Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Gérard Larcher critique et dénonce les propos et l'attitude d'Alexandre Benalla envers le Sénat

Le président du Sénat a tenu à réagir aux virulentes déclarations d'Alexandre Benalla. L'audition de l'ancien chargé de mission de l'Elysée est prévue pour le 19 septembre.

Riposte

Publié le
Gérard Larcher critique et dénonce les propos et l'attitude d'Alexandre Benalla envers le Sénat

 Crédit CHARLES PLATIAU / POOL / AFP

Le président du Sénat était invité sur l'antenne de LCI ce mercredi 12 septembre. Il a tenu à répondre aux "propos déplacés et offensants" d'Alexandre Benalla.

Gérard Larcher a indiqué qu'il n'avait pas apprécié la réaction d'Alexandre Benalla à la suite de sa convocation par la commission d'enquête du Sénat et ses propos particulièrement virulents ce mardi soir sur France Inter.

"Moi je vais vous dire, je ne laisserai pas insulter l'institution qu'est le Sénat. (...) La leçon du respect de la loi par M. Benalla, pardonnez-moi de vous dire, on s'en passera. Toute personne convoquée devant une commission d'enquête est tenue de se présenter". 

Le président du Sénat a tenu à préciser qu'une "commission d'enquête, ça n'est pas une cour de justice".

Selon Gérard Larcher, il n'y aura "aucune confusion avec l'instruction en cours." Le but de la commission n'est pas de faire le procès d'Alexandre Benalla ou de s'en prendre au président, selon Gérard Larcher : 

"Comment fonctionne les services de sécurité associés au maintien de l'ordre et le service de protection des hautes personnalités, c'est ça l'objet de la commission d'enquête."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zen-gzr-28 - 12/09/2018 - 13:44 - Signaler un abus Quel toupet, ce benalla,

    Son mépris, sa supériorité, son arrogance me rappelle quelqu'un....! Mais qui donc ? Une personne ? Un parti politique qui n'en est pas un ? Cela va me revenir ....!

  • Par Beredan - 12/09/2018 - 19:00 - Signaler un abus Molle réaction

    Du Président , second personnage de l’Etat...

  • Par KOUTOUBIA56 - 12/09/2018 - 19:35 - Signaler un abus Très bien Mr Larcher fermez

    Très bien Mr Larcher fermez lui son claque merde à ce merdaillon; s'il n'est pas content il y a de la place au Maroc. il pourra proposer sa candidature a Mohammed VI pour jouer les gros bras.

  • Par Stargate53 - 13/09/2018 - 09:40 - Signaler un abus A la retraite !

    Honnêtement, mis à part faire mousser le LR, il sert à quoi ce vieux monsieur qui devrait être à la retraite depuis longtemps et avec une pension confortable ! Rajeunir et féminiser le Sénat ou se poser la question, en ces temps de recherche d'économies du coût de l'état, de supprimer cette instance gérontologue n'est-il pas d'actualité ? Ha oui cela permet à des politiques d'exister longtemps, pardon j'avais oublié les égos et les besoins d'argent, de nos chers politicards !

  • Par del1968 - 13/09/2018 - 13:38 - Signaler un abus Contre pouvoir

    Peut-être faut-il réformer le Sénat, mais certainement pas le supprimer. Une démocratie a besoin de contre-pouvoirs. Cette affaire montre que le Sénat en est un. Qui joue son rôle. A ce titre, les auditions des commissions de l'Assemblée et du Sénat étaient édifiantes.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€