'une telle décision. Toujours selon le journal économique, qui cite un expert du secteur, "ce sont surtout les cadres qui profitent des billets TGV gratuits, car ils ont plus de pouvoir d'achat pour voyager". Or, dans le conflit qui s'annonce, l'exécutif aura besoin du soutien de l'encadrement face à la base".
 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 12/03/2018 - 18:59 - Signaler un abus Quand j'ai pris ma retraite, la

    première chose que l'on m'a demandée, a été ma carte de circulation qui me permettait d'avoir une réduction pour le train. Il est vrai que l'on peut tout prendre aux militaires. Ces gouvernements lâches tapent sur des "handicapés". Il y a encore un vingtaine d'années, le militaire en Opex avait un salaire de 2,5 (2 fois et demi son salaire). Depuis, il touche 1,5 pour se faire tuer ou estropier en territoire hostile et dormir sur des lits de camp. Quel civil accepterait ça? Sa retraite est passé dans le régime commun, ce que n'a pas la SNCF, EDF-GDF et d'autres. La Caisse militaire de Sécurité Sociale est saine, car il n'y a que les cotisants qui en bénéficient, mais les remboursement sont pareils que la caisse civile; idem pour le BTP qui a aussi une caisse saine et les ouvriers, usés, ne vivent pas vieux. A la fin de chaque année, l'excédent de ces deux caisses est versé dans la caisse civil qui est déficitaire. Comme tous les autres, macron et son premier ministre sont des minables qui tapent sur les personnes âgées et ceux qui n'ont pas le droit de manifester. Des larves. Je hais ces gens là.

  • Par Atlante13 - 12/03/2018 - 19:55 - Signaler un abus Un p'tit tour et on s'en va,

    A la fin vous verrez qu'on ne va presque rien changer, comme d'hab chez Macron, des discours, de la com, et ...du vent.

  • Par Anguerrand - 12/03/2018 - 20:08 - Signaler un abus Encore une demie ( quart) mesure

    Sa reformette ne changera rien sur la situation économique de la SNCF et le contribuable continuera à payer des milliards de déficit ,d’avantage et les 50’milliards de dette. Où est passé l’égalité entre le privé et le public ? Passé a la trappe comme toutes ses autres réformes. Il ne fait que semblant de réformer.

  • Par Poussard Gérard - 12/03/2018 - 21:40 - Signaler un abus Enfumage et Com sont les deux

    Armes utilisés par nazillon et son équipe.. . Un coup par ici, un coup par là, ni vu ni connu je tembrouille pour tendormir...Au bonneteau, ces gens là sont doués mais combien de temps vont ils abuser les français ?

  • Par ajm - 12/03/2018 - 22:56 - Signaler un abus Réforme qui peut coûter cher.

    Espérons au moins qu'après la réforme la SNCF ne coûtera pas plus chère au contribuable.

  • Par Semper Fi - 13/03/2018 - 04:36 - Signaler un abus Arrêtons la démago sur les billets gratuits....

    Primo : toutes les entreprises offrent des avantages sur leurs propres produits à leurs collaborateurs : constructeurs automobiles, informatique, compagnies aériennes etc... Donc tous ceux qui hurlent sur les facilités de circulation des cheminots devraient déjà balayer devant leur porte. Secundo : il ne s'agit pas d'un coût mais éventuellement d'un manque à gagner pour la SNCF qui va remplir des sièges avec des passagers gratuits. Tertio : quel est le manque à gagner réel, càd les billets réellement utilisés et non le manque à gagner potentiel càd les billets distribués. Marié à une cheminote, je bénéficie des fameuses "facilités de circulation", au rythme de 16 billets gratuits tous les ans (sans date de péremption en plus), qui s'empilent dans une boîte à chaussures depuis près de 8 ans car je ne prends quasiment jamais le train.... Quarto : sur les places attribuées aux " GP SNCF" combien auraient été réellement vendues ? parce que finalement un siège vide ne rapportera pas plus qu'un siège occupé par un GP.... et coûtera à peine moins (la différence de masse au départ et donc l'énergie consommée pour le trajet).

  • Par pale rider - 13/03/2018 - 07:57 - Signaler un abus @Semer Fi : ce que vous dites est faux

    Les autres entreprises sont privées et gagent de l'argent sans taper dans la poche du contribuable , si elles donnent un bonus à qqun ça ne sort pas de votre poche à vous. La SNCF est publique et déficitaire , chaque sous que vous touchez sort de notre poche , chaque billet gratuit que vous avez est payé par nous tous . Un jour vous finirez mal , garez vos fesses , ayez au moins la pudeur de faire profil bas .

  • Par Citoyen-libre - 13/03/2018 - 09:08 - Signaler un abus Une réforme pipo

    La réforme de la SNCF ne va toucher que les nouveaux embauchés. Les anciens conserveront leurs status et avantages jusqu'à leur départ. C'est donc une réforme qui deviendra effective dans 40 ans. Tu parles d'une réforme courageuse !!!! bla bla bla. Mais je parie que celle des retraités sera terrible et sanglante. Question de rapport de force, sans doute.

  • Par assougoudrel - 13/03/2018 - 09:53 - Signaler un abus Mes "privilèges"

    Depuis 35 ans, je suis pensionné pour une blessure en service. J'ai un carnet pour des soins gratuits par les Anciens Combattants (médecins, pharmaciens et pour tout para-médical). Ce carnet de soins doit être utilisé uniquement pour l'endroit affecté; pour moi, c'est le genou. J'aurais pu aller voir mon médecin pour obtenir divers remèdes que j'aurais pu utiliser ailleurs, ou lui demander des séances de kiné et même demander une aggravation afin d'augmenter ma pension. Mon carnet est tout neuf. J'ai un carte d'invalidité qui me permet d'avoir 50% de réduction à la SNCF depuis 18 ans; je ne l'ai jamais utilisée. J'avais l'équivalence de ma spécialité militaire dans le civil; je pouvais déposer l'uniforme et faire la même chose. J'ai été retraité à l'âge de 45 ans et comme je n'étais pas dans le besoin, je suis resté chez moi, laissant la place à quelqu'un d'autre. Je m'installe à l'étranger, mais Bercy prélèvera son dû avant de virer ma pension sur mon compte. Tout dépend de la mentalité. On peut avoir des privilèges ou des droits (pour un pensionné) et rester honnête, ce qui n'est pas le cas de beaucoup et c'est le contribuable qui paie. Dans le privé c'est différent.

  • Par Dorine - 13/03/2018 - 11:37 - Signaler un abus Assougoudrel

    Il ne faut pas haïr, ça pourrit sa propre vie. Personne ne vous conteste les avantages liés à votre handicap ou à vos droits. Macron hérite d'une situation qui a déjà été décidée depuis longtemps.A savoir que la génération papy boom est trop nombreuse et ne doit pas vivre trop longtemps. Il n'y a plus d'argent pour assumer la santé gratuite.Et je sais que lorsque je serai à la retraite, on ne me laissera pas vivre longtemps. Tant qu'on ne met pas en place des gazages ou l'euthanasie (pour que ce soit plus propre) pour éliminer les inutiles, je ne me révolterai pas. Les jeunes sont plus à plaindre que nous.

  • Par assougoudrel - 13/03/2018 - 12:00 - Signaler un abus Dorine

    Je suis un vieux soldat et j'aime le pays. Je sais que Macron a récupéré un "pot de pue", mais, il fera comme les autres et il a prouvé qu'il n'aime pas les petits comme nous. Ma vie n'est pas pourrie, mais, celle de notre jeunesse oui et cela me rend amer. Je suis comme Solon qui a si bien répondu à Crésus. Un jour, beaucoup de français feront comme les parents du petit Poucet pour ne pas voir leurs enfants mourir de faim; je noircis le tableau, mais c'est une image. J'ai 63 ans et cela fait 18 ans que je suis à la retraite (pendant des années je suis resté à la maison deux mois par ans) je peux mourir aujourd'hui; Oui j'ai la "haine" envers tous ceux qui nous gouvernent, Je pourrais m'en foutre royalement,mais je ne peux pas. J'en veux aussi à ceux qui votent pour n'importe qui.

  • Par lasenorita - 13/03/2018 - 12:04 - Signaler un abus Les ''privilèges'' des cheminots!

    Mon époux a choisi le métier de cheminot pour ces ''privilèges'', pas tellement pour les ''billets gratuits'' mais surtout pour la ''sécurité'' de l'emploi! En 1962:il gagnait 80.000 anciens francs par mois et des sociétés ''privées'' lui avaient proposé 3 fois son salaire.. Nous voyageons rarement en train et nous ne profitons pas des ''billets gratuits'' parce que nous trouvons plus pratique de voyager en voiture (avec 3 enfants et des bagages à transporter)notre voiture nous est aussi utile quand nous sommes arrivés à destination! Mon époux était 1 fois par mois ''d'astreinte'' c'est-à-dire qu'il devait rester à son domicile en dehors des heures où il n'était pas à son bureau afin qu'on puisse le joindre rapidement, s'il y avait un déraillement ou autre chose, ces ''astreintes'' comprenaient les nuits, les week-end, les jours de fête (Noël, Jour de l'An, etc..)..Il travaillait 48 heures par semaine et nous devions déménager tous les 3 ans...les enfants devaient se réadapter à chaque déménagement: de nouveaux copains, etc ..etc.. Quant à mon travail d'institutrice: ce n'était pas facile...on m'avait réservé la plus mauvaise classe à mon arrivée dans la nouvelle ville!...

  • Par Citoyen-libre - 13/03/2018 - 12:09 - Signaler un abus Dorine

    Ce que vous indiquez est terrible, pour l'avoir également lu ailleurs. On ne laissera plus vivre longtemps les gens. Et les jeunes médecins sont d'ailleurs formés à cette pratique. Mon beau-frère avait la maladie de Charcot, à 50 ans. Suite à une insuffisance respiratoire, il s'est rendu aux urgences, en marchant....debout. Après 24 H, il a été placé en chambre normale, sans assistance respiratoire et sans alimentation. Le neurologue nous a expliqué dans le couloir, ce qu'on savait sur la maladie. Il est mort 48 H après. Le dégagisme a déjà commencé.

  • Par assougoudrel - 13/03/2018 - 15:09 - Signaler un abus Citoyen-libre et Dorine

    Le film "soleil vert" avec Charlton Heston" devient, hélas réalité. Les "sans dent" et les "rien" consomment "l'oxygène" des élites. Tant de dettes et tant d'argent dans la chaussette des français, cela devient "indécent". il faut faire quelque chose.

  • Par gerint - 13/03/2018 - 15:22 - Signaler un abus Dorine, Citoyen-libre

    L'acharnement thérapeutiques sur des personnes transformées en légume n'a sûrement pas grand sens sauf de pouvoir parfois faire avancer la Science. Il ne s'agit pas de les tuer mais de ne pas s'acharner en vain, en les faisant souffrir en plus. Mais programmer le mort de personnes qui veulent vivre mais dérangent pour des raisons économiques, et qu'on saurait très bien soigner, est ignoble et indigne d'une société un tant soit peu solidaire et encore globalement riche où tant de gaspillages et où tant d'écarts de revenus sont encore monnaie courante. Il n'y a pas d'argent pour faire n'importe quoi, mais assez pour assurer des soins corrects gratuits s'il le faut. Les gouvernants qui essaient de nous faire croire le contraire, qui bricoleraient le déficit de la Sécu à leur convenance par obédience à leurs patrons puissants sont des assassins. Et les médecins qui souscriraient à de telles options le seraient tout autant.

  • Par gerint - 13/03/2018 - 15:27 - Signaler un abus Assougoudrel

    Je trouve que vos propos sont dépressifs. Désespérés. Moi je suis en colère pour les motifs que vous évoquez mais je pense qu'il reste quand-même du bon grain et pas seulement de l'ivraie, des gens généreux ou qui se font un devoir de soutenir leur prochain (par esprit religieux, ou simplement moral, ou par raisonnement pur et simple), il leur faut élever la voix et montrer l'exemple à ceux qui méprisent l'homme une fois devenu faible et improductif par la maladie ou l'âge

  • Par assougoudrel - 13/03/2018 - 15:35 - Signaler un abus gérint

    Il se passe tant des choses en si peu de temps, qu'on n'est plus sûr de rien. C'est triste de voir le manque de confiance que l'on peut avoir en ceux qui nous gouvernent. Une telle paranoïa est grave. mais dans certain pays où on veut être président à vie et où il y a trop d'hommes par rapport aux femmes, il y a lieu de s'inquiéter.

  • Par jurgio - 13/03/2018 - 18:43 - Signaler un abus L'excitation des réformes

    Notre muguet veut changer le pays à son idée en un coup de vent. Beaucoup d'air brassé. Le train macronique des réformes passe si vite que les valises restent à quai sans avoir le temps d'être montées.

  • Par BABOUCHENOIRE - 13/03/2018 - 19:03 - Signaler un abus Pour Semper: désolé si des entreprises privées octroient

    parfois des avantages ou autres facilités à leurs salariés pour acheter ce qu'ils fabriquent, je n'en connais pas qui les étendent aux grands parents et beaux parents.

  • Par assougoudrel - 13/03/2018 - 19:57 - Signaler un abus gérint

    J'ai un fils qui va souvent en Opex et quand je vois comment nos soldats sont équipés, à poil et mal payés par rapport à nous, il y a encore 20 ans en arrière, alors, nous les proches, nous en voulons à nos gouvernants, car nous n'avons pas envie de voir notre enfant revenir dans un cercueil plombé. Pendant plusieurs mois, nous vivons angoissés. Voilà le pourquoi de mon amertume.

  • Par gerint - 13/03/2018 - 20:36 - Signaler un abus Assougoudrel

    Je connais bien le milieu militaire et j'enrage aussi car j'ai les mêmes retours que vous. Je suis civil mais je suis honteux pour mon pays de voir à quel point il traite mal nos soldats.

  • Par assougoudrel - 13/03/2018 - 20:53 - Signaler un abus gerint

    Merci.

  • Par assougoudrel - 13/03/2018 - 20:53 - Signaler un abus gerint

    Merci.

  • Par Semper Fi - 14/03/2018 - 04:07 - Signaler un abus @Pale rider

    Et bien non... ce que je dis est vrai. Mes billets gratuits, et ceux de mes parents (4 / an), ne vous coûtent rien (à moins d'inclure les frais d'impression et d'expédition), sauf si je prends le train.. et encore, ce n'est pas de l'argent qui sort de NOS poches (je paie aussi des impôts, TVA, etc), mais plutôt de l'argent qui n'entre pas dans les caisses de la SNCF. Quant à mes fesses, elles vont très bien... bien au chaud dans le Pacifique, pendant que vous vous gelez les vôtres !!!

  • Par Semper Fi - 14/03/2018 - 04:15 - Signaler un abus @babouchenoire

    Encore une fois, combien de ces facilités sont réellement utilisées ? Mes parents ne prennent jamais le train et pourtant touchent tous les ans 4 bouts de papier qui dit qu'ils peuvent voyager gratuitement... coût pour la SNCF : coût d'impression des "vouchers" et rien de plus.

  • Par Semper Fi - 14/03/2018 - 04:29 - Signaler un abus A tous les aigris et envieux

    Pourquoi n'avez-vous pas postulé à la SNCF puisque la "soupe" y est si bonne ? ... Au fait, dans mon ancien métier, j'avais 45 jours de congé par an (@Assougoudrel comprendra)... salaud de privilégié que j'étais, et puis en plus on m'envoyait souvent en voyage professionnel dans pleins d'endroits dépaysants voire très dépaysants, et je ne payais même pas le voyage. Arrêtez de dauber sur les autres et si une situation pro vous paraît si enviable, sortez-vous les doigts pour y accéder. @Assougoudrel comprendra aussi : cela me rappelle les débats sans fin sur l'attribution de la solde à l'air pour les TAP. Ceux qui trouvaient ça injuste, c'étaient toujours les crapauds qui ne voulaient pas postuler car il fallait faire les tests sportifs spécifiques tous les ans, serrer les fesses dans l'avion avant de sauter, et prendre des alertes Guépard à 12 heures ! Meilleures salutations à tous et Snocxuatrom !

  • Par jurgio - 14/03/2018 - 15:45 - Signaler un abus Privilèges ou non, en réalité, peu importe

    Il faudra bien remettre tout à plat afin que que tout le monde partage les mêmes bases de lancement pour sa vie active. Aussi simple que ça !... si toutefois l'on pense que la démocratie n'est pas un système de castes ! La seule chose à considérer est que nous nous sommes trop éloignés de l'égalité des chances, que ce soit d'un côté comme de l'autre. On voit seulement que les plus acharnés à conserver cette situation sont ceux qui jadis ont détruit tout un monde après l'avoir accusé de s'y être trop complu. Républicains, trêve de discussions sans fin, à vos postes !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€