Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 23 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Gérard Collomb : "L’accueil inconditionnel, oui. Mais pas indifférencié"

Dans le Parisien, le ministre de l'Intérieur défend son projet de loi sur l'asile et l'immigration.

Tranché

Publié le
Gérard Collomb : "L’accueil inconditionnel, oui. Mais pas indifférencié"

Gérard Collomb monte au front. Dans le Parisien, il défend son projet de loi sur l'asile et l'immigration, très critiqué par la gauche. "C’est un projet de loi totalement équilibré. Il reprend deux grands principes : la France doit accueillir les réfugiés, mais elle ne peut accueillir tous les migrants économiques" explique le ministre de l'Intérieur. "Cette année, 100 000 personnes ont déposé une demande d’asile, 85 000 n’ont pas été admises aux frontières. Il est impossible d’accueillir dignement 185 000 personnes par an.

C’est une ville comme Rennes !"

Il en profite pour assurer que la circulaire sur le recensement des migrants dans les centres d’hébergement d’urgence était maintenue. "Il n’y a là rien que le respect des règles de la République. L’accueil inconditionnel, oui. Mais pas indifférencié" assure-t-il, annonçant la création de 400 nouvelles places en 2018 pour la rétention administrative.

Parallèlement, le ministre détaille aussi les nouvelles mesures pour faciliter l'intégration des migrants. "Dans le texte de loi, nous prévoyons un allongement de quatre ans de certaines cartes de séjour, la facilitation de l’accès à la carte de résident de dix ans pour les parents d’un réfugié mineur, l’extension de la réunification familiale aux frères et sœurs d’un réfugié mineur, des dispositions protectrices sur le droit au séjour des victimes de violences conjugales ainsi que pour les jeunes filles qui pourraient être menacées d’excision" explique-t-il.

Quant aux accusations de violences policières, notamment à Calais, le ministre les minore. "A l’époque, j’avais demandé une enquête aux inspections du ministère de l’Intérieur. Or, bien qu’elles soient d’habitude assez sévères, elles n’ont pas confirmé les faits. Il a pu y avoir quelques dérapages individuels mais ils sont suivis de sanctions internes" assure-t-il.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 14/01/2018 - 12:27 - Signaler un abus La prise en compte des différences est une condition, idiot !

    Cet ancien socialiste n'assume pas sa politique (très timide) de limitation de l'immigration, et joue sur les mots. S'il n'avait pas rejoint Macron pour être ministre, il en serait un adversaire acharné. Bouffon !

  • Par l'enclume - 14/01/2018 - 14:10 - Signaler un abus Tout n'est pas perdu, ça peut se soigner !!!!!

    Gérard Collomb : "L’accueil inconditionnel, oui. Mais pas indifférencié" J'suis p'tête un peu con, mais je n'ai rien pigé, quelqu'un peut-il m'expliquer la différence entre "inconditionnel et pas indifférencié". Gégé la paluche pousse le "bouchon" lyonnais un peu loin.

  • Par assougoudrel - 14/01/2018 - 15:29 - Signaler un abus "Carte d'accès d'un parent de

    réfugié mineur". Ces parents feront un ou des enfants qui obtiendront le Droit au Sol, comme d'habitude.

  • Par vangog - 14/01/2018 - 20:53 - Signaler un abus «85000 personnes n.ont pas été accueillies aux frontières »?????

    Il parle de quelles frontières, Collombo? Si il veut évoquer Schengen, qui ne laisse passer les clandestins (pas « migrants », mais « clandestins ») que dans un sens, pas dans l’autre, ce n’est pas une frontière, mais une passoire! Il ne connaît pas le sens des mots, Collombo. S’il veut qu’on lui explique le français, il y a les patriotes FN, s’il n’a pas peur...

  • Par vangog - 14/01/2018 - 21:00 - Signaler un abus A propos, depuis deux décennies, le Front National dénonce...

    un solde net de 200000 immigrés par an, inassimilables, sous les quolibets de la presse servile et des gaucho-immigrationnistes (dont Collombo). Ah ben là , le Collombo qui évoque l’impossibilité d’accueillir dignement 185000 étrangers par an, il est pas très loin des mises en garde du Front National, non?...Ah putain! Dominique Bussereau et Christian Estrosi vont en faire des cauchemars de ce discours qui ressemble de plus en plus à celui du NF...

  • Par tubixray - 15/01/2018 - 08:55 - Signaler un abus Regroupement familial

    Ce terme est devenu insupportable; non seulement on tolère des immigrés clandestins ou non dont nous n'avons pas besoin (euphémisme) voire nocifs vis à vis de la population mais en plus certains imaginent encore un regroupement familial !!!..Pire les frères et les sœurs d'un réfugiés "mineur" .... C'est de la folie pure. ... L'urgence est de supprimer le droit du sol.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€