Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Gérard Collomb veut pouvoir muter et radier un fonctionnaire radicalisé

La mesure concernerait les policiers, les gendarmes, les militaires, les douaniers et le personnel pénitentiaire.

Les loups dans la bergerie

Publié le
Gérard Collomb veut pouvoir muter et radier un fonctionnaire radicalisé

Que faire des personnes radicalisées membre des forces de l'ordre ? Dans une interview au Parisien, publiée ce dimanche, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb déclare qu'il faut "pouvoir muter et radier un fonctionnaire radicalisé" lorsque celui exerce des missions de sécurité.

"Jusqu'ici, quand nous découvrons qu'un agent s'est radicalisé, nos marges de manoeuvre sont très faibles. On peut retirer l'accès à un site nucléaire pour un salarié sur lequel pèsent de tels soupçons.

Paradoxalement, cela s'avère plus difficile avec les fonctionnaires et militaires les plus engagés dans le domaine de la sécurité", regrette le ministre.

Cette mesure, prévue dans le projet de loi antiterroriste qui doit être examiné par les députés en octobre, concernera donc "les policiers, les gendarmes, les militaires, les douaniers et le personnel pénitentiaire".

Interrogé sur le nombre de profils radicalisés détectés dans ces administrations, Gérard Collomb indique que "quelques dizaines de situations font l'objet d'un suivi."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par tananarive - 10/09/2017 - 12:20 - Signaler un abus Bon début.

    Mais qu'il commence par expulser les radicalisés étrangers et par retirer la nationalité Française aux binationaux radicalisés pour leur faire suivre le même chemin. C'est dur avec Macron qui les aime beaucoup. Etant en guerre il y a aussi des méthodes de guerre à employer.

  • Par Paul Emiste - 10/09/2017 - 13:13 - Signaler un abus Bien!

    Ça concerne aussi les Cégétistes, radicaux d´extrême gauche?!

  • Par Super Bobo - 10/09/2017 - 13:49 - Signaler un abus Education nationale ?

    Comparer les gens de la CGT aux islamistes, ça me fait doucement rigoler. Mais bon, c'est la liberté d'expression. En revanche il serait plus intelligent d'appliquer la même règle aux fonctionnaires de l'éducation nationale. Dont je fais partie. Il est en effet très dangereux d'avoir des profs ou des surveillants radicalisés en face des élèves.

  • Par Stargate53 - 10/09/2017 - 17:46 - Signaler un abus Une mesure de bon sens !

    Enfin une annonce qui prend en compte la réalité de l'islamisme dans ses moindres recoins et surtout parmi la fonction publique car elle est supposée être au service de l'état et pas d'une idéologie mortifère. Cette prise de conscience est un peu tardive mais après tout mieux vaut tard que jamais surtout avec l'ambiance nocive actuelle. Cette idéologie mortifère de l'islamisme souvent d'inspiration salafiste voire takfiriste n' pas sa place sur notre territoire car elle est une menace qui a déjà tué combien d'innocents !

  • Par vangog - 10/09/2017 - 18:41 - Signaler un abus "Radicalisé, radicalisé"...

    Il veut probablement dire "islamisé" le Gerard Collomb? s'il ne précise pas, il sera obligé de virer les fonctionnaires qui votent Melenchouille-la-fripouille...

  • Par Poussard Gérard - 10/09/2017 - 19:01 - Signaler un abus peur des mots le pépère?

    Moi qui croyais que ces individus dangereux étaient virés d'office. ...

  • Par essentimo - 11/09/2017 - 06:49 - Signaler un abus En effet

    pourquoi "mutés" ? Comme les instituteurs ou les prêtres pédophiles ? On voit les résultats !

  • Par Paul Emiste - 11/09/2017 - 08:13 - Signaler un abus @Super bobo

    Je ne compare personne, l´article parle d´extrémistes, et oui, dans l´extrémisme je les mets dans le même panier. Imaginez seulement la CGT aux manettes du pays...

  • Par Atlante13 - 11/09/2017 - 11:32 - Signaler un abus En résumé,

    aujourd'hui on ne peut pas mettre à la porte un islamiste radicalisé? Et on s'étonne que les français commencent à se détourner de leur administration... Pauvre France.

  • Par jc0206 - 11/09/2017 - 15:12 - Signaler un abus Pas muté !

    Viré !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€