Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 25 Avril 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Gérard Collomb : "Ceux qui sont déboutés du droit d'asile doivent être expulsés"

Et aussi : Franck Riester, Luc Carvounas, Jacques Toubon…

Les réactions de la matinée

Publié le
Gérard Collomb : "Ceux qui sont déboutés du droit d'asile doivent être expulsés"

Gérard Collomb (RTL) : "Il y a 95.000 demandes d'asile par an, c'est-à-dire une grande ville chaque année. Si nous accueillions tout le monde, nous ne pourrions pas le faire dans de bonnes conditions (…) Ceux qui sont déboutés du droit d'asile doivent être expulsés. C'est plus 14% d'éloignement par rapport aux onze premiers mois de l'année. Donc lorsqu'on veut, on peut avoir des résultats"

Franck Riester (Sud radio) : "Il faut arrêter avec ce mal français de créer une taxe à chaque fois qu'on veut faire quelque chose" a réagi le député d'Agir, à propos de l'éventuelle mise ne place d'une nouvelle vignette pour l'entretien des routes.

"Les Français sont des vaches à lait. Il y en a assez des augmentations systématiques des impôts dans notre pays (…) On peut avoir des résultats bien meilleurs en termes d'organisations des routes et d'organisation des dépenses publiques."

Luc Carvounas (Public Sénat) : "Je vais gagner" l'élection à la présidence du PS car "j'emmène une dynamique. Quand je me lance dans une compétition, ce n'est pas pour faire semblant. Il y a urgence."

Jacques Toubon (France Inter) : "En janvier prochain, nous allons envoyer une nouvelle mission d’inspection à Calais pour voir comment les choses se passent (…)"Les personnes qui n'ont pas de titre [de séjour] pourraient être enfermée dans des centres de détention : c'est un changement complet de notre politique."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par tubixray - 18/12/2017 - 09:03 - Signaler un abus Certes

    Les dernières vraies expulsions c'était il y a bien longtemps au moyen d'avions charters .... Nous savons bien qu'un immigré clandestin avec l'aide des associations gauchistes pro immigration ayant épuise tous ses droits de recours, et ils sont nombreux, n'aura pas une chance sur 10 d'être effectivement reconduit à son pays ....

  • Par vangog - 18/12/2017 - 10:14 - Signaler un abus Déboutés inexpulsables!!!!!!!!

    Tous ces politiciens (gauchistes au sens large) qui ont voté pour la dictature europeiste, nous font croire, soudain, à leur respect du droit français et à l’expulsion des étrangers déboutés du droit d’asile. Mais Ils ont aussi voté pour la CEDH et la CDJE, qui interdisent l’expulsion des étrangers"...leur soudaine fermeté fait partie de l’hypocrisie ambiante, qui a envahi nos institutions, après socialisme...y aurait-il une élection en vue?...

  • Par vangog - 18/12/2017 - 10:16 - Signaler un abus Et l’autre Carnouvas qu’il se prend pour un poseur de bombes...

    « J’emmène une dynamique »???? Quelle phraséologie gauchiste imbuvable!

  • Par jurgio - 18/12/2017 - 15:34 - Signaler un abus Bien pensé monsieur Collomb !

    Mais cela ne se fera pas.

  • Par ISABLEUE - 18/12/2017 - 17:11 - Signaler un abus Beaucoup de blabla et pas de résultats !!

    Taisez vous et faites votre job !

  • Par Anouman - 18/12/2017 - 19:38 - Signaler un abus Collomb

    Bien dit mon gars. Il faut en parler au collègue ministre qui est chargé de la bonne exécution des expulsions, pas aux journalistes.

  • Par Henrik Jah - 19/12/2017 - 11:22 - Signaler un abus Vas y Gérard reste plus qu'à appliquer ces belles paroles

    Continue Gérard t'es sur la bonne voie! C'est inacceptable de savoir qu'on finance des gens qui n'ont rien à faire chez nous alors qu'on laisse crever des compatriotes dans la rue.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€